EN BREF

"L'union sacrée" réclamée par les hospitaliers face au coronavirus

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Message de la Fédération hopitalière de France, par la voix de son Président Frédéric Valletoux. Dans plusieurs régions, notamment dans le Grand Est, la situation devient critique pour les établissements de santé, qui doivent faire face à un afflux massif de victimes. Alors même que le personnel hospitalier est déjà surchargé, la situation devrait encore s’accélérer dans les prochains jours notamment en Ile de France. Aussi, ne pas respecter les mesures strictes dictées par le gouvernement et refuser de se mettre impérativement et dès aujourd’hui en situation de confinement, c’est mettre des vies en danger et risquer de saturer les hôpitaux publics. Les hospitaliers sont véritablement en guerre à l’heure actuelle et attendent de la population une union sanitaire sacrée pour leur permettre de lutter contre cette épidémie. Ces restrictions auront un véritable impact sur l’avancée de l’épidémie dans les prochains jours et le personnel hospitalier ne pourra plus lutter efficacement sans la bonne volonté et l’engagement de chacun. Nous sommes désormais passés à un nouveau stade dans cette épidémie et, pour certains de nos établissements, nous parlons de médecine de guerre. La population doit impérativement prendre la mesure de la gravité de la situation. En restant confiné chez soi, chaque Français se met au combat et participe à la lutte contre ce virus invisible. C’est aujourd’hui le bouclier le plus efficace qui permettra à nos établissements de soigner le plus grand nombre.

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)