GRANDS DOSSIERS

De l'art de nuire à l’hygiène des mains en France

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

A la lecture de l'article publié le 28 juin dernier par 20 minutes et intitulé Gels antibactériens : deux cents spécialistes alertent sur leurs dangers pour la santé. Pierre Parneix, Président de la Société française d'hygiène hospitalière remet les pendules à l'heure, rappelant que les gels hydroalcooliques utilisés en milieu de soins ne contiennent ni Triclosan ni Triclocarban.  Qu'on se le dise haut et fort !

désinfection des mains hydroalcoolique

Rappelons-le, les spécialistes de l’hygiène sont mobilisés depuis des années avec les services de santé au travail et en collaboration avec les industriels pour mettre à disposition des professionnels des produits toujours plus sûrs.

Deux ans presque jour pour jour après le premier coup de grisou médiatique autour des solutions hydroalcooliques voilà que l’histoire se répète avec un scenario et une mécanique quasi similaire. A l’époque le Plus de l’Obs fut le seul à avoir une approche journalistique de la situation, au sens de la vision citoyenne que j’en ai, à savoir que sa journaliste fut l’unique représentante de sa profession à nous interroger pour avoir un regard contradictoire sur des assertions d’allures définitives. Comme en 2015, l’affaire repart d’un article américain publié dans Environmental Health Perspective cette fois d’un niveau scientifique de meilleure qualité d’ailleurs.

Suite à l’interdiction en 2016 par la FDA américaine dans les savons antiseptiques grands publics de deux produits à visée antimicrobienne que sont le Triclosan et le Triclocarban des scientifiques se mobilisent pour l’élargissement de cette mesure. Ils rappellent que cet usage dure depuis des décennies et que l’on en trouve encore dans plus de 2 000 produits comme des savons, des dentifrices, des détergents, des habits, des jouets, des tapis, des plastiques et des pentures. A aucun moment il n’est fait mention de gels ou de solutions hydroalcooliques dans cet article. Pour autant ils furent à nouveau la cible d’un bad buzz médiatique de grande ampleur.

Dans ce déferlement en chaine il n’est jamais aisé de trouver le déclencheur mais je me risquerais à dire qu’il s’agit du média très connu et lu 20 minutes dans son post du 28 juin 2017 à 17h24. Cette revue n’hésite pas à titrer soi-disant sur la base de l’article : VIDEO. Gels antibactériens: Deux cents spécialistes alertent sur leurs dangers pour la santé. Les bras vous en tombent en voyant que ce média n’hésite pas à faire porter en message...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

546 commentaires

#1

bien, mais dommage

bien de faire cette mise au point, mais dommage...il n'y a qu'ici que j'ai pu la lire
alors même que le fameux article, lui, a été accessible quasi partout...

P.S. "avoir une approche journalistique de la situation, au sens de la vision citoyenne que j’en ai," => citoyen est un substantif, ,donc on a une approche CIVIQUE ;)