TFE

TFE - Limitations et arrêt des thérapeutiques en réanimation adulte

par .

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En mai 2014, Elodie Chapillon, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Savoie (promotion 2011-2014) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Les limitations et arrêt des thérapeutiques en service de réanimation adulte ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

arrêt des thérapeutiques

La délicate question des limitations et arrêt des thérapeutiques en service de réanimation adulte.

Elodie débute ainsi son travail de recherche : « La réanimation est un service dynamique et spécifique dans lequel l’équipe pluridisciplinaire, grâce à des techniques avancées, tente de pallier les défaillances aiguës d’une ou plusieurs fonctions vitales. Les patients sont parfois en situation critique et les limites de la médecine empêchent alors le retour à l’homéostasie. La mort en réanimation est omniprésente et c’est parfois dans des moments difficiles que les professionnels sont amenés à côtoyer les proches.

Autrefois, la plupart des décès survenaient à domicile. Aujourd’hui, l’évolution de la société modifie les mœurs et de plus en plus de personnes décèdent à l’hôpital. En effet selon un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), 58% des français meurent à l’hôpital. Selon la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR), près de la moitié des décès hospitaliers surviennent en réanimation ou en service de soins intensifs, le plus souvent à la suite d'une décision de limitation ou arrêt des thérapeutiques actives. Cette décision est prise sous couvert de la loi (notamment la loi Leonetti qui sera abordée dans mon travail) à la suite d'une réflexion où il est admis qu’il n’y a pas d’espoir de récupération des fonctions vitales, que la qualité de vie du patient est altérée de façon définitive et dans le but de préserver la dignité du patient.

Ce thème m’intéresse car il aborde toutes les dimensions de la profession infirmière. C’est un travail qui me questionne sur mes propres valeurs soignantes et mon identité professionnelle. Ce travail de recherche va donc me permettre de poursuivre la construction de ma propre identité professionnelle.Lors de ma seconde année d’étude j’ai effectué un stage de cinq semaines en réanimation durant lequel j’ai assisté à une décision d’arrêt des thérapeutiques. Il...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)