HYGIENE

La propagation d’une bactérie « trop résistante » inquiète les chercheurs

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

Les infections nosocomiales restent un problème prépondérant dans les établissements de santé. Dans ces cas-là, le recours aux antibiotiques reste automatique. Mais que se passe-t-il quand les connaissances sur lesquelles on base les traitements se révèlent inadéquates ? C’est ce qui est arrivé à des chercheurs australiens qui ont découvert l’existence d’une souche bactérienne incroyablement résistante. Pire que cela, celle-ci se répandrait sans être détectée dans les hôpitaux du monde entier !

cathéter

Un staphylocoque multirésistant se propage dans les hôpitaux et affecte les patients particulièrement vulnérables.

Staphylococcus epidermidis, un nom pas particulièrement inquiétant et quasi-méconnu par rapport à son homologue le staphylocoque doré. Pourtant ce micro-organisme génère actuellement de fortes inquiétudes. Et pour cause, des chercheurs de l’université de Melbourne ont découvert trois variantes génétiques de cette bactérie qui s’avèrent multirésistantes au point que les souches associées ne peuvent être maîtrisées de façon fiable par aucun antibiotique présent pour le moment sur le marché. Les spécialistes ont détecté leur présence dans des échantillons provenant de plusieurs pays dont des états européens. Le compte-rendu de leurs travaux vient d’être publié dans la revue Nature Microbiology.

Trop d’antibiotiques employés, résistance assurée

Tout d’abord, les chercheurs ont remarqué une hausse des infections de S. epidermidis difficiles à traiter dans plusieurs hôpitaux australiens. Ils notent une résistance aux deux principaux antibiotiques employés dans ce cas de figure : la rifampicine et la vancomycine. Ils décident donc d’analyser ces souches bactériennes en question et remarquent un changement dans la séquence ADN. Or, cette mutation engendre une forte résistance aux deux antibiotiques. Ce qui signifie que l’usage combiné de ces...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)