MODES D'EXERCICE

Mouvement social à l'AP-HP : rendez-vous en septembre !

par .

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Le 11 juin 2015, près de 15 000 agents de l'AP-HP (selon les syndicats) descendaient dans la rue contre la réforme de Martin Hirsch sur la réorganisation du temps de travail. Suite à cette importante mobilisation, et à deux autres journées de manifestation, les négociations ont été suspendues pour l'été. Elles reprendront fin septembre. Explications.

Le conflit continue…

manifestation ap hp

Une nouvelle mobilisation est prévue le 17 septembre 2015.

Le dialogue social avait pourtant repris… Devant une forte mobilisation de son personnel, Martin Hirsch avait reçu une délégation syndicale lors du dernier rassemblement le 18 juin dernier. afin de reprendre les discussions. Mais depuis… ? Nothing ! Bien que le directeur général n’ait réussi à imposer son projet, il reste néanmoins (très) déterminé… et les syndicats aussi. Son objectif : réorganiser le temps de travail de l'ensemble du personnel d’ici la fin de l’année 2015.

Durant l'été, l'intersyndicale de l'AP-HP (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, UNSA et SUD) appelle donc le personnel à maintenir la pression. Par ailleurs, elle compte sur les agents pour effectuer une « veille ». Ces derniers sont en effet appelés à  prévenir l'organisation syndicale en cas de réorganisations ou de dégradations internes de leur temps de travail, notamment faute de personnel.

Martin Hirsch espère réformer le temps de travail des agents de l'AP-HP d'ici la fin de l'année 2015...

Septembre 2015 : une rentrée sur les chapeaux de roue

Si les mois de juillet et août riment avec vacances, soleil et détente, l'intersyndicale attend la rentrée de pied ferme. Elle compte bien raviver l'esprit du 11 juin. Des assemblées générales sont d'ores et déjà programmées le 10 septembre dans les 38 hôpitaux de l'AP-HP, mais également une journée de grève et de mobilisation le jeudi 17 septembre. L'intention des syndicats est d'empêcher Martin Hirsh de « duper » le personnel en moindre nombre durant la période estivale. Le directeur général de l'AP-HP propose des espaces d’expression et de discussion en l’absence de la moitié du personnel en congé ! Ce dialogue de proximité, qui nous apparaît déjà faussé, doit déboucher sur un nouveau document de travail exploité par la direction, base de nouvelles discussions avec les organisation syndicales, dénonce Thierry Amouroux, Secrétaire Général du SNPI CFE-CGC. « Selon Martin Hirsh, cette phase de diagnostic ne donnera lieu à aucune expérimentation. Ceci est à vérifier sur le terrain ! »

Le directeur général de l'AP-HP propose des « espaces d’expression et de discussion » en l’absence de la moitié du personnel en congé !

Des changements déjà constatés dans certains services...

Depuis le début du conflit, des changements seraient déjà à déplorer dans certaines unités de soins… Comment négocier avec une direction qui ne respecte pas ses engagements et qui ordonne des retenues sur salaire avant la fin des négociations ? Pouvons-nous accepter que 30 millions d’économies soient faits sur le dos du personnel alors que l’AP-HP devrait enregistrer un bénéfice de 40 millions d’euros cette année ?, s'interroge Thierry Amouroux.

En poursuivant le mouvement en septembre, l'intersyndicale espère obtenir :

  • les 35 heures effectives, la stabilisation des plannings et le respect des cycles de travail ;
  • la reconnaissance de la pause déjeuner dans le temps de travail (30 min jour selon le bilan social) ;
  • le maintien et respect du cadre d’organisation en 3 équipes fixes ;
  • l'interruption de la généralisation de la grande équipe et de la mobilité imposée ;
  • le maintien des droits antérieurs à l'accord RTT de 2002 (Fête des Mères, Jours Médailles, JPP).

Des points sur lesquels l'organisation syndicale ne transige pas. Nous n’irons négocier en septembre que sur les bases de nouvelles propositions constructives, non pas aux dépens de la vie familiale des agents, mais qui garantissent la sécurité des patients. Par conséquent, rendez-vous à la rentrée… !

Comment négocier avec une direction qui ne respecte pas ses engagements et qui ordonne des retenues sur salaire ?

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)