TFE

TFE - Le soin, au-delà de la transfusion

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En 2016, Alexandre Theron, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Rodez (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Le soin, au-delà de la transfusion ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

Poches de sang transfusion

Alexandre a travaillé sur la transfusion sanguine dans son travail de recherche.

Alexandre débute ainsi son travail de recherche : "La circulation sanguine a été décrite pour la première fois par William Harvey (1578-1657). Le 17e siècle, fut le précurseur par ses premières tentatives de transfusions. Celles-ci consistaient à des échanges de sang entre animaux. La première transfusion sanguine fut réalisée chez l’Homme, le 15 juin 1667, par Jean Baptiste Denis (1635 - 1704). Ce jeune homme âgé de 16 ans reçut du sang d’un agneau. En 1900, les groupes sanguins ABO furent découverts par Karl Landsteiner (1878-1943). A travers ces dates historiques, nous nous apercevons que la transfusion a toujours intrigué l’être humain. Les Egyptiens eux-mêmes considéraient le sang comme symbole de la vie : « rivière de la vie ». De nombreuses tentatives, d’échecs, de questions, d’intrigues et de décès ont permis de comprendre comment réaliser une transfusion efficace.

Ce mémoire de fin d’études se base sur une transfusion vécue durant un stage, montrant comment une jeune infirmière diplômée peut banaliser cet acte, en prenant autant de risques pour elle, ses collègues et surtout pour le patient. Pour moi la transfusion n’est pas n’ importe quel soin, mais un soin avec un grand S, lors duquel l’erreur n’est pas admise. C’est un acte très complexe. La concentration et la justesse sont de rigueur. La sécurité et la vigilance sont aussi des notions importantes. C’est un soin technique avec des règles et des protocoles à respecter au-delà des bonnes pratiques. L’éthique a une grande place dans ce soin, une personne reçoit du sang provenant d’une autre personne. Réaliser ce soin dans les règles c’est aussi respecter la personne.

Cette étude me permettra d’approfondir certaines thématiques qui me conduiront à une approche différente lors de mes soins et de prise en charge du patient."Lire le TFE - Le soin, au-delà de la transfusionPour accéder à tous les TFE c'est par ici ! Rédaction Infirmiers.com

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)