ETHIQUE

Replacer l’humanité au cœur du soin

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Qu’en est-il aujourd’hui de ce que l’on nomme parfois « vocation », ou ce que l’on ressent plus communément comme cette force, cette disposition à faire du bien autour de soi ? Où est ce moteur qui, loin de faire de nous des héros (ou des bonnes sœurs), nous donne l’envie d’illuminer la journée de personnes en difficulté, alors même qu’elles sont au crépuscule de leur vie ?

Les moyens donnés au soignant

Pour tout soignant, le prendre soin est une disposition constante. C’est d’abord une intention.

Certes ce désir d'aider l'autre, de le soigner, est en chacun de nous, soignants. Mais en milieu hospitalier n’est-il pas réduit, bien souvent recroquevillé dans un coin de notre esprit, assailli par des conditions de travail de plus en plus difficiles ? Il semble évident qu’un rythme de travail soutenu, avec des contraintes de temps, accompagné de responsabilités croissantes et de tâches administratives exigeantes, est générateur de stress et d’épuisement chez le soignant et donc peu favorable à l’épanouissement de notre humanité la plus profonde. 

Aussi, pouvons-nous directement attribuer les limites des soins relationnels à la conjoncture économique. Les contraintes de rendement et d’efficacité sont en effet en contradiction avec le soin relationnel qui impose du temps, de l’écoute, des échanges... Le soin relationnel est alors "technicisé", utilisé comme un simple "outil" facilitateur du soin.De plus, la profession infirmière n’a cessé d’évoluer. En effet si elle a gagné beaucoup d’avantages en termes de responsabilité,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Laurentmulton

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Humanité et soins

Elève infirmier en 1ère année, j'adhère totalement à cette analyse humaniste sans mièvrerie. La crainte de la plupart de mes étudiants? Pas seulement d'être confrontés à la souffrance et à la mort, mais plus encore au manque de bienveillance des encadrants. L'espoir d'en rencontrer beaucoup comme vous me donne des ailes, merci pour ce bel article!