PROTOCOLES

Fiche technique - Trachéotomie

logo de la SRLF

Objet

Mise en place d'une canule endotrachéale par voie cervicale antérieure.

Description du POS

Généralités

AVANTAGES

Diminue l'espace mort anatomique
Facilite le sevrage de la ventilation mécanique
Facilite les soins oropharyngés par rapport à l'intubation
Apporte un meilleur confort au malade

INDICATIONS

Transitoire

Ventilation artificielle prolongée
Difficultés de sevrage (après échec du sevrage sur sonde d'intubation)
Obstacle laryngé
Intubation impossible
Troubles de déglutition avec inhalation
Encombrement avec toux inefficace

Définitive

Insuffisance respiratoire chronique évoluée
Anomalies définitives centrales ou périphériques du carrefour oropharyngé
Maladies neurologiques dégénératives
Myopathies évoluées
Laryngectomie

Intervention

AVANT

Prévenir et demander l'accord du patient (ou de son entourage s'il n'est pas en état)
Vérifier la carte de groupe et la recherche récente de RAI (tel la banque du sang)
Vérifier l'hémostase :
TP > 50 % et
TCK Numération des plaquettes > 50.000/mm3
Consultation pré-anesthésique

PENDANT

Au bloc opératoire
Sous anesthésie générale
Par le chirurgien thoracique.

APRES

Position proclive à + 30°
Mains attachées
Surveillance horaire des paramètres vitaux (SpO2, Fc, PA, Fr) pendant 6 heures
Vérification de la fixation de la canule (voir fixation canule)
Rx de thorax
Surveillance des saignements par/autour de la canule

Soins quotidiens

QUI ?

L'infirmière, jamais seule

QUAND ?

1 fois par équipe (soit deux fois par 24h) et à chaque fois que le pansement est souillé

COMMENT ?

Aspirations endotrachéales (voir procédure)
Soins oropharyngés (voir procédure)
Soins locaux

Stérilement les 48 premières heures.

MATERIEL

Masque
Gants
Surgimousse
Sérum physiologique
Bétadine Scrub et Bétadine dermique (Chlorhexidine sir allergie documentée)
Si besoin : Rifocine à 2% (5 mL), bâton de nitrate d'argent

TECHNIQUE
  • Lavage antiseptique des mains
  • Ablation du pansement sale par un aide portant des gants non stériles
  • Nettoyage de la plaie à la Bétadine Scrub, puis au sérum physiologique, puis à la Bétadine dermique sans rincer
  • Mise en place du pansement propre
  •  Lavage antiseptique des mains
  • Si sécrétions purulentes : Surgimousse Bétadiné
  • Si cicatrice inflammatoire : instiller la plaie avec 5 ml de Rifocine à 2 %
  • Si cicatrice bourgeonnante : Application ponctuelle de nitrate d'argent selon prescription.


 Joëlle Lepage*, Laurent Tric**, Michel Wolff**, Marc Wysocki**

*IDE,
**Medecin
Réanimation polyvalente,
Institut Mutualiste Montsouris

Publicité

Commentaires (0)