AU COEUR DU METIER

De l'importance du jugement clinique infirmier

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

L’examen clinique infirmier est un élément incontournable dans notre pratique soignante et pourtant il peut prendre des formes différentes d’un professionnel à l’autre. Parfois vu comme un outil, d’autre fois comme une philosophie de soin, il semble avant tout représenter les valeurs soignantes qui bordent notre profession. Pour certains d'entre nous, il permet d’orienter le médecin alors que pour d’autres il est garant de notre autonomie professionnelle. Tentative de décryptage de l'examen clinique infirmier dont la finalité est d'objectiver au plus juste les besoins de la personne malade.

dossier médical patient

L’évaluation clinique infirmière va déterminer la capacité d’adaptation et de prise en charge du patient face à un projet de soins.

Selon Odette Doyon1, l'examen clinique est effectué auprès de la personne et comprend l'histoire de santé ou entretien clinique et l'examen physique. L'objectif étant de rechercher l’anamnèse des problèmes. L’entretien clinique2 est la capacité de s’adresser à l’autre en tant que sujet et non comme un objet d’étude ou une simple pathologie. C’est un processus social s’intégrant dans une prise en charge spécifique lié aux soins. La clinique va s’assurer de dimensionner l’entretien à l’être humain en tant que sujet en interaction avec un environnement social. Cet entretien est défini dans un objectif de prise en charge où la place de chaque interlocuteur doit être déterminée. C’est un échange structuré qui s’intègre à part entière dans le raisonnement clinique. Une troisième dimension peut compléter la collecte des données en incluant les examens complémentaires. Si l'infirmier à une obligation de moyens, d'un professionnel à l'autre nous pouvons spécifier des symptômes différents. Dans un objectif de recueillir un maximum de données, l'infirmier va collecter des informations subjectives, les symptômes, et des informations objectives, les signes cliniques. Ces derniers permettront d’objectiver la prise en charge d'un soignant à l'autre car le langage commun est la pierre angulaire de cette collecte de données. L'objectif étant d'évaluer l'état de santé de la personne ainsi que son adaptation à cette situation en recueillant des données subjectives et objectives.

La question de la collecte des données

La grande majorité des études s’intéressent aux techniques et méthodes d’examen physique de la personne sans détailler les mécanismes qui interagissent dans la collecte des données initiales. Cette étape est pourtant indispensable car l’approche holistique du métier d’infirmier va permettre de considérer le sujet dans l’ensemble des paradigmes facilitant la construction d’un raisonnement clinique complexe mais exhaustif. Cette étape est déterminante et influencera la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)