AU COEUR DU METIER

Une photo pour un moment suspendu qui interroge le prendre soin

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Parfois, une image suffit à elle-même à illustrer une situation qu'on ne saurait décrire avec des mots. Cette image proposée dans ce court sujet par cet infirmier, par ailleurs Doctorant en philosophie morale, et les quelques phrases qui l'accompagnent, en dit long en effet sur ce que vivent au quotidien tous les soignants habités par un engagement impératif : celui de soigner. Un exercice maintes fois renouvelé mais à chaque fois unique et qui questionne avec grandeur qui ils sont dans le prendre soin… 

café, table, service de soins

Un thé qui va refroidir, une douceur espérée qui va attendre, un moment de répit repoussé... Une image vaut parfois beaucoup plus que des mots pour décrire une situation...

Le poids des mots... que l'on ne parvient parfois que très difficilement à trouver. Une photo ! Une simple photo d'un thé encore tiède oublié à la hâte, précipité par l'urgence vitale et la décompensation métabolique d'un patient. Une photo qui en dit long sur l'altruisme et le don de soi, le sacrifice d'instants de bonheur parce qu'offerts sans préméditation au profit de cet Autre qui souffre et se meurt...

Le choc des photos... De celles qui permettent de nous réconcilier avec la sollicitude et le soin, et qui expriment à elles seules toute la candeur de cette relation si particulière, terreau des prouesses émotionnelles et sentimentales qui nous permettent à jamais de nous oublier ; et afin d'être toujours présent pour son prochain, pour toujours.

Une photo qui en dit long sur l'altruisme et le don de soi, le sacrifice d'instants de bonheur parce qu'offerts sans préméditation au profit de cet Autre qui souffre et se meurt...

Une photo dont la portée symbolique saura, je l'espère, remercier tous les soignants que je croise au quotidien et qui m'ont enseigné ce qu'"aimer" voulait dire. Non pas certes, cet amour de l'Autre, de son identité professionnelle, ou de ses missions quotidiennes. Mais bien de cette façon si particulière que les soignants ont de prendre soin par ces milliers de façons grâce auxquelles il est permis d'aimer chaque jour davantage, et toujours plus...


Diplômé de l'IEP de Grenoble
Doctorant en philosophie morale
ED 487 - Laboratoire PPL (EA 3699)
benjamin.becker@hotmail.fr
Merci à lui de partager ce joli texte publié sur son compte Linkedin.

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)