trouvez votre poste en quelques clics

EN BREF

Vaccination : reconnaître d’abord l’efficacité des infirmiers...

Cet article fait partie du dossier :

Compétences infirmières

Confier le rôle de vaccination aux pharmaciens ! Ainsi, dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, un amendement (déposé par la députée de la Gironde, Michèle Delaunay, et non encore définitif) tend à lancer une expérimentation de la vaccination antigrippale aux adultes au sein des officines, par les pharmaciens eux-mêmes. L’Ordre national des infirmiers (ONI) rappelle que les infirmier(e)s sont en première ligne puisque leur rôle en matière vaccinale est d’ores et déjà inscrit dans la loi y compris hors prescription médicale (le code de la santé publique dispose L'infirmière ou l'infirmier peut effectuer certaines vaccinations, sans prescription médicale, dont la liste, les modalités et les conditions de réalisation sont fixées par décret en Conseil d'Etat, pris après avis du Haut conseil de la santé publique.) Mais à ce jour, le décret prévu n’autorise que la vaccination antigrippale pour les personnes âgées de plus de 65 ans et atteintes de certaines pathologies chroniques. Malgré les demandes répétées de l’Ordre national des infirmiers, le Gouvernement reste sourd à cette opportunité d’élargir la couverture vaccinale dans notre pays en s’appuyant sur les infirmiers. Pour l'ONI, il s'agit là encore d'un manque de reconnaissance des compétences de notre profession. Et de poursuivre : pourquoi se priver du rôle majeur que peut jouer une profession de santé parfaitement formée et la plus nombreuse (600 000 professionnels dont 100000 se rendant quotidiennement au domicile des patients sur tout le territoire) ? L’Ordre préconise d’aligner les infirmières sur les sages-femmes, qui, par un simple arrêté, ont eu un rôle très élargi en matière de vaccination.

En date du 24 octobre 2016, le Président de l'ONI Didier Borniche a notamment adressé un courrier à l'ensemble des député(e)s et interviendra auprès des sénateurs, afin que les compétences infirmières ne soient pas oubliées. Enfin, le 26 octobre, c'est dans le journal Le Monde (édition du soir), le plus lu dans les cercles du pouvoir et donc porte-voix important, que l'ONI, usant d'un format "Publicité", s'adresse directement à Marisol Touraine lui rappelant ceci : Pourquoi se priver du rôle majeur que peut jouer dans l’amélioration de la couverture vaccinale la profession de santé la plus nombreuse (600 000 professionnels dont 100 000 infirmiers libéraux se rendant quotidiennement au domicile des patients dans l’ensemble des territoires).

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)