INFOS ET ACTUALITES

La pénurie dans la profession infirmière

opération

Qui n' a pas entendu dernièrement le mot "pénurie" ? Après avoir annoncé en début d'année une revalorisation des études, les IFSI  ne font toujours pas le plein, les hôpitaux et cliniques manquent cruellement d'infirmiers. Départ à la retraite, passage aux 35 heures, augmentation de l'offre des soins, manque de valorisation de la profession... Selon le gouvernement, 10 000 postes seraient vacants ! A part l'Espagne, les autres pays Européens ne sont pas épargnés. La solution est elle de recruter des infirmières Espagnoles ?  Faut il inciter plus de personnes à passer le concours ? Doit on revaloriser notre profession ... ?

Actualités

19/10 :  Le groupe Général de Santé (premier groupe hospitalier privé) et la Croix Rouge Française (qui gère 33 IFSI) ont signé un un accord de partenariat afin de faire face à la pénurie d'infirmiers.(plus d'infos)

14/10 : Le gouvernement met en place un dispositif régional afin de favoriser le retour a l'emploi des infirmières qui ne sont plus en fonction.

01/09 : Jeudi dernier, le gouvernement a annoncé que 40 000 postes seraient créés  dans la fonction publique hospitalière à l'occasion du passage aux 35 heures.

26/08: Des cliniques Française recrutent des infirmières Libanaises ayant un diplôme reconnu par la France (La dépêche.com)

22/08 : Pénurie oblige, le gouvernement Belge vient de mettre en ligne un site Internet consacré a la profession  afin de susciter des vocations : "Nuit blanche, high-tech, adrénaline : Infirmier, j'ai de ça dans le sang ! "  (www.soigner.be)

14/08 : Le ministère de l'Emploi et la Solidarité annonce la mise en place, dès septembre, de mesures  pour faire face a la pénurie d'infirmier(e)s et combler les 10 000 postes qui seraient vacants. Au programme retour a l'emploi des quelques 50 000 infirmières n'étant plus en activité, convention avec l'Espagne pour faire venir travailler en France les infirmières Espagnoles...
triangle.gif (68 octets) 07/08 : Des cliniques privés Française recrutent des infirmières Espagnoles. Celles ci suivront 3 semaines d'adaptation avant de pouvoir rejoindre leurs lieux de travail... (La dépêche.com)

07/08 : Des cliniques privés Française recrutent des infirmières Espagnoles. Celles ci suivront 3 semaines d'adaptation avant de pouvoir rejoindre leurs lieux de travail... (La dépêche.com)

infespagnole

Retour à l'emploi des infirmières

Le gouvernement met en place un dispositif régional afin de favoriser le retour a l'emploi des infirmières qui ne sont plus en fonction.

A qui s'adressent ces mesures ?

Ces mesures concernent les infirmières de moins de 45 ans et ayant arrêté leur activité depuis plus de 5 ans (Attention les dossiers sont étudiés au cas par cas même si vous ne rentrez pas dans ces critères)

En quoi cela consiste ?

L'infirmère effectue une formation gratuite d'1 mois lui permettant de remettre à niveau ses compétences et de se resituer dans la profession. Une aide est ensuite fournie afin de trouver un emploi avec les établissements partenaires

Qui contacter ?

Un numéro vert a été mis en place par l'ARH de certaines régions. D'autres devraient suivre

Ile de France : 0800 10 54 10

Nord : 0800 959 958

Rhones Alpes : 0821 806 808

Info :

Dates des formations pour la région Ile de France :

Du 19/11 au 22/12  et 7/01/02 au 08/02/02

Revue de Presse

Le Point : Jospin soigne les infirmières : Hôpitaux Le gouvernement s'est engagé à créer 40 000 emplois dans les hôpitaux. Les syndicats trouvent cela insuffisant

SudOuest.com : 35 HEURES A L'HOPITAL PUBLIC. 40 000 postes créés . Elisabeth Guigou et Bernard Kouchner ont reçu syndicats et organismes représentant les 780 000 agents de la santé publique. Les trente-cinq heures devraient permettre la création de 40 000 postes sur trois ans

Ladepeche.com: Pénurie d'infirmières à domicile. Elles sont très recherchées, convoitées et même désirées: tout comme dans les cliniques privées tarnaises, les infirmières qui travaillent à domicile manquent à l'appel dans la région de Castres

TF1: Infirmières espagnoles appelées en renfort. Pour faire face à la pénurie d'infirmières dans les cliniques et les hôpitaux, le gouvernement propose l'embauche de diplômées espagnoles. Les raisons d'un tel recrutement dans un établissement des Yvelines.

Le Point : On recrute ! Emploi Les « baby-boomers » atteignant l'âge de la retraite, certains métiers pourraient manquer de main-d'oeuvre.  Les hôpitaux français obligés de recruter des infirmières en Espagne. Il faut se pincer pour y croire. Après les années chômage viendraient les années pénurie...

L'Humanité : Hôpitaux. A quelques jours des négociations sur les 35 heures, le ministère avance quelques pistes afin de pourvoir 10 000 postes d'infirmières.

RTL : Recherche infirmières, désespérément. Crise des vocations à l'hôpital. Selon le ministère de l'Emploi, 10.000 postes d'infirmières sont actuellement vacants en France. En attendant le plan d'action gouvernemental censé remédier à la pénurie, les établissements hospitaliers parent au plus pressé : ils ont recours à du personnel étranger. Un recrutement largement ouvert sur la Belgique et l'Espagne.

TF1 : Pour pallier la pénurie d'infirmières, Elisabeth Guigou lance un appel aux anciennes diplômées et propose aux établissements de recruter des infirmières espagnoles. Radioscopie en Rhône-Alpes, une des six régions concernées par ces mesures

France2: Infirmières: diagnostic erroné. Depuis les grandes manifestations de 1988, les infirmières ont acquis une très bonne image auprès des français mais, paradoxalement, leur situation ne s'est pas améliorée. Responsable: la grille indiciaire qui bouche leur avancement. L'accès du grade "normal" à la "classe supérieure" est réservé à 15% de l'effectif infirmier mais, en raison d'une pyramide des âges trop jeune, faute de départs en retraite suffisants, le processus tombe à l'eau

Interviews

Guy Isambart - Infirmier Général - Membre de l'ARSI

"Le problème que j'ai est le même que mes collègues. Je n'arrive pas à trouver
sur le marché du travail des infirmières.  Alors je passe des annonces ... mais sans succès.
La meilleure solution est le soutien financier d'aides soignants  dans le cadre de la promotion professionnelle.... Mais nos autorités de tutelle nous en donneront-ils les moyens ...."

Jérick DEVELLE - Quick Médical Service

"La Pénurie des Professions de Santé
La  prévision est un art bien difficile et surtout lorsqu'elle s'accompagne de contraintes politiques et budgétaires. Lorsque le Gouvernement Juppé a décidé en 97 de baisser les quotas d'entrée dans  les  ISFI,  il  disposait  certainement  des données prospectives qui prévoyaient  une  forte  augmentation  des  besoins de personnel soignant à moyen  terme,  mais les contraintes budgétaires ont été à l'époque les plus persuasives. Nous  sommes  donc  dans  une situation extrême dans laquelle se cumule une pénurie  conjoncturelle due à la décision de 97 et une pénurie structurelle due à l'augmentation considérable des besoins renforcée par la mise en pace des 35 heures. Or,  l'analyse  des  statistiques  prospectives américaines est éloquente : parmi les 10 métiers dont le développement est le plus important entre 1996 et  2006,  les  Américains  placent  trois  métiers  du  monde  de la santé (infirmier,  aide-soignant  et  auxiliaire  de  vie)  et  cette  analyse va s'appliquer aussi à notre pays.

La  solution ne peut passer que par une réelle gestion des compétences dans les  établissements  de santé, réservant les taches les plus techniques aux compétences  les  plus  pointues, alors que nombre d'Etablissements ont été contraint de faire, depuis des années, le choix de d'une polyvalence allant
à   l'inverse   du   besoin  de  gains  de  productivité,  de  sécurité  et d'efficacité.
Mais  cette  spécialisation  doit  passer par la mobilité :  le temps de la fonction  "à  vie"  est  révolu  et  l'économie  de la santé doit passer de l'organisation par Fonctions à l'organisation par Missions.
Avec  la  revalorisation de l'image des métiers de la santé, c'est la seule voix  permettant de faire face aux défis qui s'annoncent à nous pour les 15 années à venir.

En  tout  état de cause, n'oublions pas que les métiers de la santé ne sont pas  les  seuls  concernés et que l'Europe de l'Ouest dans son ensemble est entrée  dans  une phase de pénurie généralisée de compétences qui va ouvrir de grands débats concernant la formation, l'organisation du travail et même l'immigration."

Jocelyne Lalonde - Directrice d'IFSI.

"Je rejoins l'analyse de Jérick Develle concernant les décisions politiques et budgétaires qui ont engendré la situation actuelle de pénurie d'infirmières.

Dans l'immédiat, des candidats aides-soignants reçus aux épreuves de sélection, mais aussi des candidats ayant travaillé auparavant dans un autre domaine recherchent sans succès des solutions de prise en charge de leurs études. Même s'il peuvent solliciter un report renouvelable deux ans, ils n'ont pas la garantie d'obtenir un financement qui leur permettrait de faire face à leurs charges de famille. Il est impératif de soutenir ces candidats motivés en particulier les aides-soignants qui ont fait leurs preuves d'adaptation dans le milieu de la santé. Le texte d'août 2000 leur permettant d'accéder directement aux épreuves de sélection a permis d'augmenter le nombre potentiel d'étudiants infirmiers.
Les étudiants en soins infirmiers connaissent de réelles difficultés financières pour assumer leurs 38 mois de scolarité. Les bourses d'Etat dans leurs conditions d'attribution restent nettement insuffisantes. Bon nombre d'étudiants interrompent leurs études pour raisons finançières, sachant que l'intensité de leurs études à 35 heures par semaine est difficilement compatible avec un travail rémunéré.

Le déficit infirmier va s'accentuer pendant au moins trois ans et je pense que les pouvoirs politiques devront favoriser des mesures permettant des contrats d'apprentissage, des aides spécifiques renforcées aux établissements ayant des besoins.
L'équivalence avec la première année d'études d'infirmier pourrait être accordée aux aides-soignants, ceci réduirait les études à deux ans et par la même le coût des études."

Dans le monde

L'Université Laval annonce une importante mesure pour répondre à la pénurie d'infirmières. Cité universitaire (Québec), le 25 mars 1999. - La Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval (FSI) s'apprête à faire sa part pour répondre à la pénurie d'infirmières au Québec en admettant, dès l'automne 1999, une centaine de nouvelles personnes titulaires du D.E.C. en sciences de la nature au programme de baccalauréat en sciences infirmières formation initiale. Depuis une vingtaine d'années les possibilités d'accueil étaient limitées à 60 étudiants. (Quebec)

CSQ : La pénurie d'infirmières : un déficit planifié? (Quebec)

OIIQ : Québec dévoile un plan d'action pour contrer la pénurie. Le MSSS estime qu'il manque 1500 infirmières dans le réseau. Quelques jours avant de quitter le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Pauline Marois a consacré l'une de ses dernières sorties publiques à la pénurie d'infirmières. (Quebec)

CNA : LES STATISTIQUES SUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE APPUIENT LES PRÉVISIONS DE PÉNURIE NATIONALE (Quebec)

CUSM : Pénurie d'infirmiers (Quebec)

Cyberpresse : La Suisse maraude les infirmières québécoises. (Suisse)

Pénurie de personnel infirmier et organisation des études paramédicales (Belgique)

Liens

ORGANISATION ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE  HOSPITALIERE

Pénurie infirmière: mythe ou réalité ?

iMedecin.com : Mais où sont passées les infirmières ?

La profession infirmière en mutation. Éléments de réflexion à partir d'exemples européens (CREDES)

CII : Recrutement des Infirmières a l'étranger

Site emploi infirmier

Quick Médical Service : Société de travail temporaire.

SCORE-santé : Le site commun d'observation régionale en santé

Publicité

Commentaires (0)