LIVRE

A lire - Prendre soin de la personne : un engagement, une éthique et des ressources pour se protéger

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Prendre soin… prendre soin d’autrui, quelles que soient sa position sociale, sa personnalité, ses souffrances intimes, sa maladie somatique ou psychique. Prendre soin... que l’on soit soignant ou confronté, dans un moment de vie personnel, à la fin de vie d’un proche, d’un patient que l’on a soigné durant de longs mois… S’armer pour "accompagner" sans se faire du mal en pratiquant cette relation d’aide qui requiert écoute, bienveillance mais aussi professionnalisme… Ces quelques ouvrages nous aident à mieux en percevoir le champ des possibles. Bonne lecture.

Prendre soin de la personne

Prendre soin de la personneLes pratiques de soin donnent parfois l'impression de se limiter à des actes visant à réparer le corps malade ou traumatisé, à le remettre en état pour retrouver une vie normale. Les professionnels de la santé manifestent une gêne voire une souffrance face à cette réalité des conditions d'exercice. En effet, cette vue réductrice ne met pas en valeur le sujet en difficulté, souvent en crise dans l'expression de son humanité. L'autre est alors considéré comme objet de soins, non reconnu personnellement dans sa dignité humaine. Or, toute pratique de soin implique une situation relationnelle humaine qui ne peut pas être négligée. L'auteur livre ses réflexions en vue de contribuer à garder vive la nécessité de prendre soin du sujet, à soigner en étant présent à l'autre. Pour ce faire, il rappelle les conceptions historiques et philosophiques de la notion de personne ainsi que les enjeux de la relation de soin. Cette rencontre exige que le soignant s'engage personnellement auprès de la personne soignée. Il montre également les enjeux éthiques de la personnalisation dans les activités de soin. Les pratiques aussi bien médicales qu'infirmières sont prises en compte, notamment dans les conditions de grande vulnérabilité ou les soins palliatifs.

Le malaise que ressentent aussi bien les soignants que la population vis-à-vis du monde hospitalier exige une réflexion qui dépasse les seules contraintes économiques ou difficiles conditions de travail. Il s'agit de réfléchir ensemble au sens du prendre soin et du fait d'être soigné afin de mettre en valeur la nécessité d'une implication personnelle de chacun en vue de soins de qualité.

Prendre soin de la personne. Pour une éthique de la personnalisation dans les pratiques soignantes, Bernard Honoré, Seli Arslan, mai 2020. 22 €.

Devenir accompagnant dans la relation d’aide

Devenir accompagnant dans la relation d’aideL'écoute du ressenti intérieur est l'outil essentiel dans l'approche de personnes aux difficultés psychiques. Dans cet ouvrage, différents repères permettant d'entrer dans l'écoute sont exposés. Il s'agit d'un cheminement en continu en vue d'un approfondissement de la relation aux personnes rencontrées. En tant que processus d'apprentissage, cette expérience s'applique à tout professionnel : médecin, psychologue, infirmier, éducateur, assistant social, formateur en sciences humaines mais aussi à des bénévoles engagés dans une association d'entraide. Les connaissances apprises doivent être complétées par une lecture et une intégration de l'expérience car il importe de gagner la confiance des écoutés pour leur apporter des réponses différenciées. Le présent ouvrage comporte quatre parties. La première développe le travail sur soi qui est le préalable de tout accompagnement. La deuxième donne des indications sur l'accompagnement individuel, en développant l'empathie en tant qu'outil diagnostique et l'importance des phénomènes de transfert. L'accompagnement de groupes sera traité dans la troisième partie. Un professionnel peut évoluer vers l'accompagnement, voire l'animation d'un groupe de malades, de familles ou de personnes désireuses de se questionner sur leur fonctionnement. Dans la quatrième partie sont abordés les bénéfices de cette pratique sur l'accompagnant lui-même. Cet ouvrage a l'ambition, à la fois, de décrire les généralités et les spécialisations de l'accompagnement individuel et de groupe pour toute personne désirant se former et se perfectionner. Il convient d'accueillir les écoutés au meilleur d'eux-mêmes en cherchant à percevoir la personnalité saine derrière la personne blessée.

Dans chaque rencontre, il convient de guetter le "microchangement". En proposant le dialogue thérapeutique, il convient d'accueillir l'écouté à l'intérieur de soi-même pour ressentir ses émotions, sa détresse mais aussi son espoir de guérison ou d'amélioration.

Devenir accompagnant dans la relation d’aide, Thomas Wallenhorst, préface du Pr Jean-Pierre Olié, Chronique sociale, 2020, 15,90 €.

Accompagner une personne en fin de vie

Accompagner une personne en fin de vieNous sommes tous confrontés, un jour ou l'autre, à la fin de vie d'un proche. Comment prendre soin de lui sans s'oublier soi-même ? Comment accompagner ses questions et ses doutes, ses espoirs et ses regrets, mais aussi le temps qu'il lui reste, ses dernières volontés... ? Existe-t-il des repères pour traverser ce passage émotionnellement intense, qui peut durer de quelques semaines à plusieurs mois ? Véritable trousse de secours, ce guide propose des clés pour trouver sa place dans l'accompagnement. De l'entrée en soins palliatifs à la phase terminale, il répond à l'ensemble des problématiques rencontrées et apporte des pistes pour communiquer avec le malade et dialoguer avec l'équipe soignante.

Comprendre, accueillir, soutenir… voici un livre qui voudrait éclairer ce qui se trame dans l’intime de nos vies lors des passages les plus difficiles. Un ouvrage qui s’adresse à toux ceux et celles qui inscrivent dans leur chemin de vie cet accompagnement et se sentent seuls face à leur questionnement, ignorant des méandres et des écueils du parcours qu’ils ont entrepris, ignorant aussi comment canaliser leurs propres ressources pour s’en saisir.

Curieusement, à travers le décès de l’autre, on peut prendre conscience, par effet ricochet, du précieux de la vie et donc du précieux de sa vie, comme des relations qui nous sont chères. Comme si pouvait enfin s’inscrire dans notre conscience la valeur de chaque vie et donc de la sienne propre.

Accompagner une personne en fin de vie. Prendre soin de l’autre dans ses derniers moments, Annick Danielle Bruyneel, Editions Eyrolles, février 2020, 12 €.

Et le soleil refleurira

Et le soleil refleuriraAncré dans les paysages de la pointe du Finistère, ce récit autobiographique est l’histoire d’une métamorphose et d’un combat intime. Terrassée par le décès de sa fille à la naissance, Aurélie Drivet vit une nouvelle grossesse : où trouver les armes pour ne pas céder à la peur et avoir confiance en l’avenir ? Je pensais en finir avec cette idée et voilà que tout recommence.

Ce témoignage puissant et bouleversant, à l’écriture délicate et ciselée, est un hommage aux mères endeuillées et à toutes les femmes – psychologues, hypnothérapeutes, gynécologues, aide-soignantes – qui les aident à revivre et à croire de nouveau qu’un jour le soleil refleurira.

Libérer la parole comme un conte raconté à ses enfants. Comme cette histoire que j’écris aujourd’hui pour dire à mes filles  et à toutes ces jeunes filles qui deviendront des femmes qu’il n’y a pas de fatalité dans la vie. Pas de cicatrices qui ne puisse se résorber ; Il faut seulement savoir écouter les histoires. Et bien s’écouter aussi. Oser ouvrir les valises de famille, regarder ce qu’il y a à l’intérieur. Faire le tri pour avancer.

Comme le coeur, le corps a ses secrets. Des silences enfouis sous les couches successives de son épiderme. Sous la surface sommeille le souvenir des tragédies. Des eaux vives qui peuvent remonter au fil des générations qui se succèdent.

Et le soleil refleurira, Aurélie Drivet, Hygée Editions, juin 2020, 10 €.

Soigner la souffrance psychique des enfants

Soigner la souffrance psychique des enfantsComment déceler la souffrance psychique d’un enfant ? Quand faut-il consulter et à qui s’adresser ? Autant de questions que se posent de nombreux parents désemparés face aux difficultés que peut rencontrer leur enfant ou leur adolescent : il passe trop de temps devant les écrans, il est anxieux, déprimé, elle a du mal à se concentrer, elle est très maigre… Bruno Falissard, pédopsychiatre de grand renom, répond à ces questions. À partir des exemples de ses patients, il montre dans quels cas la pédopsychiatrie est d’un grand secours et quand il n’est pas nécessaire d’y recourir. Ce livre a pour objectif d’aider les parents comme les soignants, les professionnels, à ne laisser aucune souffrance psychique s’installer chez un enfant. C’est aussi une réflexion profonde et utile pour notre société dont la mission est de soigner et protéger nos jeunes.

Comprendre les déterminants de la souffrance psychique d’un enfant implique de considérer des systèmes aussi différents que son cerveau, sa famille, sa culture, sa société et bien sûr sa vie intérieure, en particulier émotionnelle.

Soigner la souffrance psychique des enfants, Bruno Falisssard, Editions Odile Jacob, février 2020, 19,90 €.

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)