Grand jeu spécial salon infirmier

Pendant tout le mois de mai,
inscrivez-vous sur www.infirmiers.com
pour tenter de gagner un de
nos nombreux cadeaux !

ASSEMBLÉE NATIONALE

Une résolution pour revaloriser le travail des infirmiers libéraux

Publié le 04/04/2024

Faisant écho aux fortes revendications exprimées par les infirmiers libéraux, le député Damien Maudet (LFI) a déposé une proposition de résolution auprès de l'Assemblée nationale pour mieux reconnaitre leur travail et leur rôle dans le système de santé.

assemblée nationale, députés

C’est l’un des éléments avancés par les infirmiers libéraux (IDEL) depuis plusieurs mois dans leurs revendications : la tarification de leurs actes n’a pas évolué depuis 2009, en totale décorrélation avec l’évolution du contexte économique. Face à « l’augmentation du coût de la vie, de l’inflation », ils ont perdu « 25% de pouvoir d’achat ces quinze dernières années », fait ainsi valoir le député Damien Maudet (La France Insoumise, Haute-Vienne) dans la résolution qu’il a déposée auprès de l’Assemblée nationale, le 2 avril dernier.

Principe de dégressivité et frais kilométriques dans le viseur

Outre la nécessité de revaloriser les actes infirmiers, l’élu dénonce le maintien du principe de leur dégressivité. Pour trois actes réalisés auprès d’un même patient, le premier est rémunéré à 100%, le second à 50% et le dernier, à 0%. « Du travail gratuit donc », souligne-t-il, indiquant également que certains soins prodigués par ailleurs ne sont pas inclus dans la nomenclature. Autre injustice : le remboursement des frais kilométriques, certes passé de 2,50€ par km à 2,75€ au mois de janvier, auquel sont appliqués les mêmes ressorts. Les déplacements ne sont ainsi « remboursés qu’à 50% passé 300 kilomètres, puis 0% après 400 kilomètres ». Ces éléments mis bout-à-bout contribuent d’une part à faire fuir les professionnels de santé, qui n’y trouvent pas leur compte, et, d’autre part, à réduire l’accès aux soins pour les patients. « Un non-sens dans un contexte de déserts médicaux que connaît le pays », alors même que les pouvoirs publics font le pari du virage ambulatoire et du maintien à domicile, dont les IDEL sont « un pilier ».

Avec cette résolution, le député espère mobiliser l’ensemble des parlementaires à corriger le tir en revalorisant les actes infirmiers et les frais kilométriques, mais aussi, plus largement, à revoir la nomenclature afin qu’elle soit plus adaptée au travail réel des IDEL.

La Rédaction d'Infirmiers.com

Source : infirmiers.com