PARAMEDICAL

Auxiliaire de puériculture : qui, comment et pour quoi faire ?

Le rôle de l'auxiliaire de puériculture (AP) s'inscrit dans une approche globale de l'enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité. L’auxiliaire de puériculture participe aussi à l'accueil et à l'intégration sociale d'enfants porteurs de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d'exclusion.

enfant hospitalisé plateau repas

L'auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l'infirmier ou de la puéricultrice dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de celui-ci, défini par les articles R.4311-3 à 4311- 5 du code de la santé publique relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmière. Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de l'infirmier, relatifs aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier. Il travaille le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle et dans des structures sanitaire ou sociales.

Le diplôme d'État

L'auxiliaire de Puériculture est titulaire du Diplôme Professionnel d'Auxiliaire de Puériculture (DPAP) devenu depuis le 31 août 2007 : « Diplôme d'État d'Auxiliaire de Puériculture », c'est le décret n° 2007-1301 du 31 août 2007 aux diplômes d'aide-soignant, d'auxiliaire de puériculture et d'ambulancier et modifiant le code de la santé publique. Ce diplôme d’État  atteste les compétences requises pour exercer le métier. Ce diplôme s'acquiert à l'issue d'une formation ou par Validation des Acquis de l'Expérience (VAE). Lien vers les études)

Découvrir le métier d'auxiliaire de puériculture en vidéo

Salaire

Le salaire varie selon le secteur d'activité, la convention collective, l'ancienneté et la fonction exercée.

En établissement hospitalier publique, les auxiliaires de puériculture ont strictement la même grille indiciaire que les aides-soignants. La carrière se déroule sur trois grades :

  • Auxiliaire de puériculture de classe normale
  • Auxiliaire de puériculture de classe supérieure
  • Auxiliaire de puériculture de classe exceptionnelle
  • Le deuxième grade du corps des auxiliaires de puériculture (classe supérieure) est accessible au fonctionnaire de classe normale parvenu au 5e échelon de son grade après au moins 6 ans de services effectifs dans leur grade.

Le troisième grade du corps des auxiliaires de puériculture (classe exceptionnelle) est accessible au fonctionnaire de classe supérieure justifiant d'au moins 2 ans d'ancienneté dans le 6ème échelon et comptant au moins 5 ans de services effectifs dans leur grade.

ÉchelonIndice brut de référenceAnciennetéSalaire brut mensuel  au 1er janvier 2013
minimaxi
Auxiliaire de puériculture de classe normale
11ème 413     1708,58 €
1er 298 1 an 1 an 1435,39 €
Auxiliaire de puériculture de classe supérieure
11ème 446     1815,07 €
1er 299 1 an 1 an
1440,02 €
Auxiliaire de puériculture de classe exceptionnelle
Spécial * 499     1991,03 €
1er 347 1 an 6 mois 2 ans 1504,85 €

 * En toute fin de carrière, les fonctionnaires qui ne peuvent plus gravir les échelons, peuvent accéder à l’échelon spécial, qui est le niveau ultime et réservé au grade de classe exceptionnelle. Son accès est encadré par des conditions strictes :

  • Le nombre d’agents pouvant bénéficier de l’échelon est limité. Si le ratio d’effectif de professionnels en échelon spécial est atteint, l’auxiliaire de puériculture ne peut gravir ce dernier échelon.
  • L’auxiliaire de puériculture doit avoir 3 ans d’ancienneté au 7ème échelon au minimum.
  • La Commission paritaire administrative de l’établissement public est saisie pour avis, afin de déterminer la valeur professionnelle de l’agent, ainsi que son expérience au cours de sa carrière.

Paroles de pro Cindy, auxiliaire de puériculture :

« C’est un métier très humain, tant dans la relation avec l’enfant qu’avec ses parents. Je peux en effet les accompagner dans leur rôle éducatif, les rassurer. Je n’aime pas me fâcher, mais avec les enfants un peu plus grands, il faut parfois avoir de l’autorité. Quelquefois, il ne faut pas hésiter à passer le relais à une collègue : c’est aussi un vrai travail d’équipe ! (sante.gouv.fr)

Lieu d'exercice

Environ 60.000 auxiliaires de puériculture exercent en France, dont 99% de femmes :

  • en établissement sanitaire, social ou médico-social ;
  • dans des structures d'accueil d'enfants de moins de six ans.

C'est-à-dire en maternité, en centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI), en structure d'accueil (crèche, halte garderie, pouponnière…).

Carrière

Après le diplôme d'auxiliaire de puériculture, il est possible de s'orienter vers une formation d'éducateur de jeunes enfants.

Après 3 ans d'expériences professionnelles, l'auxiliaire de puériculture peut se présenter aux concours d'entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers.

Mobilité européenne

Le diplôme d ’auxiliaire de puériculture ne fait pas l’objet d’une réglementation européenne spécifique mais relève des directives dites du système général. Les ressortissants de l’Union européenne titulaires de ce type de diplôme peuvent obtenir une attestation d’aptitude aux fonctions d’auxiliaire de puériculture auprès du Préfet de région.

Pour exercer en tant qu’auxiliaire de puériculture au sein d’un Etat de l’Union européenne, vous devez prendre contact avec les autorités compétentes de l’Etat membre où vous souhaitez vous installer, afin d’obtenir la reconnaissance de votre diplôme. Certains états exigent des documents certifiant la validité de votre diplôme, le ministère chargé de la santé peut vous délivrer une attestation à faire valoir auprès des autorités compétentes de l’état membre où vous souhaiter vous installer.

Puéricultrice – Rédactrice Infirmiers.com emmanuelle.lefebvre-mayer@infirmiers.com

Creative Commons License

Rédactrice Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)