TFE

TFE - L’accompagnement infirmier des personnes en situation de précarité au prisme de l’adhésion aux soins

Cet article fait partie du dossier:

Etudier en IFSI

    Précédent Suivant

En juin 2019, Roland Corti, étudiant en soins infirmiers à École Santé Social Sud-Est de Lyon (promotion 2016-2019) soutenait avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : "L’accompagnement infirmier des personnes en situation de précarité au prisme de l’adhésion aux soins". Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

sans abri précarité rue

"L'approche interculturelle est avant tout une histoire de rencontre. Malgré des connaissances ethnographiques étendues, notre approche ne peut se défaire d’une nécessaire introspection, parce que "la rencontre ne s’exprime pas par rapport à ce que l’on sait mais pas rapport à ce que l’on est".

Voici comment l'auteur nous présente son travail de recherche. "L’adhésion aux soins des personnes en situation de précarité constitue une problématique des plus critiques à laquelle la profession infirmière est confrontée. Je montre dans ce travail que l’adhésion aux soins doit être perçue au travers du concept d’adhésion thérapeutique comme un processus dynamique au sein duquel les comportements des individus évoluent. Cependant ce concept doit être développé pour mieux appréhender la précarité. La clinique psycho-sociale est essentielle pour comprendre les conditions d’existence des personnes démunies et une approche interculturelle est indispensable pour les accompagner. Les pratiques infirmières sur le terrain manipulent au quotidien ces concepts, sans les avoir forcément identifiés au préalable. Il est désormais nécessaire de confronter la théorie et la pratique pour développer une approche conceptuelle de l’adhésion thérapeutique au plus près des besoins des personnes en situation de précarité".

Il était arrivé à la consultation en retard. Son hygiène corporelle était déficiente. Ses pansements étaient sales et usés, témoignant d’appuis répétés sur le membre fracturé. Les pansements n’avaient pas été refaits depuis 1 semaine : l’infirmière libérale ne trouvait jamais Monsieur D à son domicile.

J’ai fait la rencontre de personnes vivant de plein fouet les inégalités de santé dans des conditions parfois difficilement imaginables. J’ai aussi découvert un réseau, associatif et institutionnel, constitué de personnes armées de motivation et de compétences, oeuvrant pour une société plus juste. Les difficultés d’adhésion aux soins sont multiples et diverses mais certaines d’entre elles se distinguent par leur répétition. Il en va ainsi de Monsieur D.,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)