AU COEUR DU METIER

Loi Leonetti : quel rôle pour les soignants ?

    Précédent Suivant

La loi du 22 avril 2005 relative aux droits du malade et à la fin de vie (dite loi Leonetti) peine encore à se faire connaître1 malgré de nombreuses initiatives déployées pour faciliter son application. Synthèse de ce qu'il faut savoir sur le sujet afin d'enrichir votre pratique en la matière.

patient fin vie accompagnement

Mieux connaître la loi Leonetti pour respecter le patient et ses désirs à l'aube de sa fin de vie

Connaître la loi Leonetti c’est, pour chacun, malade ou pas, se risquer à aborder le sujet de la fin de vie et donc parler de la mort. Cette confrontation n’est pas naturelle et le plus souvent cette question échappe aux préoccupations des biens portants. En effet, personne n’a envie de penser à sa propre mort ni de prévoir les modalités de sa fin de vie. Ce désintérêt est, a priori, une réaction humaine signe de bonne santé morale et physique.

Or nous serons tous, un jour ou l’autre, soit touchés par la maladie et le deuil d’un proche, soit nous-mêmes au bout de notre vie. Pour cette raison, le droit des malades et la fin de vie nous concernent. La loi Leonetti, tout citoyen se doit d’en prendre connaissance. Les soignants en tant que "soignants-citoyens" ont une responsabilité toute particulière dans sa transmission et l’accompagnement qu’ils peuvent mettre en place auprès des patients et leurs proches pour son application. La loi concernant les droits des malades et la fin de vie nous oblige au sens éthique c'est-à-dire qu’elle nous responsabilise et demande que nous nous engagions à la fois personnellement et professionnellement. Se mettre dans une  posture de soignant-citoyen nous questionne vis-à-vis des patients et de leur entourage mais aussi de nous-même, de nos collègues et de la société2.

Cette loi est courageuse par le fait même qu’elle ose aborder les questions complexes de la fin de vie. C’est une loi novatrice parce qu’elle interdit l’obstination déraisonnable, donne la parole au malade en étendant ce droit jusqu'à la fin de sa vie pour que sa volonté soit entendue, respectée et impose la collégialité et les soins palliatifs. Tout patient peut exprimer sa volonté de refuser de se soigner même si cela met sa vie en danger. La loi Leonetti : une loi pour défendre le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

AZ73

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#1

REMERCIEMENT

MERCIIII