Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 15 Nov 2019 10:51

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar ororr » 17 Mai 2013 21:11

djamila93630 a écrit :J’ai effectué plusieurs fois des rasages pré op. La plupart du temps l’érection se forme dès le rasage des jambes et se renforce durant le rasage du pubis qui demande souvent un peu de temps et de tenir le pénis pour bien raser.

C’est une réaction normale et naturelle et le patient n’y peut rien, les hommes sont ainsi faits.

Après c’est la douche à la bétadine et selon les situations (cas de fracture ou autres) je dois le faire. Et le sexe est l’une des régions où il faut particulièrement bien insister notamment autour du gland qu’il importe de bien désinfecter. Evidemment cela entraîne une réaction quasi immédiate du pénis que le patient ne peut pas contrôler. Et après il faut bien sécher.
Certaines trouvent que l’érection facilite le travail.

Cela ne me pose aucun problème de voir des érections et le travail doit être fait.



Euh...que ce soit une réaction naturelle je peux le comprendre...
Mais là quand même! on dirait un roman érotique ton message lol
Avatar de l’utilisateur
ororr
Accro
Accro
 
Messages: 1526
Enregistré le: 14 Oct 2007 22:45
Localisation: 54

Messagepar alex38100 » 17 Mai 2013 23:57

je peux t'assurer que même si c'est une zone sensible quand ils me voient ils demandent a faire seul la petite toilette :malefiq:
IDE
Avatar de l’utilisateur
alex38100
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 431
Enregistré le: 24 Mai 2011 20:14

Messagepar Sheepy » 18 Mai 2013 01:23

alex38100 a écrit :je peux t'assurer que même si c'est une zone sensible quand ils me voient ils demandent a faire seul la petite toilette :malefiq:


:lol:
Sheepy- Infirmière.=> :evil:
"Comme un oiseau qu'on aurait privé de ses ailes et qui ne pourrait plus voler retrouver mes ailes est devenu mon idée fixe …"
Avatar de l’utilisateur
Sheepy
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 628
Enregistré le: 03 Mar 2013 01:43

Messagepar laltess » 18 Mai 2013 08:59

marie7 a écrit :Salut a tous,
avez vous des astuces pratiques pour enlever rapidement une érection :?

Je sais pas si c'est dans le rôle propre mais une fois le jus craché en général ça débande
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YaX0DWZ0zhg
Avatar de l’utilisateur
laltess
Régulier
Régulier
 
Messages: 56
Enregistré le: 07 Sep 2004 22:56

Messagepar alex38100 » 18 Mai 2013 13:12

laltess a écrit :
marie7 a écrit :Salut a tous,
avez vous des astuces pratiques pour enlever rapidement une érection :?

Je sais pas si c'est dans le rôle propre mais une fois le jus craché en général ça débande


C'est pas le même métier je crois.
IDE
Avatar de l’utilisateur
alex38100
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 431
Enregistré le: 24 Mai 2011 20:14

Messagepar églantine53250 » 27 Mai 2013 11:12

Salut

Il arrive que pendant les toilettes matinales plusieurs jeunes de notre service aient leurs érections.
Quelle est la conduite à tenir ? Faut-il laver le sexe quand même ? Décalotter s’il y a lieu ? ça peut accentuer l’effet ? Le patient est-il gêné au pas ? recouvrir son pénis ?
Merci pour vos réponses
églantine53250
 
Messages: 3
Enregistré le: 27 Mai 2013 09:17

Messagepar Asten » 27 Mai 2013 11:47

églantine53250 a écrit :Salut

Il arrive que pendant les toilettes matinales plusieurs jeunes de notre service aient leurs érections.
Quelle est la conduite à tenir ? Faut-il laver le sexe quand même ? Décalotter s’il y a lieu ? ça peut accentuer l’effet ? Le patient est-il gêné au pas ? recouvrir son pénis ?
Merci pour vos réponses


Qu'est ce que tu fais pour le moment lorsque cela arrive ?

L'érection est quelque chose de naturelle mais, je vais enfoncer une porte ouverte, évidemment cela peut être gênant. Jeune ou moins jeune.

Tu peux avoir plusieurs options: S'ils le peuvent, leur demander de se laver eux même le sexe. Ça me parait être la première des choses à faire.
Si ils n'en sont pas capable, soit recouvrir le bas avec une serviette et passer à autre chose avant d'y revenir.
Ou tout simplement attendre un peu et parler de choses et d'autres.
Tu peux également les rassurer en disant que tout ceci est bien une chose naturelle...

Ne pas en faire un tabou, ça ne fera qu'empirer les choses.
Bon courage.
Asten
Infirmier Diplômé d’État - 20 juillet 2012
Asten
Forcené
Forcené
 
Messages: 310
Enregistré le: 02 Juil 2009 01:00

Messagepar djamila93630 » 04 Juil 2015 14:34

églantine53250 a écrit :Salut

Il arrive que pendant les toilettes matinales plusieurs jeunes de notre service aient leurs érections.
Quelle est la conduite à tenir ? Faut-il laver le sexe quand même ? Décalotter s’il y a lieu ? ça peut accentuer l’effet ? Le patient est-il gêné au pas ? recouvrir son pénis ?
Merci pour vos réponses


Je me garde bien de faire le moindre commentaire même si le pénis est bien tendu. Je fais comme si de rien n'était.
Il ne faut pas avoir peur, c'est une zone sensible au point de vue microbien
djamila93630
 
Messages: 5
Enregistré le: 17 Mai 2013 13:29

Messagepar isaline93290 » 08 Aoû 2016 13:48

églantine53250 a écrit :Salut

Il arrive que pendant les toilettes matinales plusieurs jeunes de notre service aient leurs érections.
Quelle est la conduite à tenir ? Faut-il laver le sexe quand même ? Décalotter s’il y a lieu ? ça peut accentuer l’effet ? Le patient est-il gêné au pas ? recouvrir son pénis ?
Merci pour vos réponses


Bonjour églantine
Les toilettes ayant lieu généralement le matin il n'est pas étonnant de voir des pénis en érection.
Ceci dit, il y a lieu d'insister particulièrement sur les zones pouvant générer de sérieuses infections (gland, nombril, anus...) que cela induise une réaction du pénis ou pas d'autant plus que cela n'a rien de douloureux.

Je pense qu'il ne faut pas s'affoler si on se trouve devant un pénis dressé ce qui peut arriver aussi lors d'un rasage ou à la douche.
Pourquoi recourir à l'éther ? C'est un signe de bonne santé.


Le patient ne peut rien cacher et on doit tout voir, tout aseptiser.
Après tu peux mettre 1 feuille de sopalin si tu sens que le patient n'est pas à l'aise.

Ce qu'il peut y avoir de gênant ce sont les commentaires...

En espérant avoir répondu à toutes tes interrogations, à toutes tes attentes,
Bon courage
isaline93290
 
Messages: 4
Enregistré le: 01 Aoû 2016 15:05

Messagepar djamila93630 » 20 Sep 2016 10:10

Comme conseille j'ajouterais qu'il faut faire tous ses efforts pour se prémunir d'un éclat de rire ou s'abstenir de tout commentaire en tombant sur un pénis dans tous ses états.

On risque de marquer, voire de traumatiser, aller savoir, le jeune tout nu.

On regarde, on reste de marbre, on ne rigole pas.

En espérant t'avoir aidée,
Bon courage dans les situations difficiles.
djamila93630
 
Messages: 5
Enregistré le: 17 Mai 2013 13:29

Messagepar églantine53250 » 05 Oct 2016 17:34

Merci pour ces conseils
C'est vrai que certains réagissent très vite dans ces différentes situations et il ne faut pas se laisser impressionner et mettre un grain de sel.

Lorsque je me trouve aussi devant un membre réactif, dans toute sa virilité, droit dans ses bottes, gonflé à bloc on doit l'être aussi, je ne me dégonfle pas et je ne vais pas regarder ailleurs.

Evénement dans la formation duquel le jeune est totalement impuissant et ne peut que se laisser aller.


En effet avec du doigté, de la discrétion, de la délicatesse, du tact, cela passe très bien.
Avec cette approche, cette érection ne pose aucun problème et se passe très bien.
églantine53250
 
Messages: 3
Enregistré le: 27 Mai 2013 09:17

Messagepar MEDAKL » 05 Oct 2016 21:10

personnellement j'ai eu ces cas d'exception chez des patients endormis en salle opératoires et croyez moi sa gène le chirurgien particulièrement la femme sans oublier que par fois sa les amuses même
MEDAKL
 
Messages: 1
Enregistré le: 30 Oct 2013 21:11

Messagepar Laurence-bich » 06 Oct 2016 14:34

Il y a parfois des réactions comme cela. C'est pas méchant, le patient doit être gêné surtout.
Laurence-bich
 
Messages: 3
Enregistré le: 05 Oct 2016 13:27

Messagepar églantine53250 » 07 Oct 2016 16:51

Si on très sensible et trop gêné dans cette situation, ce que je comprends qui puisse arriver aussi, on peut toujours tout recouvrir avec la serviette adéquate et tout le monde s'y retrouve : le jeune pudique qui n'y est pour rien et la soignante mal à l'aise. Comme ça on ne voit plus rien.

Ce n'est pas un métier facile et on est souvent confronté à des situations difficiles, délicates, il faut faire face et les gérer au mieux.
Chacun essaie de bien faire.
églantine53250
 
Messages: 3
Enregistré le: 27 Mai 2013 09:17

Messagepar isaline93290 » 07 Oct 2016 18:21

C'est sûr que de par notre fonction on est amené à être en contact avec la zone érogène qu'on le veuille ou non.

Pour le rasage du pubis, s'il est bien fourni, comme il faut être très méticuleuse, cela demande du temps. Le pénis ne peut être insensible à tous ces mouvements. Cela se comprend facilement et il prend du volume quelque soient les efforts du patient pour l'arrêter. Mais qu'y peut-il ?

Parfois tellement tendu qu'il en tremble, qu'il en vibre mais on ne peut s'arrêter en chemin et commenter ou voir ailleurs.
Il faut faire preuve de beaucoup de discrétion. On ne peut que constater.

Même s'il n'y a pas beaucoup de poils à raser on peut aussi se trouver devant un pénis turgescent.

Le patient peut se consoler en voyant que son pénis est en bonne santé.
isaline93290
 
Messages: 4
Enregistré le: 01 Aoû 2016 15:05


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-