GRANDS DOSSIERS

21 % des IDE ne se lavent pas les mains avant la pose d'un cathéter veineux périphérique

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

Un infirmier sur cinq (21%) ne respecte pas les règles relatives à l'hygiène des mains avant la pose d'un cathéter veineux périphérique, selon les résultats d'une enquête présentée le vendredi 15 février 2013 en marge des états généraux des infections nosocomiales et de la sécurité des patients.

21 % des IDE ne se lavent pas les mains avant la pose d'un cathéter veineux périphériqueCes états généraux étaient organisés les jeudi 14 et vendredi 15 février 2013 à Paris par l'association de victimes d'accidents médicaux Le Lien.

Chaque année, 33 millions de cathéters veineux périphériques sont posés, rappelaient les recommandations de la Société française d'hygiène hospitalière (SF2H) et de la Haute autorité de santé (HAS), fin 2005. Or, ces gestes sont à l'origine de 4% à 8% des bactériémies nosocomiales.

L'édition 2011 des états généraux organisés par Le lien avait fait ressortir que la pose de cathéter sur les voies périphériques était largement plus banalisée que sur voies centrales et que les risques associés étaient davantage méconnus.

Avec le soutien institutionnel de Becton Dickinson, un groupe de travail s'est constitué principalement autour de pharmaciens et d'hygiénistes hospitaliers, pour évaluer l'état des pratiques et émettre des recommandations. L'enquête a été réalisée par questionnaire auprès de 359 infirmiers diplômés et en formation à l'hôpital Cochin (AP-HP, Paris), et dans les centres hospitaliers d'Argenteuil (Val-d'Oise), Aix-les-Bains (Savoie) et Niort. Selon celle-ci, 34% des infirmiers posent un...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (12)

Dop@mine

Avatar de l'utilisateur

61 commentaires

#12

Remarques

1. Je pense que le non port de gants sur la photo illustrative est voulu. C'est en phase avec le contenu de la dépêche. Cette dernière n'est pas écrite par inf.com mais relayée d'une agence de presse.

2. Le port de gant protège aussi bien le soignant que le patient. En effet, un soignant contaminé parce qu'il ne porte pas de gants peut potentiellement devenir vecteur de transmission

3. Par diagnostic préalable de l'équipe soignante, on peut s'interroger sur l'implication de cette dernière sur la voie d'administration des traitements. On me demande régulièrement de repiquer des patients et il arrive tout de même qu'à la question "pourquoi faut-il une VVP ?" on me réponde pour les ATB par exemple. "Ne peut-on pas les administrer en per os, à ce stade de la prise en charge ?" Figurer vous que la réponse est très souvent "si". C'est par exemple fréquent en post opératoire où on peut avoir initié un traitement en IV.

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#11

Je me suis mal expliqué...

Pour nounours94140 : Non, sauf situation d'urgence, la pose d'une VVP est un geste prescrit ( et qui va de soit quand le médecin prescrit un traitement IV).

Pour la formation continue c'est vrai que par endroits elle est difficile d’accès mais elle est légalement obligatoire pour vous et donc imposé aux établissements de santé !! On ne peux pas vous refuser une formation continue justifiée et adapter. la sécurité incendie est aussi par exemple obligatoire !! sinon l'établissement de soins va prendre des sanctions... a vous de mettre la pression.

Heartofblackangel

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#10

Pas très représentatif

Effectivement cette enquête n'est pas très représentative surtout avec un faible échantillon comme celui-là.
L'utilisation des gants peut faire débat, personnellement je n'aime pas piquer avec des gants. Par contre, en ce qui concerne l'hygiène des mains ce n'est pas tolérable.

loulic

Avatar de l'utilisateur

258 commentaires

#9

sans gants

Piquer sans gants, ça se discute.

Les gants sont là pour protéger le soignant pas le patient. D'ailleurs les IDE de l'EFS de ma région ne mettent pas de gants pour prélever.

Quant à la protection sur le lit, pareil, logiquement c'est pas une exsanguination, on va pas en foutre partout.

Sur le fond de l'article pas grand chose à dire. C'est un échantillon non représentatif, basé sur du déclaratif.

la fée calôme

Avatar de l'utilisateur

45 commentaires

#8

Statistiquement vôtre.

"il faut continuer à former les professionnels tout au long de leur carrière... quitte à rendre obligatoire " Tout a fait d'accord et c'est déjà le cas. La formation continue est obligatoire !!


La formation continue est certes obligatore mais elle devient de plus en plus inaccessible. Alors faudrait savoir, soit on continue à niveler par le bas soit on essaie de remonter la pente en donnant les moyens aux IDE de travailler correctement, y compris par le biais de la FPC.

nounours94140

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#7

surprise!

@ iaahhh:
tu as ecrit "... veux dire que les patients sont perfusé avant que le médecin est prescrit un traitement IV".
donc les IDE ont le droit de poser une VVP sans savoir si un TTT par IV va etre prescrit? jsuis tres étonné! en meme temps je suis seulement ESI en 1ere année... donc bcp de chose à apprendre encore!!!!
franchement,je pensais que l'on pouvait poser des VVP uniquement apres qu'un medecin ait prescrit un TTT par Voie IV ou bien lors d'un protocole.

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#6

Pour nounours94140 (C'est Joli, si si ; -) )

"sans diagnostic préalable de l'équipe médico-soignante" veux dire que les patients sont perfusé avant que le médecin est prescrit un traitement IV. C'est comme ça que certains patients sont perfusé pour rien pendant quelques jours... au cas où.

"il faut continuer à former les professionnels tout au long de leur carrière... quitte à rendre obligatoire " Tout a fait d'accord et c'est déjà le cas. La formation continue est obligatoire !!

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#5

Bouhhh !!

Ouai, la photo... les gants ? Les Compresses + antisep ? Protection du lit ? Quand à faire, Il aurait fallu aussi des ongles longs, des bagues et des cheveux long qui traîne sur le lit... Il a des coups de pieds au ... qui se perdent... en tout cas c'est pas joli, joli... je pense que si une confrère viens les perfuser comme ça, se seraient les première à ne pas se laisser piquer...

#4

photo pas très judicieusement choisie...

échantillon pas très représentatif, d'autant plus qu'on ne sait rien des services où l'enquête a eu lieu (sspi ? urgences ? bloc ? ehpad ? chirurgie ? médecine ? pédiatrie ? réa ?). Elle a juste le mérite de montrer que de nombreux IDE n'appliquent pas les règles d'hygiène, mais rien de plus (pourquoi, comment ?).
Quant aux IDE qui ne mettent pas de gants... infirmiers.com aurait pu choisir une autre photo pour illustrer les propos de l'article...

la fée calôme

Avatar de l'utilisateur

45 commentaires

#3

Statistiquement vôtre.

359 IDE et / ou ESI c'est très révélateur de rien du tout. Même si ces pratiques sont marginales et inexcusables il faut en chercher la raison. On devrait comptabiliser le nombre de professionnels de Santé qui ne se lavent pas les mains en sortant des WC avant d'aller faire sa visite quotidienne. Ou compter aussi les médecins qui ne se lavent pas les mains entre chaque patient, qui se grattent l'oreille en réfléchissant à haute voix, qui remettent les mains dans les poches de leur pantalon pour se les gratter en réfléchissant toujours à haute voix, qui n'oublient pas de serrer la main de leurs privés avant de sortir de la chambre avant d'aller serrer la main du privé suivant, etc ...

nounours94140

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#2

terrible!

je ne comprend pas la phrase "... des infirmiers posent un cathéter sans diagnostic préalable de l'équipe médico-soignante." ca veut dire quoi?

concernant le lavage des mains, cela montre encore une fois que la formation initiale à l'IFSI ne suffit pas et qu'il faut continuer à former les professionnels tout au long de leur carriere... quitte à rendre obligatoire certaines formations sur l'hygiene hospitaliere...
et puis j'ai envie de dire, les IDE qui ne se lavent pas les mains avant de poser une VVP ou faire un prise de sang... ce sont des gros dégueulasses! c'est tout!!!

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

Quand même !

359 IDE et ESI sondés pour répondre à cette enquête...