Grand jeu spécial salon infirmier

Pendant tout le mois de mai,
inscrivez-vous sur www.infirmiers.com
pour tenter de gagner un de
nos nombreux cadeaux !

EQUILIBRE BUDGETAIRE

Les hôpitaux publics vers un déficit de plus d'un milliard d'euros en 2022

Publié le 15/03/2023

Pris en tenaille entre une activité plombée par le Covid et des dépenses dopées par l'inflation, les hôpitaux publics devraient afficher plus d'un milliard d'euros de pertes en 2022, a estimé mardi 14 mars la Fédération hospitalière de France (FHF). Et l'année 2023 ne devrait pas être meilleure. 

Ce n'est pas une bonne nouvelle. «Il y a un risque de dégradation assez forte de la situation financière des hôpitaux», a déclaré la responsable du pôle finances de la FHF, Cécile Chevance, lors d'une conférence de presse. Pour l'ensemble des établissements publics, «notre prévision de déficit se situe entre 1 et 1,3 milliard d'euros» pour l'année écoulée, a-t-elle ajouté, soit deux fois plus qu'avant la crise sanitaire du Covid-19.

Effet ciseaux

Un «doublement» lié à «l'effet ciseaux» qui frappe le secteur : d'un côté des dépenses qui s'envolent (prix de l'énergie, de l'alimentation, revalorisations salariales), de l'autre une activité «fluctuante» au gré des vagues épidémiques et encore inférieure de 2% l'an dernier par rapport à 2019. Le signe d'un redémarrage poussif, alors qu'en trois ans le retard accumulé atteint au moins 3,3 millions de séjours hospitaliers, principalement dans le public. Même si la «garantie de financement» mise en place dès 2020 par les pouvoirs publics a «joué un rôle d'amortisseur important», les pertes se sont tout de même creusées selon la FHF, qui espère encore les limiter en récupérant les 100 à 200 millions d'euros de crédits non utilisés l'an dernier.

Quant à l'avenir, il n'est pas plus réjouissant. La situation risque de se reproduire en 2023, avec une explosion des coûts de l'énergie de 130% en moyenne pour les hôpitaux publics et toujours des «difficultés en termes de recettes», a indiqué Mme Chevance.

La Rédaction Infirmiers.com avec AFP

Source : infirmiers.com