GRANDS DOSSIERS

Quand la mode s'invite à l'hôpital...

Cet article fait partie du dossier :

Douleur

    Précédent Suivant

S'habiller doit toujours être un plaisir...même à l'hôpital ! Les familles de patients de l'hôpital Bretonneau (AP-HP) en ont bien conscience. Afin d'améliorer le confort des personnes âgées dépendantes hospitalisés, ils ont créé au travers de leur association une ligne de vêtements esthétiques et surtout adaptés pour se vêtir sans douleur.

Habiller sans douleur

« Églantine confectionne des vêtements : chemises, robes… ouvertes dans le dos avec pressions afin d’éviter trop de souffrance à ces patients et aussi pour faciliter le travail des soignants », explique la femme d'un patient.

L'habit ne fait pas le moine mais peut faire le bonheur des seniors hospitalisés. L'hôpital Bretonneau (AP-HP), la fondation APICIL contre la douleur et l'association Eglantine s'engagent ensemble dans la création de vêtements originaux et adaptés aux patients âgés et manquant d'autonomie. En effet, l'habillage est parfois un moment difficile du soin pour nos aînés souffrant de multiples troubles et/ou d'incapacités fonctionnelles. Certains d'entre eux présentent des rétractions musculaires et articulaires fréquentes dues à leurs pathologies. Ce n’est pas évident d’habiller des patients raides et très rétractés qui ne peuvent pas nous aider, avoue Linda Hammar, aide-soignante au service de gériatrie de l'hôpital.

Avec les autres habits, non seulement on fait mal aux patients mais on se fait mal aussi. C’est bien pour eux et plus facile pour nous

Habiller sans douleur, un souhait des soignants

Le projet d'habillage sans douleur a vu le jour en 2012 suite à la mise en place d'ateliers couture pour les bénévoles de l'association Eglantine. Cet atelier a été intégré à l'hôpital et permet de créer ou de transformer, avec l'aide d'une styliste, des vêtements confortables pour les seniors hospitalisés en soins de longue durée. Les soignants ont fait appel à l’association Églantine pour modifier les vêtements et créer des astuces d’ouvertures, afin que ces derniers soient plus faciles à enfiler et conservent une apparence de vêtements tout à fait classique, explique Colette Marcotorchino, la présidente de l'association.

  • Habillage sans douleur
  • Habillage sans douleur
  • Habillage sans douleur

Ce système permet aussi à ces patients de conserver une garde-robe, autre que les éternelles casaques d'hôpital et ceci, de façon peu onéreuse. L’aide à l’habillage permet à des personnes âgées dépendantes de se vêtir de façon agréable et de garder l’estime d’elles-mêmes, mais c’est souvent un challenge pour les soignants de trouver des vêtements qui conviennent aussi bien à la personne qu’à son budget, complète Colette Marcotorchino. Une bonne initiative donc qui permet à des patients de retrouver leur coquetterie et en peu de bien-être. Elle apporte de la couleur, de l’originalité et de la vie. Les patients troquent leurs blouses et autres pyjamas pour de magnifiques vestes, chemises,  jupes et pantalons, raconte Annie Khaitzine, bénévole de l'association. Mais cette ligne de vêtement va aussi beaucoup faciliter le quotidien des soignants. Les chemises, les tee-shirts, les robes ouvertes à l’arrière sont très faciles à mettre et à enlever. Avec les autres habits, non seulement on fait mal aux patients mais on se fait mal aussi. C’est bien pour eux et plus facile pour nous, confirme Linda Hammar.

Le Constat des familles

Il existe des vêtements spécifiques accessibles dans le commerce, mais ils demeurent très onéreux pour les familles. De ce constat économique est né ce projet, très utile aux familles, aux malades et aux soignants. L’association contribue largement au confort des résidents, notamment les personnes aux revenus modestes ou étant seules. Cette ligne de vêtements associe à la fois facilité d’habillage, par d’astucieuses adaptations, et esthétique par le confort des matières et le choix des couleurs. Mon mari est hospitalisé en long séjour à Bretonneau voici plus de cinq ans. Depuis quelques temps, Églantine confectionne des vêtements : chemises, robes… ouvertes dans le dos avec pressions afin d’éviter trop de souffrance à ces patients et aussi pour faciliter le travail des soignants en les habillant, souligne Mme Caton, épouse d'un patient hospitalisé en long séjour.

Ce projet a d'ailleurs été récompensé ! En mai 2017, l'association Eglantine a reçu le « Trophée patient » de l'AP-HP dans la catégorie « conditions de vie lors d'un séjour » lors de la 6ème édition de ce concours créé pour mettre en avant les actions hospitalières et associatives améliorant la qualité de vie des patients. Espérons que cette initiative sera développée dans d'autres établissements de santé.

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Retour au sommaire du dossier Douleur

Commentaires (0)