LIVRE

La sélection du mois de janvier 2018

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

En ce mois de janvier qui s'achève, plongeons-nous dans l'humain soignant qui réclame aujourd'hui de la bienveillance pour mieux en dispenser en retour. Interrogeons-nous sur la temporalité dans le soin, ce temps si chronophage qui nous empêche parfois de penser et de bien panser…  Et posons-nous les bonnes questions autour du temps de deuil en institution médico-sociale...

L'humain d'abord, pour des professionnels bien traités et bientraitants

L'humain d'abordLe constat est sans appel: à l’hôpital et dans les établissements sociaux et médico-sociaux, l’épuisement professionnel et la perte de sens sont hélas de plus en plus répandus. Dans cet entretien avec la journaliste Lætitia Delhon, Jean-Louis Deshaies, consultant-formateur-médiateur, revient sur les causes de ce mal qui affecte l’accompagnement des personnes fragilisées, vulnérables, et propose des solutions concrètes pour y remédier (management participatif et co-constructif, meilleures évaluations, communication interne, réflexion sur la représentation syndicale…). Avec son franc-parler, il dénonce les incohérences de certaines organisations du travail et nous invite à sortir du fatalisme, à l’aide de solutions simples et de bon sens (déroulement des réunions, amélioration du processus de recrutement, libération de la parole des professionnels…).

Un « entretien vérité » qui intéressera les acteurs des secteurs sanitaire, social et médico-social, et, au-delà, toutes les personnes soucieuses d’améliorer la qualité de vie au travail.

L'humain d'abord, pour des professionnels bien traités et bientraitants, Jean-Louis Deshaies, entretien avec Laetitia Delhon, Presses de l'EHESP, septembre 2017.

Prévenir et maîtriser le risque infectieux

Prévenir et maîtriser le risque infectieuxLa Santé s’est avant tout construite via la mise en place longue et progressive des principes de l’hygiène. Au croisement d’un besoin privé et d’une politique publique, l’histoire de l’hygiène est fortement liée à celle de la maîtrise de l’eau, puis à cette révolution biologique qu’a été la découverte des micro-organismes et qui fera d’elle une discipline scientifique. Ce guide propose un panel exhaustif en matière de risque infectieux en évoquant tour à tour : l’organisation institutionnelle, les précautions standard et complémentaires, les fiches techniques de soins, le bloc opératoire, la stérilisation, l’endoscopie, la dialyse, les contrôles microbiologiques, le rôle de la cellule qualité. Ce guide est conçu pour être consulté quotidiennement et permet à tout professionnel de santé d’avoir sous la main une synthèse des recommandations et des bonnes pratiques en matière de maîtrise du risque infectieux.

Dépoussiérons les esprits, balayons certaines idées reçues et nettoyons les établissements des mauvaises pratiques pour des soins que nous souhaitons qualitatifs.

Prévenir et maîtriser le risque infectieux, Guide pratique d'hygiène hospitalière, Pour un savoir-faire infirmier, David Bernier, Collection Gestes de soins, Editions Lamarre, janvier 2018, 26 €.

Le temps du deuil en institution médico-sociale. Comprendre et soutenir

Le temps du deuil en institution médico-socialeLa perte d’un proche est un événement auquel chacun est, a été, ou sera confronté :  cette disparition, douloureuse pour tous, est une difficulté plus importante encore pour les personnes fragilisées par un handicap, et/ou souffrant d’une  pathologie psychique, et/ou en situation de dépendance. Cette réalité est pourtant très souvent négligée en institution, voire totalement forclose en raison des ignorances et des peurs des équipes face à la mort. Au sein des structures médico-sociales, dédiées à l’activité et l’autonomie, il est difficile de considérer ces imprévus qui rompent la dynamique des projets de vie. Absent des formations initiales, le temps du deuil, celui des rites et des souvenirs, laisse souvent tous les acteurs (résidents, parents et équipes éducatives) démunis. Pourtant, les établissements doivent faire face à de telles éventualités, en raison même des vulnérabilités assorties de l’avancée en âge des bénéficiaires et de leurs parents. L’expérience du deuil suppose son affrontement puis son dépassement avant toute reconstruction affective. Or, les personnes accueillies dans les institutions sont par essence privées des ressources qui leur permettraient de surmonter le vide laissé par le défunt : la mission des professionnels n’est-elle pas de les aider tout particulièrement en ces circonstances ? Ce livre trace les pistes de réflexion et d’action de ce nécessaire travail de soutien. Comment redonner à la mort, aux funérailles et au deuil leur place essentielle dans la vie institutionnelle ? Comment rendre possible leur prise en compte dans les projets des établissements médico-sociaux ?

Cet ouvrage aborde les différents aspects de la prise en charge, de l’aide éducative et thérapeutique qui peuvent être proposés aux enfants et/ou adultes accueillis en institution médico-sociale.

Le temps du deuil en institution médico-sociale. Comprendre et soutenir, Michel Brioul, ESF éditeur, Collection Actions Sociales/Référence, novembre 2017, 17,90 €.

Relation de soin et handicap

Relation de soin et handicapEntrer en relation avec des personnes handicapées demande de se défaire de la seule attention à la pathologie pour tenter de comprendre des situations de vie complexes et viser un accompagnement respectueux des singularités humaines. Les étudiants aux métiers de la santé et les soignants sont conduits au quotidien à entrer en relation avec des personnes handicapées. Le déroulement de telles rencontres ne peut pas être déterminé à l’avance ; il dépend de la réaction de la personne, de ses questions ou de celles de son entourage, des réponses apportées par le soignant.Soigner un patient, accompagner une personne handicapée demande de se défaire de certaines représentations ou idées reçues. Si les premiers moments après un accident ou l’aggravation d’un état de santé requièrent des soins médicaux, rapidement les soignants vont devoir sortir du schéma de la réponse à un problème, de l’aide apportée pour « guérir ». Toute situation de handicap requiert une approche adaptée à chacun, subtile et raisonnée pour comprendre les demandes spécifiques. Face à une personne handicapée, il importe d’éviter de ne s’en remettre qu’au seul modèle médical, réductionniste, qui peut conduire à ne la considérer que comme une personne malade. L’abord de chaque situation singulière exige un raisonnement élargi et une démarche éthique. Une approche systémique du vécu de la personne est nécessaire et l’apport de l’ergothérapie est ici essentiel. Celle-ci cherche à tenir compte de son environnement, à se défaire de la seule attention à la pathologie, et à s’appuyer sur les ressources de la personne pour tenter de renforcer la qualité de sa vie.

Un ouvrage qui alimente la réflexion éthique par la relecture des situations de handicap »

Relation de soin et handicap, Patrick Sureau, Editions Seli Arslan, janvier 2018, 20 €.

La temporalité dans le soin

La temporalité dans le soinAborder le thème de La temporalité dans le soin nécessite de sortir du langage scientifique convenu. Comment dire autrement que dans une langue évocatrice et poétique, une langue qui recrée les images et les sensations partagées par les soignants, comment dire autrement l'attachement au patient, la répétition des gestes et la surprise des événements, les subtilités et les ambivalences de l'acte de soin ? Comment évoquer aussi l'imbrication des vies personnelle et professionnelle quand le vécu des patients croise celui des soignants et de leur proches ? Par petites touches, par vignettes éloquentes, Brigitte Greis nous parle de son métier d'infirmière, elle qui est infirmière libérale depuis 36 ans dans un quartier populaire, de ce que porter soin signifie. Les sensations fugitives ressenties dans la rencontre autour du soin nourrissent l'incertitude nécessaire pour dépasser l'arrogance d'un certain savoir médical. En montrant qu'il reconnaît la singularité de la personne, le lien dans la relation entre l'infirmière et le patient devient alors soignant. Et grâce à cette langue riche mais pudique, expressive mais distanciée, nous touchons à la vérité de la relation de soin.

Nous gagnons notre vie à la perdre. Le temps n'est pas de l'argent...

La temporalité dans le soin, Brigitte Breis, Editions Sipayat, novembre 2017, 12 €.

A lire également

  • L'innovation managériale, David Autissier, Kevin Johnson, Jean-Michel Moutot,  Editions Eyrolles, janvier 2018, 27 €.
  • Le guide du community manager. Techniques avancées pour une communication digitale réussie, Samuel Bielka, Editions Gereso, janvier 2018, 18 €.
  • Ces arbres qui nous veulent du bien. A la découverte des bienfaits de la sylvothérapie, Laurence Monce ; Editions Dunod, février 2018, 16,90 €.
  • L'anti-douleur ; Dr Didier Bouhassira, Editions du Cherche Midi, décembre 2017, 19 €.
  • 97 exercices décalés pour prendre la parole n'importe où, n'importe quand, avec (presque) n'importe qui ! Chilina Hills, Genevieve Smal, Editions Eyrolles, septembre 2017, 19,90 €.
Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)