AU COEUR DU METIER

22% de participation aux élections départementales de l'ONI

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Quelque 30 000 infirmiers ont voté en mars et avril 2014 lors des élections départementales de leur ordre, soit 21,9% des adhérents autorisés à y participer, a annoncé le 3 avril 2014 l'ordre national des infirmiers (ONI) dans un communiqué.

urne bulletin de vote

Environ 30 000 infirmiers ont voté aux élections départementales de l'ordre infirmier

Les élections départementales de l'ordre infirmier, ouvertes le 18 mars 2014, se sont achevées le 3 avril. Alors que lors des premières élections départementales de l'ordre, en avril 2008, tous les infirmiers recensés étaient appelés à voter (soit plus de 498 000 personnes), le scrutin de cette année n'était ouvert qu'aux professionnels inscrits au tableau depuis au moins le 3 février, soit 134 482 infirmiers. Sur les 29 547 votants, l'ordre a compté 17 245 libéraux (25,2% des inscrits dans ce collège), 4 906 salariés du privé (18,1%) et 7 288 infirmiers salariés du public (18,8%). Ces chiffres sont largement en hausse par rapport aux élections départementales de 2008, qui, organisées par le ministère de la santé, n'avaient mobilisé que 13,87% des électeurs, commente l'ONI. Il ajoute que la participation de 2014 se rapproche de celle aux élections professionnelles majeures telles que les prud'homales. Cité dans le communiqué, le président du conseil national de l'ordre, Didier Borniche, déclare que la participation des infirmiers a augmenté de 10 points par rapport à 2008. Selon lui, cela traduit une adhésion à l'ordre et une reconnaissance croissante de son rôle essentiel de soutien des infirmiers et de défense de la profession. En 2008, plus de 68 000 infirmiers avaient voté, rappelle-t-on.

29 547 votants sur les 134 482 infirmiers invités à voter car inscrits à l'ONI depuis au moins le 3 février 2014

Le syndicat Résilience, opposé à l'ordre, relève dans un communiqué daté du 4 avril 2014 que, rapporté au nombre d'infirmiers appelés à participer en 2008, la proportion de votants en 2014 n'a été que d'environ 6%. Il met l'accent sur le fait que le résultat de jeudi représente "78% d'abstention", et considère que cela montre un rejet de l'ordre par la profession.L'intersyndicale anti-ordres (fédérations santé-sociaux CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD et Unsa, ainsi que le Snics-FSU)...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (5)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#5

5.9 % des infirmiers ont votés

29547 votants pour 598000 infirmiers soit 5.9%

"J'ai fait pipi dans ma culotte" citation de Criquette Rockwel in "le coeur à ses raisons".

Faut dire, elle rigolait trop.
Elle était pas sérieuse.

"You rince, you rince, you rince ! three time.
AND IT'S SMELL LIKE A FLOWER"
Elie Kakou.
in "la lessive plouf"
(avé les vrais bouts de citrons).

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#4

22 infirmieres ont voté. Grand succès !

C'était pas en 22 ! C'était en 42 !

Hein, 22 pour cent !
Ah voui c'est beaucoup mieux !
Mais elles étaient combien ? Ah 100 ! Bin ça fait 22 quand meme.

"GRAND SUCCÈS" citation de Borat Sagdiyev.

...Ca veut dire que y a des gens de l'oni qui n'ont pas votés pour eux-meme...! Oh lala.

On nous cache tout on nous dit rien...Parce que je suis opportuniste...je retourne ma veste, toujours du bon coté.
Moi ce que j'aime chez Daniela c'est que l'on peut s'y mettre à trois !

Vive la démocratie.
A bas les corporations comme en 1789.
Vive la justice, la vraie !

Feraient mieux d'aller bosser auprès des malades au lieu de faire des copier/coller pour nous pondre un "code de déontologie" qui existe déjà et qui s'appelle "règles professionnelles".

Que ne ferait on pas pour échapper aux soins et se faire de bons gueuletons. Bon, le standing n'est plus ce qu'il était. Adieu rue St Honoré ! Mais c'est tout de meme mieux que les repas de l'hosto...ou les casses croutes... ou les clopinettes.

C'est guignol, c'est guignol, avec son chapeau noir, ses gros sourcils et son baton...La, la, li, la , la , li...Ca me rappelle quelquechose

Allez, viendez la bande ! Mes freres zé mes soeurs. Je cognerais le jour, je cognerais le nuit. Oh, oh, se serait le bonheur !

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#2

Quand on aime ça...

...on en reprend une deuxième tournée, histoire de se rendre un peu plus ridicule ; comment vont-ils s'y prendre pour nous remettre ce couvert que plus personne ne veut ? Et, importante question, qui va payer ?

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

Echec sur toute la ligne !

Les chiffres ne mentent pas (sauf à les trafiquer).

Les IDE ignorent l’ordre infirmier, le rejettent ou le combattent.

Ici la méthode Coué ne fonctionne pas, décrédibilise l’ordre si c’est encore possible…et le ridiculise encore un peu plus aux yeux de tous ☺

Au vu des taux de participation/abstention, plus personne ne peut prétendre que l’ordre infirmier est légitime.

L'ordre encore moins...

C’est parce que les IDE ne veulent pas de l’ordre infirmier qu’ils/elles ne s’inscrivent pas !

D’autres ont tiré des conclusions d’une abstention majeure - mais très nettement moindre que celles des élections ordinales - même si leurs choix n’engagent pas les citoyens pour l’avenir et les prochaines élections.

L’ordre non…


Votants (non nuls, non blancs ?) :

Nombre = 135 000

Taux de participation = 21,9 %

Taux d’ABSTENTION = 78,1 %


Population infirmière

Nombre = 595 594 (au 1er janvier 2013)

Taux de participation = 4,96 %

Taux d’ABSTENTION= 95,04 %

A noter que dans cette élection, en plus des votants supposément pro-ordre, les candidats aux postes de conseillers n'étaient pas au rendez-vous dans nombre de cdoi...

Comment la justice ordinale plutôt très éloignée de la justice de la République - la justice pour tous☺ - va t'elle être rendue ?

Les affaires de déconventionnement sauvages et interdiction d'exercice injustifiés sont dans les tuyaux...

Si l'ordre infirmier venait à devenir facultatif pour les seuls salariés, ne doutons pas que Borniche malgré sa candidature au SIDIIEF et autres succursales (courage, fuyons !) trouverait sur sa route Mme Touba qui en plus de son mandat syndical, s'est elle aussi engagée à ses côtés contre 95 % des infirmières et infirmiers de France.