Petite question par curiosité :
êtes-vous infirmier ?

Merci d'avoir répondu !

ÉTUDES

Rentrée en IFSI : les conseils de pro pour réussir votre année

Publié le 06/09/2023

Pour vous aider à vous lancer en toute sérénité dans vos études infirmières, deux directrices d’Ifsi font le point sur les événements forts qui jalonnent l’année. Et surtout, elles fournissent de multiples recommandations pour que la formation se déroule dans les meilleures conditions. 

Infos et conseils pour bien démarrer l'année en IFSI

« Avant-même de préparer la rentrée il faut, lorsque l’on s’inscrit aux épreuves de sélection et lors du dépôt du dossier sur Parcoursup, avoir réfléchi à son projet professionnel. La formation à l’IFSI nécessite d’être endurant et prêt à se remettre en question concernant des aspects que l’on pensait connaître du métier mais que l’on va découvrir dans la réalité, avertit Ellen Hervé. Il faut se donner le temps de s’adapter. » C’est parfois au cours de la 2e année qu’il va y avoir un déclic et que tout va prendre sens.

Il est déterminant d’appréhender des thèmes liés à l’intimité, la pudeur, la nudité, le fait de toucher et d’être touché

De son côté Géraldine Widiez, directrice des soins, coordinatrice des IFSI Bichat et Beaujon, recommande de s’intéresser en premier lieu aux bases mathématiques notamment à la règle de 3 pour pouvoir appréhender les calculs de doses : « Il est aussi important de maîtriser la conversion des ml en l ou des mg en g, car dans les situations d’urgence, cela ne doit pas faire perdre de temps. Il me paraît déterminant, en outre, d’appréhender des thèmes liés à l’intimité, la pudeur, la nudité, le fait de toucher et d’être touché. » 

Comment accéder à la formation ?

Pour passer par la sélection Parcoursup, il faut être titulaire du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme (DAEU, capacité en droit, Brevet de technicien pour l’accès aux études et carrières techniques (BT).
A défaut, il faut passer par la sélection formation professionnelle continue (FPC), qui se fait un peu plus tôt dans l’année. Elle est ouverte aux personnes ayant au moins 3 ans d'expérience professionnelle ayant donné lieu à des cotisations sociales. 
Pour intégrer l’IFSI, les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation et répondre à l’une des conditions citées dans le paragraphe ci-dessus. Il n’y a pas d’âge maximum limite. 

Rentrée de septembre ou de janvier ?

La rentrée a lieu soit le premier lundi de septembre, soit le premier lundi de février, selon l’IFSI. La formation, qui se déroule sur 3 années, est divisée en 6 semestres de 25 semaines chacun. Soit un total de 4200 heures, dont 2100 heures de théorie (cours magistraux à l’université de rattachement de l’IFSI et enseignements pratiques TD et TP) et 2100 heures de clinique, qui correspondent aux stages. « La première année est très dense parce que l’on pose tous les savoirs, explique Ellen Hervé, directrice des soins, coordinatrice des IFSI-IFAS Saint-Louis. Au cours du premier semestre, les étudiants vont suivre des cours de psychologie, de santé publique, de biologie fondamentale, aborder les processus pathologiques, la pharmacologie et également tout ce qui a trait au raisonnement clinique infirmier, aux soins de confort et de bien-être. »
Sur ces 3 années, les enseignements sont répartis en 6 champs de compétences soit 59 UE* ; les UE permettant de capitaliser des ECTS (European Credits Transfer System).

Diplôme et évaluation 

Pour être diplômé d’État, il faut avoir obtenu 180 ECTS. Autrement dit 60 ECTS par année. Ellen Hervé : « Il y a un nombre minimal d’ECTS à valider pour passer dans l’année supérieure mais un étudiant peut tout à fait poursuivre dans l’année supérieure alors qu’il lui reste à valider quelques ECTS de l’année passée. » 
Certaines UE, en particulier celles liées au rôle propre infirmier et coordonnées uniquement par l’IFSI, sont évaluées au fil de l’eau. Les autres donnent lieu à des examens qui se déroulent chaque année, en janvier et en juin. Les éventuels rattrapages se déroulent en juillet/août. Attention, en première année, le redoublement est possible mais il faut avoir obtenu un minimum de 48 ECTS. Sous ce seuil, l’étudiant doit quitter la formation.
Tout cela est validé par la commission d’attribution des crédits qui se réunit chaque semestre.
28 semaines de congés sont disséminées sur l’ensemble de ces 3 années de formation : à Noël et au printemps sur la base du calendrier officiel et 8 semaines en été, excepté si l’étudiant a un stage de rattrapage ou s’il est financé par un employeur.

Périodes de stage

En première année, les étudiants sont en stage pendant 15 semaines, réparties équitablement au premier au deuxième semestre. En 2e année, ce sont 20 semaines de stage et en 3e année, ce sont 25 semaines de stage qui sont échelonnées sur l’année. Il existe quatre typologies de stages : les soins de courte durée (en milieu hospitalier) ; la santé mentale (en psychiatrie) ; les soins de longue durée et les soins de suite et de réadaptation et enfin les stages en lieux de vie (ex. : Ehpad, crèche). A l’issue de la formation, les étudiants doivent avoir expérimenté les quatre typologies.

Pour bien préparer sa rentrée
- S’assurer que son schéma vaccinal est à jour (le schéma de vaccination contre l’hépatite B doit a minima être entamé pour le départ en stage. 
- Revoir les bases mathématiques : règle de 3, conversion des unités, etc.
- Revoir les bases du français : orthographe, grammaire, conjugaison, expression orale et écrite.
- Revoir les bases d’anatomie et des sciences de la vie.
- S’intéresser à l’éthique du soin : intimité, pudeur, nudité, le fait de toucher et d’être touché, refus de soin, etc.
- S’intéresser à l'actualité du secteur sanitaire et médico-social.  
- Se projeter dans le quotidien du métier
- S’initier à la lecture d’un article scientifique

Pratiquer du sport de façon régulière, bien dormir, s’assurer d’un important soutien amical et familial font également partie des piliers indispensables à la réussite.

Vie étudiante

- En cas de difficulté, les étudiants peuvent se tourner vers leur formateur référent. Il suit entre 20 et 30 étudiants qu’il reçoit au moins deux fois dans l’année.
- Chaque IFSI intègre un formateur référent handicap. Il joue un rôle d’expert auprès de ses collègues qui dans leur groupe de suivi pédagogique ont des étudiants présentant un handicap. 
- L’entrée en formation est conditionnée par la visite d’aptitude auprès d’un médecin agréé par l’Agence Régionale de Santé. De même le respect du schéma vaccinal est un impératif pour le maintien en formation et le départ en stage. 
- Les étudiants des15 IFSI de l’APHP peuvent, en cas de besoin, faire appel à un psychologue dédié
- Logement : selon les IFSI, les étudiants peuvent être hébergés dans un foyer. Se référer au site : https://cfdc.aphp.fr
- Restauration : certains IFSI proposent à leurs étudiants l’accès au self de l’hôpital, d’autres non, mais à défaut, un lieu de détente, où les étudiants peuvent venir réchauffer leur repas, est prévu. En qualité d’étudiants, ils ont également accès au restaurant universitaire.

Pratiquer du sport de façon régulière, bien dormir, s’assurer d’un important soutien amical et familial font également partie des piliers indispensables à la réussite.

Pour bien réussir son année 
- Travailler de façon régulière et méthodique 
- Réviser en groupe avec ses camarades de promotion
- En stage, être à la fois actif et dans l’observation
- En cas de difficulté, s’adresser rapidement à son formateur référent
- S’inscrire à des activités sportives et/ou culturelles
- Entretenir des liens réguliers avec ses proches (famille, amis, associations, etc.).
- Manger équilibré.
- Veiller à son sommeil.

*Pour en savoir plus : 
Le programme est contenu en intégralité dans l’arrêté du 31 juillet 2009 modifié par l’arrêté du 16 décembre 2020 : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000020961044/
https://parcoursup.fr 
https://concours.aphp.fr/ 
https://cfdc.aphp.fr

Elise Kuntzelmann

Source : infirmiers.com