ADMISSION EN IFSI

Oral du concours infirmier - Les conseils vus côté jury !

Vous avez réussi les écrits au concours infirmier. Bravo ! Se profile maintenant l'épreuve, souvent redoutée, de l'entretien oral... Alors, voici quelques conseils de dernière minute pour bien vous y préparer. Anticipons et voyons ensemble ce qu'il faut dire, ou pas, ce qu'il faut faire, ou pas... Ligne de conduite : restez vous-même !

Avant tout convaincre...

étudiants révision

Les conseils vus côté jury pour vous donner toutes les chances de réussir à l'oral du concours infirmier...

Le jury est généralement composé d'un psychologue, d'un cadre de santé (surveillante d'un service de soins) et d'un cadre formateur. Que va-t-il rechercher lors de cet entretien ?

Vos motivations réelles...

  • Est-ce que vous cherchez à entrer dans cette filière comme dans une autre, simplement par sécurité d'emploi ou désœuvrement ?
  • Parce que vous vous identifiez aux personnages de séries américaines telles Urgences, Docteur House, Nurse Jackie ?
  • Est-ce pour conjurer le mauvais sort car vous avez eu un de vos proches gravement malade ou accidenté (ce qu'on appelle « être dans la réparation »)...

Vos capacités intellectuelles...

  • Etes-vous capable de construire un argument cohérent ?
  • Avez-vous une pensée élaborée, ou vous contentez vous de réciter le contenu des livres de préparation ou des cours de préparation au concours ?
  • Est-ce que vous donnez l'impression de quelqu'un qui va pouvoir suivre les trois années d'étude ?

Votre profil intellectuel...

  • Êtes-vous psychorigide ? ("j'ai raison et vous avez tort")
  • Êtes-vous mystique ? ("Je suis investi d'une mission « divine » d'aide à autrui")
  • Êtes-vous fait pour travailler en équipe ?
  • Êtes vous fait pour travailler avec des femmes (question valable uniquement pour les hommes !)

Votre stabilité émotionnelle...

  • Êtes-vous très sensible, émotif ?
  • Pourrez vous vivre loin de chez vous sans support familial (pour les candidats de Province)
  • Pourrez vous supporter la confrontation avec la mort, la maladie, la misère, la vieillesse ???

Chaque jury a son mode de fonctionnement. Certains jouent au gentil et au méchant, certains sont un peu « rentre dedans », d'autres sont très facilitant.

Le sujet a pour but de nous renseigner sur votre curiosité intellectuelle, sur la façon dont vous suivez l'actualité, et dont vous vous exprimez.

Rappelez vous que le rôle du jury n'est pas de vous « casser », mais de repérer les étudiants qui seront potentiellement en difficulté, afin de leur éviter de se fourvoyer.

Quelques exemples

  • Une étudiante nous dit vouloir absolument être infirmière, car c'est sa voie. Son frère aîné est militaire, son petit frère prêtre, et elle ne peut être QUE infirmière. Il est évident que la « vocation » est d'origine familiale, et en aucun cas réellement motivée. Nous chercherons alors à lui faire dire ses motivations profondes. Si c'est un choix familial, elle ne sera pas à sa place dans ces études.
  • Alors que tout l'entretien se passe bien, l'un des membres du jury interroge le candidat sur ses loisirs. Il nous parle de sport individuel, de pêche à la ligne et de randonnées en solitaire. Immanquablement, il faut alors creuser ses capacités à travailler en équipe.
  • Alors que l'entretien se passe moyennement bien, la candidate, très jeune, nous semble assez psychorigide. Elle ramène sans cesse la conversation à elle, et à ses capacités hors du commun à faire tout et rien. Puis elle avance son implication dans le mouvement du scoutisme. Elle nous dévoile son « plan » de ramener la terre entière à de meilleurs sentiments. Son futur métier d'infirmière devra l'aider à faire taire les souffrances et à purifier la race humaine. A l'unanimité le jury élimine d'office cette candidate. Ses propos sont intolérables. Elle présente un profil psychotique incompatible avec la profession.
  • L'entretien se passe assez bien, mais le candidat  rechigne à nous expliquer son parcours scolaire. (Il a 22 ans, et nous aimerions connaître son parcours). Il finit par nous dire qu'il a fait un BEP, une première d'adaptation et un bac pro. Il prend une attitude de soumission, et s'excuse presque de ces incidents de parcours. La psychologue le reprend, en lui expliquant que c'est un effort énorme de s'investir dans ce type de filière, qu'il ne faut pas en avoir honte, et au contraire, qu'il faut « vendre » ce parcours atypique. Il démontre une volonté certaine de s'en sortir. Au final, le candidat reprend confiance en lui et termine avec une note honorable.
  • La candidate de 23 ans termine un BTS des métiers du livre. Le jury est interloqué. Comment peut-on passer des métiers du livre à une filière de soins. Le premier sentiment est assez négatif. Nous pensons avoir affaire à une personnalité instable. La candidate nous explique qu'elle a rapidement pressenti sa mauvaise orientation. Mais elle a eu besoin de « mûrir » ses motivations (qu'elle décrit d'ailleurs fort bien ). Puis, sans y être poussée, elle nous explique qu'elle avait préféré terminer ses études dans la reliure, afin d'aller au bout des choses, puis seulement après, tenter le concours d'entrée en IFSI. Cette structure d'esprit, cette façon de présenter les choses, nous a séduit. Ce type de candidats fait souvent un étudiant riche en connaissances et en réflexions. La candidate a eu 19/20 à son épreuve orale.
  • Un candidat fond en larme devant nous au bout de trois minutes d'entretien. Il a 25 ans et vit chez ses parents. Nous aurions pu penser à une trop forte émotivité, et à une grande instabilité. Le candidat nous explique spontanément qu'il travaille à faire diminuer cette anxiété. Il déménage à la fin du mois, pour s'éloigner de chez ses parents , qu'il adore, mais qui l'étouffent. Il suit une thérapie, mais l'épreuve de l'oral, avec ces trois paires d'yeux inquisiteur, c'en est trop. Je dédramatise la situation, j'arrive à plaisanter avec lui, l'atmosphère se détend, et le candidat craintif se révèle, en 20 minutes, une personne très riche, cultivée, raffinée, avec des motivations profondes, bien ancrées. Après âpre discussion avec les autres membres du jury, nous convenons qu'il faut lui laisser une chance. Il aura trois ans pour améliorer sa gestion du stress. Il aura besoin d'un suivi particulier, mais nous pensons sincèrement avoir fait le bon choix.
  • Une candidate fait une prestation mitigée à la première épreuve. Vocabulaire pauvre, peu d'idées exprimées, de nombreux lieux communs. Lors de l'entretien, elle continue sur un vocabulaire pauvre, très « ado », et pour toute motivation, nous assène Maman est infirmière, alors pourquoi pas moi. Nous l'éliminons, en pensants qu'un peu plus de maturité lui est nécessaire. Elle n'a que 17 ans.

Les conseils d'usage...

Présentez vous...

Évitez les présentations très stéréotypées. Le jury sait à 80 % si vous avez suivi ou non une prépa. Vendez-vous, dites ce qui vous semble intéressant dans votre cursus. Sachez vous valoriser et montrer votre envie d'intégrer les bancs de l'Ifsi dès la rentrée...  Noubliez jamais de rester vous même, ne jouez pas un personnage que vous n'êtes pas, vous seriez rapidement démasqué .. au mieux lors de l'entretien, au pire lors de votre première année d'étude. Attention également au langage non verbal... vos gestes peuvent vous trahir, il faut donc être vigilant...

Quel look adopter ?

Ne vous y fiez pas. Si vous arrivez en tailleur stylisé juchée sur des hauts talons (ou en costume trois pièces pour les messieurs), et que votre tenue favorite est jean-basket-sweat informe, vous ferez tellement « déguisé » qu'aucun membre du jury ne sera dupe. Faites d'emblée une bonne impression au jury : tenue soignée mais naturelle, cheveux coiffés, évitez le parfum trop entêtant... La question des piercing et autres boucles d'oreille multiple est épineuse .Elle n'est pas rédhibitoire, mais il sera dit au candidat qu'en stage, il lui sera demandé de retirer les éléments visibles.

Et si l'émotion l'emporte... 

Pas de panique. Les jurys ont l'habitude de ce type de situation. Mouchez vous, demandez un verre d'eau, excusez vous (sans trop en faire), expliquez que c'est la première fois que vous vous retrouvez face à un jury et que c'est très impressionnant. Retrouvez vos esprits et argumentez !

Le jury vous semble agressif...

Ne rentrez pas dans leur jeu. Si cette situation vous est intolérable, demandez poliment si vous avez dit ou fait quelque chose qui l'aurait froissé, et qui justifierai une attitude aussi agressive envers vous. Ca passe ou ça casse, mais au moins, vous en sortez la tête haute, montrant que vous savez être honnête et déterminé...

Le sujet ne vous a pas « emballé »

Dites le d'emblée. Le jury n'a pas choisi le sujet . Expliquez pourquoi ce sujet vous semble mal choisi, mal ciblé,  inintéressant, difficile à traiter...

Bref, riche de tous ces conseils, il ne vous reste plus qu'à réussir et à nous le faire savoir ! Et n'oubliez pas, une seule ligne de conduite : soyez vous-même !

Creative Commons License

Retour au sommaire du dossier Témoignages concours

Publicité

Commentaires (47)

roxanne21

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#49

Dois je révéler mon projet professionnel ?

Bonjour,

Cette année ça fera la troisième fois que je passe le concours, les années précédente j'ai toujours eu de bonnes notes aux écris mais je pêche à l'oral et ne comprends pas pourquoi.
Deux fois sur liste complémentaire et un 7.5 avec 8 éliminatoire.

Voilà mon soucis étant que j'ai pour projet de devenir infirmière puéricultrice, j'ai même une petite idée des services dans lesquels j'aimerais travailler. Ceci étant dis je ne sais pas si je dois le dire ou non, est ce réellement à mon avantage ou dois je le passer sous silence. Sachant que j'ai un bac mais aussi un cap petite enfance que j'ai passé en candidat libre post bac.

LALA3438

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#47

Parcours atypique....

Bonjour l'heure est arrivée pour les oraux j'ai 25 ans et j'ai un parcours un peu chaotique en stage de 3eme j'ai effectué une découverte en milieu professionnel dans une boutique de matériel orthopédique ou j'ai vu plusieurs type de matériel médical et j'ai voulu plus tard faire un métier en relation avec le milieu médical mais je ne savais pas encore quoi.

En terminale j'ai effectué avec le conseiller d'orientation un test d'orientation ou le métier du soin comme infirmiére me convenait .A 19 ans j'ai donc passé le concours infirmiére dans une seule école pour des raisons financiéres ou j'ai frolé la moyenne à l'écrit mais comme je n'avais jamais fait de stages je ne savais pas vraiment en quoi consistait le métier et il y avait aussi une certaine immaturité et en + comme j'ai fait droit et langues etrangéres appliquées qui m'ont fait « perdre » 2 ans j'ai peur que le jury voit une certaine instabilité préjudiciable pour qu'ils me fassent confiance afin de faire la formation

L'année d'aprés pour des raisons financiéres j'ai du interrompre les études et travailler en faisant plusieurs job d'abord comme téléconseillére ou je suis passée par des périodes de chômage qui m'ont retardée dans ma volonté de passer les concours.

Ensuite j'ai fait aide à domicile il y a 4 ans ou j'ai vu une infirmiére à "l'oeuvre" je lui ai posé des questions et ce fut le déclic ma 1ere impression etait la bonne je n'etais juste pas assez mature et n'avais pas assez confiance en moi.

J'ai donc enchainé en passant plusieurs fois le concours pendant 3 ans (2013,2014,2015) en 2013 je n'ai passé que 3 ecoles et j'ai eu des notes trop moyennes pour etre prise je me suis retrouvée loin en LC en 2014 je travaillais a coté donc peu de temps pour étudier et cette année je n'ai pas travaillé je me suis consacré à faire sérieusement une prépa et je suis admissible dans plusieurs écoles seulement j'ai peur de l'oral.

J'ai peur que le jury trouve mon parcours trop chaotique car ce n'est ni une

Emilie_1

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#46

Choix du Bac

Bonjour,

J'aimerai savoir comment argumenter mon choix pour mon Bac. En effet j'ai préféré faire un BAC Scientifique plutôt que ST2S. Est-ce un problème?

Paupo

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#45

presentation de soi

Bonjour,
Je viens d'un environnement familiale un peu medical, je comptais m'en servir pour mettre en avant mes prises d'informations, le fait que j'ai pu poser mes questions et en apprendre plus sur le métier. Mais vu les commentaires, il serait plus prudent de trouver autre chose comme premiere motivation, qu'en pensez-vous ?

Trachp

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#44

#42

Geoffrey,
je suis étudiant en 2ème année et j'ai un bac ES.
Je peux te dire que les maths sont vraiment simples (et pourtant je suis archi-nul en maths) dans la formation et se limitent à des produits en croix pour les calculs de doses.

Travailler avec des femmes n'est pas de tout repos je te l'accorde ^^ mais cela dépend de l'ambiance des services et les garçons sont souvent très bien accueillis, enfin je parle pour mon cas.

Concernant la maturité, j'ai eu mon concours à 17 ans et je pense que si tu montres que tu es motivé et décidé à suivre la formation jusqu'au bout tout devrait bien se passer.
De toutes manières, si ils jugeraient que l'on est pas assez mature à la sortie du bac, il mettraient l'age minimum pour se présenter au concours à 20 ans.
Donc tu as toutes tes chances !

Bon courage pour le bac ;)

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

264 commentaires

#43

La motivation, c'est important...

Pour répondre à Geoffroy et à son questionnement avant d'envisager d'entreprendre des études d'infirmier...
- Par rapport aux Mathématiques, ils peuvent être utiles notamment pour quelques calculs indispensables lors de la préparation et de la dispensation des médicaments, mais rien d'exceptionnel... quelques exemples sur ce lien https://www.infirmiers.com/concours-ifsi/sentrainer/bases-de-calculs-numeriques-et-tables-de-multiplication.html
- Le fait d'être un homme n'est en rien un handicap, il y a environ 20 % d'infirmiers dans le métier et ils apportent dans les services une autre façon de voir les choses et assainissent quelquefois aussi les relations entre femmes...
- Enfin si la maturité est importante, bien sûr, ce qui l'est plus encore ce sont "vos" raisons d'embrasser ce métier, et la façon que vous les argumenterez...
Vous avez encore le temps de vous préparer avant de passer le concours... et de le réussir , ce que je vous souhaite... D'ici là, renseignez-vous, lisez des ouvrages qui parlent du métier, tenez-vous au courant des actualités de santé et pour ce faire, n'hésitez pas à vous balader sur notre site...De nombreux articles parlent du métier mais aussi du concours et de la façon de s'y présenter dans les meilleurs conditions... Je vous joins une page de portraits, histoire de constater à quel point la profession d'infirmier s'exerce partout et de multiples façons ! https://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/presentation/portraits-et-temoignages-d-infirmiers.html
Bien cordialement

GeoffreyInfirmier

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#42

BESOIN DE RENSEIGNEMENTS.

Bonjour,
Je suis un élève de seconde qui compte aller en première littéraire afin d'obtenir mon bac littéraire. Après l'obtention de ce dernier, je voudrais intégrer un IFSI, en ayant de grosses motivations uniques, et approfondies.
Mais, (comme tous les ados, principalement) plusieurs questions tournent en rond dans la tête:
- Les maths sont-ils importants pour la formation ? Si oui, quel genre de maths ? Quelques exemples ?
- Être un garçon dans un milieu principalement composé de femmes, est-ce un problème ?
- N'avoir que 18 ans lors du concours IFSI, peut être un blocage par rapport à la maturité ?

Cela fait 3-4 mois que ces questions tournent en rond dans ma tête, c'est pour cela, que je fais appel, à vous, à votre expérience professionnelle, afin de mieux me comprendre, et d'y répondre.

Cordialement, Geoffrey qui rêve d'être infirmier

July2k

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#41

Besoin de conseils

Bonjour ,

Je souhaite passer le concours en ifsi pour la rentrée 2014 . Je l'avais déjà passé plus jeune mais avait echoué à l'oral . L'écrit ne m'inquiète pas trop mais l'oral oui.

En effet j'ai un enfant en bas âge et j'ai peur que ça soit un frein dans ma présentation .
Comment présenter cette situation sans pour autant être recalée d'office ?

J'attend vos conseils avec impatience .
Merci d'avance .

cmoca

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#40

Demande de renseignement

Bonjour,
Concernant l'oral , doit on obligatoirement tiré le sujet au sort ou le jury peut il nous imposer un sujet sachant qu aucun candidat n'a le même ?
Merci

Hodrey

Avatar de l'utilisateur

41 commentaires

#39

Forum concours infirmier

Bonjour,

n'hésitez pas à partager vos avis et vos interrogations directement via notre forum :)

https://www.infirmiers.com/forum/concours-infirmiers-f10.html

Bonne journée !

nortoon

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#38

Reaction

Bonsoir, aujourd'hui, j'ai passé l'oral du concours aphp et je suis ressorti anéanti.
Pour la question j'ai réussit a faire un développement argumenté.
En revanche pour les questions ils m'ont parlés de techniques, d'équipes ...
Je savais pas répondre a toute les questions.
La formatrice en IFSI m'a dit ''Vous m’apprenez quelque chose''
et elle m'a même dit répondez a la question.
Pour mes motivations, je suis rester assez évasif et j’allais développer mais elles sont passées a autre chose.
Qu'en penser vous ?

flore78

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#37

Oral 2013

Merci beaucoup pour tous ces conseils très utiles lors de l'oral.

antonin66530

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#36

Parcours particuliers

Bonjour à tous je post un commentaire pour demander de l'aide, j'explique :
J'ai suivi un Bts aménagements paysagers en alternance durant les 2 dernières années. Je me suis d'ailleurs vite rendu compte de mon désintérêt pour ce BTS mais qui me permettait de gagner un salaire. A la suite d'un accident de la route j'ai passé 3 mois en hôpital et en clinique. J'ai donc pu observer l'ensemble du personnels médicales et j'ai vu les caractéristiques du métier d'infirmier. Lors de la présentation de ma motivation je voulais parler de ce parcours et des atouts qui m'attirent tels que le travail d'équipe , la diversité des soins et l'accompagnement physique et moral du patient mais j'ai peur que cette réponse face "bateau" mais c'est réellement ce que j'ai vécu. Je voulais donc savoir si ma réponse est adaptée ou non ? Y aurait il des choses à dire en plus ?
Merci pour les réponses

jueyin

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#35

Question

Bonsoir, je m'apprête à passer un oral à la fin du mois et suis hésitante quant aux choses à dire et à ne pas dire notamment sur mon parcours qui est un peu atypique. J'ai 29 ans et il y a quelques années j'ai suivi des études d'acupuncture dans une école privée non reconnue par l'état (officiellement seul les médecins peuvent être acupuncteur mais officieusement nombre d'acupuncteurs non médecin exercent en libéral). Pensez-vous qu'il est judicieux de faire part de cette expérience ? Car c'est en partie ce qui m'a mené à choisir aujourd'hui le métier d'infirmière et cela me permettrait donc d'expliquer mes motivations et d'étayer mon discours mais je crains beaucoup que cette expérience ne me fasse passer pour une "farfelue" ... De plus je ne suis pas allée au terme de ces études ce qui peut être pris pour de l'instabilité. Qu'en pensez-vous ?

pow13

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#34

merci

après les écrits préparer les oraux c'est toujours compliquer, merci pour ces précisions =)

clairouz

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#33

oral du concours infirmier, ce que je pense dire

bonjour,
je passe mon oral infirmier mercredi prochain, et je ne sais pas trop comment m'y prendre en ce qui concerne mes motivations. Je pensais dire quelque chose comme ça :
le métier d'infirmier m'attire beaucoup et pour en savoir un peu plus sur cette vocation, j'ai échangé quelques mots avec des personnes de mon entourage afin de mieux comprendre en quoi consiste réellement le métier d'infirmier. Je suis allée m'informer sur des sites internet ainsi que dans des magasines infirmiers.
J'ai voulu travailler en tant qu'ASH pour mieux me rendre compte du rythme hospitalier, et étant contractuelle j'ai pu voir comment différents services fonctionnent. Ca m'a permis d'acquérir une meilleure organisation de travail, de faire partie d'une équipe pluridisciplinaire, d'être à l'écoute de l'autre et d'échanger lors des transmissions.
Le fait de travailler au sein d'un établissement de santé me permet de me rendre compte de la charge de travail qu'il y a à effectuer, de savoir comment les services procèdent, et d'en connaître davantage sur les métiers alentours à celui d'infirmier. Cela m'a convaincu dans le choix de devenir infirmière, et même si ce n'est pas la première année que je passe ce concours, je le tenterai jusqu'à ce que j'arrive à vous persuader de mes capacités à exercer ce métier.

rody78

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#32

l'oral

Bonsoir à tous, cela fait 8 ans que je suis Ide. J'avais passé à l'époque 4 concours tous réussis, et à l'oral la plus mauvaise note un 17.5, la meilleure un 20 si je me souviens bien, mes classements:la meilleure place 2 en liste principale et la plus mauvaise 24 en Liste principale. Entre temps j'ai fais une formation de psy que je termine l'année prochaine par un mémoire.

Alors après avoir lu l'article et les différents commentaires je me permet de parler un peu de mon expérience et de ce que je crois sur les entretiens.

En essayant d'être le moins pompeux possible, il faut bien vous dire avant tout que ce que vous devez gérer en tant que candidat à part votre stress, c'est l'angoisse du jury de se tromper de candidat donc pour moi une règle fondamentale, rassurer le jury et comment me direz vous? Eh bien je pense que l'article parle de lui même: être soi même.C'est-à-dire me direz vous?

- Votre discours, ce que vous dîtes, la manière dont vous vous présentez doit être singulière, unique et pas bateau comme on peut vous l'apprendre en prépa.Être propre sur soi va de soi non? Quand on sait que l'ide est au cœur de l'hygiène.

- Lors de la présentation du sujet ne vous étalez pas vous avez un temps imparti respectez le! Cela prouve que vous avez quelques bases pour gérer votre temps pour un psy que vous avez des limites, c'est indispensable pour gérer le travail en service, vous verrez lorsque vous serez professionnel! Apportez des idées originales, quelques phrases pour faire comprendre au jury que vous maîtrisez le sujet c'est suffisant. Ouvrez votre esprit, des pistes de réflexions, bah quoi les choses ne sont pas figées, elles évoluent avec le temps et cela montre au jury que vous n'êtes pas psychorigide.

- Dans la discussion avec le jury n'hésitez pas à reformuler:si j'ai bien compris ce que vous voulez dire...;faites preuve d'ouverture d'esprit: je n'avais pas envisagé ce point de vu...
Ne cherchez pas à avoir tort ou raison, si j'ai toujours raison c'est que j'ai peut être pas toute ma raison, si j’acquiesce d'avoir tort à tout ce que j'ai dit le psy pourra en conclure que vous avez des failles narcissiques importantes et pourra se demander si vous allez trouver votre place au sein d'une équipe.

-Soyez courtois, respectueux, même si vous vous sentez agressé, n'hésitez pas à le signifier avec tact, par exemple, je ne comprends pas pourquoi votre ton a changé, mes propos vous ont-ils heurté?

Alors tout ce qui nous échappe lors d'un entretien comme celui là c'est d'abord le jury composé de professionnels expérimentés et soignants de surcroît, mais bon comme vous le savez il faut de tout pour faire un monde, tous les individus soignants ne sont pas forcement bienveillants (attention à ne pas tomber dans la paranoïa)et ce sont des humains sensibles aux émotions aux sentiments, ils n'échappent pas à la règle du transfert ou du contre transfert, pour faire simple si les membres du jury se projettent facilement en vous comme futur soignant vous avez de grandes chances de réussir l'entretien, dans le cas contraire vous aurez du mal à les convaincre. N'oubliez jamais que nous sommes dans un rapport d'humains à humains et que beaucoup de choses se jouent de manière non verbale et inconsciente. Donc si vous n'êtes pas vous même vous serez démasqué et même si vous passez les mailles du filet vous aurez trois très longues années pour vous faire détecter, les ifsi veulent former des professionnels de qualité il en va de leur réputation et ils aiment bien avoir un taux de réussite très élevé.

Si je peux me permettre pour déstresser les personnes qui passent l'oral, dîtes vous bien qu'il ne s'agit que d'un entretien toute votre vie ne se résume pas à cela et ce n'est pas une question de vie et de mort si tel est le cas parlez en à quelqu'un cela vous aidera.

Une dernière chose si cela peut vous aider, lorsque l'on vous pose la question des motivations et de vos qualités et vos défauts, au sujet de vos motivations soyez original même si c'est la série urgence qui vous pousse à aller vers cette voie enfin en surface il y a des choses bien plus profondes en vous qui vous y poussent n'hésitez pas à vous interroger sur vos motivations profondes et aussi sur les objections car tout n'est pas tout blanc ou tout noir, il y a aussi des choses rédhibitoires à exercer ce métier. Sur les qualités et les défauts soyez humbles ne vous encensez pas et ne vous descendez pas en flèche non plus, montrez que vous vous connaissez un peu. Donc vous avez des défauts et des qualités.Vous êtes mature.

Enfin n'oubliez pas que vous soignerez avec ce que vous êtes et que tous ce que vous faites pour être un professionnel de qualité c'est vos patients qui en bénéficieront.

Une dernière chose qui m'interpelle sur l'article lorsque la cadre dit nous recherchons à détecter ceux qui sont dans la réparation. Est ce que c'est mal d'être dans la réparation? en quoi cela serait éliminatoire? Je pense que la plupart des

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#31

Pour sybille86 # 26

En effet, c'est pas bon, les IFSI aiment pas les personnes qui se présente parce qu'elle ont échoué ou abandonné un autre cursus, ou pas dépits. Comme il ne faut pas se présenter non plus comme infirmière - Bonne soeur œuvrant contre la misère du monde par sacerdos.

Il faut arriver à positiver l'expérience, je me suis trompé dans mon premier choix et qu'est-ce qui fais que celui là est le bon ? J'y est longuement réfléchi avant d’arrêter médecine... j'en ai parler avec des amis et connaissances qui sont dans le métier, j'ai fais un stage, je suis aller sur les réseaux et sites professionnel... etc... Trouver qu'est ce qui vous plais dans le métier d'infirmière puer et moins chez les sages femme (sans trop critiquer non plus !!) la démarche médicale et infirmière est différente, le quotidien dans le travail aussi, ... (a développer et argumenter). Qu'est-ce le quotidien de l'infirmière puer, les cotés positifs, les contraintes, etc... Le point commun c'est les enfants, ensuite c'est deux métiers différents et complémentaires... A vous de JOUER !! Bon Courrage !!

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#30

Conseils pour Ambremc #27

"J'ai grandi dans le monde médical a travers ma grand-mère... à ... dans un skouat en Angleterre." -> Ça tu oublis complètement !!!
-> Plutôt, par exemple : J'ai grandi en Angleterre élevé par mes parents et ma grand mère. Je parle anglais couramment.
-> Surtout pas parler : d'une enfance difficile, de parents en galère, etc... ils vont vous sourire poliment mais vous avez aucune chance. La grand-mère comme modèle non plus... ne faite pas mention de son métier sauf si on vous le demande, dans ce cas dite que c'était une femme courageuse, travailleuse et entreprenante, elle a connu la guerre, etc...
-> J'ai découvert le métier à travers des amis avec qui j'ai beaucoup échangés, j'ai recherché des infos sur différents sites professionnels, j'en ai parler à ma grand-mère et a mes parents qui me soutiennent dans cette démarche, ...etc... J'y ai beaucoup réfléchi et je pense sérieusement que je pourrai m'épanouir dans ce métier...
ATTENTION ILS VONT VOUS DEMANDER DES EXEMPLES POUR PROUVER VOS DIRE.

"j'ai eu l'occasion de faire un stage en 4eme... à... pour voir si j'en était capable." -> Ca c'est très BIEN, à placer absolument dans les motivations.


-> Ne vous griller pas directement en parlant d'immaturité !!
-> "Vu mon passé" surtout pas !!
-> Montrez que vous savez où vous allez : "Cet établissement est très impliqué dans la prise en charge des maladies mentales, de la toxicomanie et de l'alcoolisme"
On ne "lutte pas contre"... on "prends en charge" des malades ! -> attentions aux mots !!!

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#29

Pour moi, ce fut une longue pièce de théâtre !!

"restez vous-même !" C'est suicidaire : NON !! justement... il faut coller au stéréotype de l'étudiant infirmier !! Il faut rentrer dans les cases !!

Pour ma part, à l'époque (il y a dix ans) j'avais les cheveux longs (et décolorés...) , portais des baggy's, allais en rave party, fréquentais les boites gays, et vivez sans me soucier des lendemains. Infirmier c'était le bon compromis, 3 ans d'études (pas trop longue donc), un métier pratique (pas enfermé dans un bureau), une sécurité d'emploi et un salaire pas trop pourri quand même ( si, si... je préférais ça , plutôt que tourner du béton en plein soleil pour beaucoup moins ) et la possibilité de bouger facilement au cas où le boulot ne me convienne pas... En résumé très loin de la vocation... J'ai aimé mon métier au fur et a mesure que je le découvrais, après l'IFSI... où j'ai fais le dos rond durant trois longues année. Au final, j'Aime mon métier donc je suis resté.

Avant de vous donner quelque conseils utiles, le plus important c'est :
QU'AUCUNES CONTRAINTES NE SERA PRIS EN COMPTE PAR L'IFSI, ILS SE FOUTENT COMPLÈTEMENT DE VOTRE VIE, LA SEULE CHOSE QUI COMPTE C'EST DE NE PAS POSER DE PROBLÈME, D’ÊTRE TOUJOURS DISPONIBLE, MALEABLE et 100% INVESTIT DANS LA FORMATION.

Pour vous aider le stéréotype de l'étudiant infirmier idéal c'est :

- Etre Frais ; bien dans ça peau.(pas question de régler ses problème psy à l'IFSI)

- Mature ; (pas de jérémiades, par moment vous allez en prendre plein la figure, il va falloir encaisser comme un grand, les pleurs c'est à la maison, surtout pas devant ses "collègues" de l'IFSI, et surtout pas en stage...)

- Autonome et indépendant : sur tout les plan, et surtout financier (le financement des études doit être sûr à 100%. Il est très très mal vu de devoir bosser à coté de l'IFSI... officieusement, en fait vous avez aucune chance d’être pris si vous devais bosser à coté)

- Dynamique ; Il faut de l’énergie et de l'endurance (vous me comprendrai mieux dès les premières semaines.)

- Investit totalement dans ça formation donc l'idéal : Célibataire, sans enfants.

- Coté apparence : CLASSIQUE ! CLASSIQUE ! CLASSIQUE ! CLASSIQUE ! Tout ça durant toutes les études !!!
Maquillage discret, barbe rasé/court pour les garçons, ongles courts, hygiène propre, parfum très discret, Cheveux attachés et de couleur commune, pas de Piercing voyant, etc... mais attention, pas "Bonne soeur" non plus... Les habits : CLASSIQUES et pas de bermuda ou de jupe au dessus des genoux...

-> Attention aux échanges avec les autres candidats dans les couloirs et aussi à votre comportement dés l'arrivée et surtout durant la pose déjeuner, pas d’exubérance !!

BON COURAGE !!

cyril.joomlannes

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#28

Racontez vous simplement

Bonjour,

compte tenu du fait que nous discutons sur un réseau public, c'est une réponse publique qu'il convient de donner.

Il est fondamental, pour aider les autres, d'être capable de s'occuper de soi-même. Ce travail de prise de conscience se fait sur des années ; il se construit progressivement, et peut être fait par un travail thérapeutique. Un peu comme des séances de kiné après une fracture...

Le centre du questionnement des motivations lors de l'oral d'admission tient dans la prise en compte de cette distance avec soi-même. En quoi son passé est une force et en quoi il est une faiblesse. Et si il peut être une faiblesse, avez vous conscience du chemin à entreprendre pour la transformer ?

Si on veut être IDE, c'est pour soigner les gens et non pour se soigner indirectement, c'est pourquoi il faut être authentique lors de l'entretien, ne pas chercher à jouer un rôle ou à créer une distance avec qui on est réellement. Ceci ne pourra qu'être préjudiciable par la suite.
Si vous faites les choses pour de mauvaises raisons vous pourrez avoir le sentiment de vous être trompé de chemin des années plus tard.

Ambremc

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#27

Besoins de conseils

Bonjour ! Je m'apprête à passer plusieurs oraux dont un dans un ifsi impliqué dans la lutte contre les maladies mentales, la toxicomanie et l'alcoolisme ... J'ai commencé à préparer mes motivations mais j'ai quelques craintes.

Quelles sont vos motivations, pourquoi choisir ce métier ?
J'ai grandi dans le monde médical a travers ma grand-mère, c'est elle qui ma pratiquement élevée, mes parents n'ayant pas de ressources et pas de stabilité, puisque ils habitaient a l'époque dans un skouat en Angleterre. Donc j'ai pu rencontrer pratiquement tous les corps de métier.
Plus jeune je voulais être sage femme comme ma grand-mère (modèle), mais en grandissant je me suis rendu compte de ce qu'impliquait un métier (longue durée) et j'ai cherché un métier qui me plaisait a première vue : infirmière.
Lorsque j'ai eu l'occasion de faire un stage en 4eme, n'étant pas sur j'ai suivi plusieurs corps de métier et ca m'a permis de confirmer ma première intuition.
En seconde, je ne suis restée qu'avec des infirmières et j'ai pu voir ce qu'elles faisait, dans un service néonat.
Et je viens de finir un stage en bloc opératoire ou je voulais vraiment voir des cotés du métier qui peuvent choquer (sang...)+ pour voir si j'en était capable.

Qu'avez vous de plus qu'un autre candidat ?
Je sais que je suis jeune et que c'est quelque chose qui est associé a l'immaturité mais j'ai un vécu qui m'a obligé a grandir pour m'occuper de mes parents, et parce que la réalité de la vie c'est imposer a moi en quelque sorte par rapport a eux.

Pourquoi avoir choisis notre établissement ? C'est un établissement impliqué dans la lutte contre les maladies mentales, la toxicomanie et l'alcoolisme. Vu mon passé, ca me semble essentiel de faire ma formation dans ce cadre la parce que je sais a quel point ca détruit des vies et des familles, et j'espère pouvoir aider des familles et des patient a s'en sortir.

Voilà c'est un peu long. Je crains que ca soit trop centré sur moi-même et que le jury pense que mon choix ne soit lié seulement à ma famille.

Pouvez vous me conseiller ? Merci d'avance

sybille86

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#26

Petite question sur le parcourt..

Bonjour, comme dit précédemment, des conseils très utiles.

Cependant, j'ai remarqué être dans le cas de plusieurs personnes ayant réagis.
Je sors d'une année de médecine, suivie dans le but de devenir Sage-femme, mais la façon de travailler ne m'a pas vraiment plût, et ayant vraiment envie de travailler avec les enfants et leurs famille, infirmière puéricultrice m'a donc semblé être un métier qui me plairai beaucoup (de plus je tiens à préciser que je ne me vois et ne suis intéressée par aucun autre domaine d'activité que la santé).
Cependant EST CE UNE BONNE IDÉE de mentionner cette première année, et n'est ce pas un mauvais point puisque mon but de départ était d'être sage femme (et ce depuis 6ans).

Merci de vos réponses

ELISA84

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#25

Conclusion

Je vous remercie de tous vos conseils ainsi que vos avis :-)
Maintenant que j'ai bien compris mes erreurs et surtout le principe essentiel sur lequel repose cet oral, je ferai en sorte de ne pas reproduire les mêmes erreurs en 2012.
Merci beaucoup.

jjland83

Avatar de l'utilisateur

262 commentaires

#24

Ne pas chercher plus loin...

Difficile de savoir exactement ce que le jury a placé comme argumentaire pour infliger cette note. Nous n'y étions pas. Mais, règle numéro 1, c'est au candidat de gérer son temps. C'est au candidat qu'il revient de placer ses arguments, sur son projet et sur les raisons de sa présentation au jury. L'exposé c'est très bien. Mais le jury n'a pas le droit de vous interrompre durant cet exposé et n'a pas le droit de prolonger l'entretien au delà de 30 minutes. Si vous voulez éviter les questions et les échanges faites un exposé de 30 minutes... mais ce ne sera pas satisfaisant pour le jury... cet entretien est bien un entretien, basé sur l'échange.
Jérôme

ELISA84

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#23

suite

J'ai surement du mal m'exprimer si vous avez compris que je m'étais justifiée lors de mon oral.
Ça n'a pas été le cas puisque c'est ce que je recherchais à faire en écoutant les avis des différents intervenants dans les discussions.
Justement mon oral n'a pas laissé place à ces justifications.
Pour faire court, je n'avais pas de montre ( pensant que c'était le jury qui gérerait le "tempo" à sa guise).
A la suite des présentations, j'ai donc commencé mon exposé sur le thème sanitaire et social qui m'avait été donné.
Cet exposé a monopolisé les 3/4 de mon temps car je jury n'est intervenu à aucun moment pour m'interrompre, j'ai donc parlé, parlé... du sujet certes!
Mais arrivant à la fin de l'entretien les 2 seules questions qui m'ont été posé sont celles que je vous ai cité précédemment.
En conclusion, je n'ai pas eu le temps de parler de mes motivations, je n'ai pas eu le temps de me justifier sur mon passage en médecine (car je ne m'y étais pas préparé) et tout cela m'a valu ce 3.5... quelle interprétation donneriez-vous à cette modeste note alors?

jjland83

Avatar de l'utilisateur

262 commentaires

#22

Paradoxe

Non, aucun jury ne cherche de justification de cette nature... et si celui que vous avez vu recherchait cette info, sachant que c'est ce que vous avez fait pendant 30 minutes, alors pourquoi n'ont ils pas mis un brillant 20/20 ?
Pourquoi vous n'avez pas fait infirmière dès l'âge légal possible, et pourquoi pas à la naissance, tiens ? Parce que votre vie se construit petit à petit et au fil des expériences on acquiert des souhaits, des certitudes, des révélations, des attirances, ... alors oui il y a bien quelque chose qui vous a attiré vers médecine, non ce n'est pas justifier qui intéresse le jury, mais de comprendre comment vous avez tout simplement mûri dans votre parcours de vie en faisant des choix et en modifiant vos aspirations.
Jérôme

ELISA84

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#21

Merci...

Merci beaucoup pour votre intervention.
Il est vrai que de cette façon tout me paraît beaucoup plus envisageable...
Cependant je n'ai vraiment pas eu de chance alors puisque vous me dites en résumé que le jury ne recherche pas la justification d'un parcours passé, c'est pourtant ce qu'il m'est arrivé à mon unique oral passé en mai dernier.
Leur question était précisément: " pourquoi avoir fait médecine?" puis " pourquoi ne pas avoir fait une préparation au concours directement après le bac plutôt que de vous être inscrite en PACES ( première année commune aux études de santé)? "
Visiblement il y en a certains qui recherchent les justifications....

jjland83

Avatar de l'utilisateur

262 commentaires

#20

Drôle d'idée, bis

"avec la justification de mon parcours jusqu'à présent". Pensez vous que le jury attende cette justification d'un parcours passé ? Heureusement non. La moitié des candidats a suivi un parcours parfois chaotique, hasardeux, non choisi, hésitant, sans conviction, ... Et pourtant, ce type de passé, négatif ou non, vous a forcément appris des choses. Et ces choses seront réinvesties demain dans votre projet infirmier. Ne cherchez pas à justifier un passage par la case médecine, mais expliquez ce que vous retirez de cette expérience.
Jérôme

ELISA84

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#19

réponse à Jérôme

Merci de votre réponse Jérôme,
C'est une remarque très juste vu le temps imparti...
Cependant j'ai fais un écart dans mon parcours, vous me dites de "cibler sur mon projet infirmier" mais pour quand viendra la question de mon parcours antérieur il faudra pourtant que je sois en mesure de me justifier sur ce "chemin détourné" par la médecine.
Alors je me demande comment en moins de 30 min je peux arriver à corréler mon projet infirmier avec la justification de mon parcours jusqu'à présent. Ce n'est pas les liens qui manquent et c'est justement là le problème pour moi. Toutes les étapes de mon parcours sont reliées étroitement et je crains qu'en faisant "une sélection" pour une "histoire de temps", il y ait des incompréhensions comme j'ai pu le vivre lors de mon précédent oral. Ma réflexion porte donc sur le caractère "complet", "direct" et "hyper condensé" de mon explication le jour J. Et je crois que pour cela il va me falloir l'aide de professionnels.. Je vous remercie de m'avoir fait part de votre avis.
Elisa84

jjland83

Avatar de l'utilisateur

262 commentaires

#18

Pourquoi...

Bonsoir, pourquoi faire compliqué... Le jury n'a que 30 minutes pour évaluer le candidat et déterminer ses motivations et son parcours. C'est là dessus qu'il faut insister. Que vous vouliez devenir infirmière et qu'en même temps vous soyez passionnée par la cuisine, ou aussi en même temps adepte de la marche sportive, ... bref, ce qui intéresse le jury c'est avant tout votre projet de devenir infirmière. Tout le reste, on aura le temps d'en rediscuter lors de vos études. Ciblez sur votre projet infirmier ces modestes et courtes 30 minutes. Tout le reste est accessoire et ne doit que renforcer votre projet infirmier. Si c'est l'inverse ou sonne comme une hésitation, alors la note plongera, même si l'entretien peut parfaitement se dérouler.
Jérôme

ELISA84

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#17

faut-il tout dire...

Bonsoir,
Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt vos conseils précieux.
Ma question à la suite de votre conclusion " n'oubliez pas de rester vous-même" serait faut-il tout dire lors de l'entretien?
Je vous explique un peu ma situation qui est assez commune mais à laquelle j'aimerai très vite trouver une issue.
Je suis passée par un parcours très banal : Baccalauréat scientifique spé BIO
2 premières années de médecine effectuées dans le but premier de devenir Sage-femme.
Seulement voilà vil y a quand même une petite particularité dans mon parcours: j'ai toujours été très motivée par 2 métiers: celui de Sage-Femme mais aussi et surtout celui d'infirmière.. étant donné qu'il est plus aisé de passer d'abord par une année de médecine et d'intégrer par la suite un IFSI plutôt que l'inverse j'ai opté pour cette solution.
Cependant dès la terminale j'ai commencé à passer mes premiers concours IFSI, et là débute un parcours semé d'échecs... 2010, année du bac: 2 concours IFSI passés, j'ai échoué aux 2 à l'écrit.
Rentrée 2010 je rentre à la faculté de médecine de Marseille pour tenter d'exercer le second métier qui me tient à coeur (sage-femme) tout en passant 2 concours IFSI au printemps 2011: triple échec cette fois-ci 1 concours IFSI échoué de peu à l'écrit, le concours filière maieutique échoué à 100 places près et le deuxième concours IFSI dans lequel j'avais placé tous mes espoirs auquel je me fais recalé à l'oral avec un 3.5... non pas un 9 ni un 6 .. un 3.5!
rentrée 2011: je recommence de nouveau ma pemière année commune aux études de santé dans l'espoir que 2012 soit une année plus chanceuse.
Je vous avouerais qu'à la suite de tous ces échecs je me suis beaucoup remise en question, surtout après l'unique oral que j'avais passé .. pourquoi 3.5?
je n'ai toujours pas trouvé de réponses alors je viens chercher ici des conseils, des témoignages pour voir si d'autres personnes sont ou ont été dans mon cas, comment ont-elles trouvé une issue face à cette situation d'échec...
Merci par avance de vos réponses

didipsykra

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#16

un oral inattendu...

bonsoir

c'est la première fois que je post ici. en effet je souhaiterai comprendre et surtout avoir des conseils sur l'oral que j'ai passé et raté cette année. en effet après avoir eu 12 en CG et 8,64 TP je passe a l'oral. pour moi l'oral ce passait plutôt bien et est passé très vite. en partant elles me disent que mon profil correspondait a leurs attentes, alors plutôt confiante je me dis que j'ai moyen d'avoir 10. Et bien loin de là, j'ai eu 6...
je ne comprend pas pourquoi...est-ce ma personnalité, mon âge, le fait de ne pas encore etre sur d'avoir le bac, le permis? je suis abattue malgrés que je le repasserai cette année...

Trist38

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#15

Question

ps : désolé pour l'orthographe de mon post que j'aurais du relire avant de poster aussi vite .

Trist38

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#14

Question

Bonsoir ,

Je vous remercie pour vos conseils qui m'ont permis de dédramatisé cet entretien en plus de me rassurer .

Cela dit j'ai un question , venant de PACES (1ere année médecine ) beaucoup d'amis m'ont déconseiller de le mentionner lors de l'entretien .

Pourtant je suis convaincu que sa pourrait être un grand plus mais je ne veus pas que le jury ce braque pour autant en ce considérant comme un " plan B" ce qui n'est pas le cas , mes motivations pour devenir infirmier sincères .

Dois je mentionner cette partie de ma formation en la justifiant ou mieu vaut il l’éviter ?

Merci

ChocolatNoir

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#12

Motivations

"Est-ce pour conjurer le mauvais sort car vous avez eu un de vos proches gravement malade ou accidenté (ce qu'on appelle « être dans la réparation »)"

J'ai personnellement vécu une "mauvaise expérience médicale", j'ai été "suivie" par un infirmier horrible et quelque part ça a constitué une sorte de déclic pour moi (=j'ai envie d'apporter aux autres ce auquel je n'ai pas eu droit), mais est-ce que le jury pourrait considérer cela comme une mauvaise motivation?

maria_13

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#11

Thanks

bonjour,
merci pour ces conseils je suis vraiment soulagée,jusqu'aujourd'hui je n'ai entendu que des chose très stressante, angoissante même au sujet de l'oral.Surtout que je n'ai jamais passé d'oral ou d'entretien. Ca fait du bien de voir que le jury n'ai pas un " monstre".

Edkabab

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#10

Humain

Merci ça fait réellement plaisir de "savoir" que le jury est HUMAIN. Je pense que le stress et la peur ont tendance bien souvent à nous faire oublier cette idée. ;-)
En tout cas merci encore pour tous ces bons conseils!

Deborah1988

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#9

Merci

Des conseils d'une excellence qui assureront assurément notre réussite à l'épreuve d'admission pour l'entrée en IFSI!

Je vous encourage chèr(e) candidat(e) à vous poser, prendre une feuille et travailler les points énumérés ainsi que les exemples énoncés...faites en un parralèle avec vous même, votre profil!

Ce travail vous confirmera votre réel enthousiasme à vous engager ou non dans cette filière ayant préalablement effectué une analyse honnête et profonde de vous-même.

Bon Courage!

laetitia89

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#8

merci

merci beaucoup c'est très motivant!

ameline19

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#7

subir

ça nous aide pas mal et j'adore le mot "subir" pour le formateur

rouye

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#6

merci

Un grand merci pour ces exemples, ces raisonnements qui motivent!

JailletEmilie

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

merci

merci beaucoup pour ces conseils!

tunisia14

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

Merci

Merci pour toute ces explications

Miilou

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

MERCI

Juste un Merci prend 2 secondes, touts vos explications sont bien précises et m'eclaire beaucoup

passioninfirmiere

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

Merci !

On vise tout de suite mieux ce que le jury attend de nous. J'ai déjà fait de nombreux oraux au cours de mon cursus, et j'avoue être à chaque fois stressée au point d'oublier ce que je dois dire! quel horrible défaut !

bichique974

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

ouf

merci ça soulage de lire ces lignes et me motive 2 fois plus pour me présenter