AS

Devenir aide-soignant par apprentissage c’est possible !

Vous pouvez suivre une formation d’aide-soignant tout en touchant un salaire comme « apprenti ». Pour cela, il faut passer par un Centre de Formation des Apprentis (C.F.A) avec lequel un Institut de Formation (IFAS) à signé une convention.

Les conditions

aide-soignant patiente

L'apprenti est un salarié à part entière. A ce titre, les lois, règlements et convention collective de l'entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu'aux autres salariés.

  • L’étudiant doit chercher un employeur et signer avec lui un contrat d’apprentissage.
  • Certains CFA aident les étudiants dans cette démarche.
  • Ce contrat d’apprentissage est un contrat de travail à durée déterminée (CDD).
    Toute entreprise privée ou publique non-industrielle et non-commerciale peut embaucher un apprenti.
  • Le candidat doit réussir le concours d'entrée dans l'un des IFAS partenaires d’un centre de formation d’apprentis.
  • Il doit être âgé de moins de 30 ans au moment de la signature du contrat. 

Durée de la formation

La formation est strictement la même que pour les autres étudiants. En Ile-de-France, elle se déroule sur 18 mois d'après le CFA de la région (adaforss). L'apprenti doit être présent dans son établissement en alternance avec des temps de formation en institut. Il devraeffectuer 1505 heures chez l'employeur et 595 heures théoriques. 

En PACA, en revanche, la formation selon le CERFAH se déroule sur 22 mois. L’apprenti réalise 35 heures par semaine à raison de 2 jours de cours ou de stage et 3 jours de travail chez son employeur.

Nature et forme du contrat

C'est un contrat de travail qui répond aux mêmes règles qu'un contrat à durée déterminée ce qui signifie qu'il est régi par le Code du travail. Il comporte donc une période d'essai. Pendant cette période, les deux parties peuvent rompre le contrat sans préavis, ni indemnité. Après les jours effectifs signifiant la fin de cette période, la rupture du contrat d’apprentissage n’est possible que dans trois situations bien spécifiques :  par accord express des deux parties, par décision du conseil des prud’hommes pour faute grave ou manquements répétés de l’une des parties ou si l’apprenti est inapte à exercer le métier qu’il a choisi. Dans tous les cas, la résiliation doit être constatée par écrit via un document en cinq exemplaires signé par l’employeur et par l’apprenti.

D'autre part, l'employeur s'engage par contrat, outre le versement d'un salaire, à assurer à l'apprenti une formation professionnelle et générale, dispensée pour partie en entreprise et pour partie au CFA. Le contrat fait l'objet d'un écrit signé par l'employeur, l'apprenti et le directeur du CFA qui le transmet à la DDTE (Direction Départementale du Travail et de l’Emploi) pour enregistrement. La signature d’un contrat d’apprentissage peut se faire avec tout établissement de santé et EHPAD. La signature entre les parties peut intervenir jusqu’à 3 mois avant le jour de la rentrée, selon le CERFAH. Petite spécificité, sa signature est parfois assortie d'une clause de dédit formation qui engage l’apprenti à continuer à exercer dans son établissement employeur après obtention du diplôme le temps équivalent au contrat d’apprentissage.

Statut de l'apprenti

L'apprenti est un salarié à part entière. A ce titre, les lois, règlements et convention collective de l'entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu'aux autres salariés. Il perçoit un salaire calculé en fonction de son âge et de son année d'étude. L’étudiant apprenti bénéficie des mêmes droits et obligations que tous les autres salariés de l'entreprise avec primes. Par exemple, il bénéficie des congés payés comme l'ensemble des autres travailleurs. Il peut effectuer des heures supplémentaires, travailler le dimanche et la nuit. En revanche, le planning est établi par l’employeur.

Source : Adaforss

En outre, la rémunération de l'apprenti est exonérée d'impôts sur le revenu dans la limite du SMIC annuel. L'apprenti ne paie aucune cotisation sociale. Il est affilié à la sécurité sociale des salariés.

De même, comme tout salarié, l'ESI doit justifier ses retards et absences. En cas de maladie, il doit fournir un arrêt de travail à l'employeur comme à l'IFSI et au CFA. Attention, les justificatifs doivent être fournis dans les 48 heures, (un arrêt de travail) ! En cas de non respect de ces règles, le CFA se réserve le droit de prendre des sanctions disciplinaires et l'employeur peut, s’il le juge nécessaire, procéder à des retenues sur le salaire.

Autre point noir, le redoublement n’est pas autorisé en alternance. Cependant, en cas d'échec, le contrat peut être prolongé pour une durée d'un an pour non présentation d'examen ou être suspendu, selon la décision de l’employeur.

Le maître d'apprentissage

Il est le référent de l'apprenti dans l'entreprise. Il l'accompagne tout au long de sa formation, le guide et le conseille. Il est aidé dans sa tâche par le document de liaison "CFA - Entreprise" et bénéficie de journées d'études organisées par le CFA. Cette formation est contraignante. En effet l’apprenti peut effectuer des week-ends, des nuits en dehors des cours.

Infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)