COURS IFSI

Cours - Transversaux - Approche du concept de soins

 Relation entre les exigences vitales (les besoins) et le Soin :

  • Le fait même d'exister et de vivre nécessite l'accomplissement de nombreuses activités d'accompagnement et d'entretien des processus vitaux, de la naissance à la mort. Ceci est particulièrement observable chez l'Homme.
  • Les activités les plus évidentes sont celles des "pratiques" liées au corps physique = toilette, alimentation, élimination, exercice physique, etc. Ces pratiques reposent sur des savoirs ancestraux (parfois millénaires dans les sociétés traditionnelles). Ces savoirs sont transmis par la culture ambiante et l'éducation, sans support écrit c'est la manière dont les gens vivent qui est le support de ces savoirs, et qui assure leur apprentissage et leur transmission par mimétisme. Ces pratiques constituent ce que MF Collières nomme les soins coutumiers.* Dans la très petite enfance, pour des raisons d'immatûrité physique et psychologique, ces soins doivent être assurés par l'entourage (famille, tuteur, professionnels de santé...) tant que l'autonomie n'est pas développée et acquise.
  • Dans le grand âge, pour des raisons d'involution et de perte progressive d'autonomie, ces soins doivent souvent être assurés également par l'entourage voir des professionnels
  • L'âge adulte se caractérise entre autre par l'autonomie avec laquelle la personne se prodigue à elle-même et par elle-même les soins coutumiers ==> concept d'auto-soins. L'adulte a en général les moyens-ressources de gérer par lui-même la satisfaction de ses besoins de vie et de ses aspirations.* Cette approche permet de constater que tout au long de la vie et en l'absence de toute maladie, les soins sont toujours nécessaires et présents ils tiennent même une place très importante.

SOIGNER et SE SOIGNER, PRENDRE SOIN de soi et / ou des autres, c'est d'abord assurer les activités fondamentales pour te maintien et l'entretien de la vie. L'être humain a donc besoin de SOIN (en anglais" care ") tout au long de sa vie, même EN L'ABSENCE DE MALADIE.

Choisir d'être soignant, c'est donc choisir avant tout une profession qui a pour fonction sociale d'assurer toutes les activités liées à l'entretien de la Vie individuelle et collective (la vie du corps social), avec ou sans présence de maladie, d'accident...

Il faut remarquer que dans l'ensemble des sociétes et des cultures tradflionnelles, ces activités coutumières ont pratiquement toujours été dévolues aux femmes. La société de type occidental permet une plus grande souplesse dans la répartition des rôles entre les sexes. Relation entre les dysfonctionnements liés à la maladie et le SoinA n'importe quel moment de la Vie peut survenir la maladie (ou l'accident) avec ses nombreux dysfonctionnements biologiques. Dans ce cas, en plus des soins liés aux...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Farore

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Approche très intétéressante

Danielle Moreau a une approche très intéressante du concept de soin ; elle nous permet d'avoir une vision globale du soin, de son importance dans la vie et ses limites dans un pays comme le notre.
Merci pour ce cours.