MODES D'EXERCICE

Le Québec reconnaît le diplôme français d’infirmier

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

La province canadienne du Québec a décidé de reconnaître les diplômes français d'infirmier délivrés avant 2012, a indiqué le 6 février 2014 le ministère des affaires étrangères sur le site "France Diplomatie".

infirmières couloir discussion

Une décision qui était attendue par une grande majorité des 640 infirmiers français exerçant au Québec.

Un accord permettant la reconnaissance mutuelle des diplômes d'infirmier en France et au Québec avait été signé en août 2010, puis inscrit en droit français par un arrêté paru le 3 janvier 2012, rappelle-t-on. Un groupe de travail pour faciliter la reconnaissance des diplômes des infirmiers français travaillant au Québec a été mis en place en 2013, en particulier pour aborder la situation de ceux formés en France avant 2012.

Une décision qui permettra la révision de la classification d’emploi et de la rémunération d’une grande majorité des 640 infirmiers français exerçant au Québec.

La France salue la décision du gouvernement québécois de reconnaître le diplôme français d'infirmier délivré avant 2012. Cela permettra la révision de la classification d'emploi et de la rémunération d'une grande majorité des 640 infirmiers français exerçant au Québec, indique le ministère des affaires étrangères.

Cette décision résulte des recommandations du comité ministériel de suivi de l'entente en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles coprésidé par la ministre déléguée chargée des Français de l'étranger, Hélène Conway-Mouret, et le ministre québécois des relations internationales, de la francophonie et du commerce extérieur, Jean-François Lisée, précise ce communiqué en ligne.

La ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, se félicite de cette avancée importante pour nos compatriotes établis au Québec, rapporte le Quai d'Orsay.

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (2)

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

136 commentaires

#2

attention quand même

bon tout d'abord il s'Agit de 1200 ide et pas de 640. ensuite, nous(le rifq) avons mené ce combat, sans réel accompagnement de l'état Fr, nous ne parlons même pas de l'ONI qui en plus d'être absent, était même contre-productif.
cette reconnaissance demeure néanmoins très importante car :
- les inf bsc Qc ont une formation moins étoffée que la notre(DE avant 2012) et pourtant elles peuvent exercer en Fr
- l'ONI pense le contraire (alors qu'il ne connaît rien d'autre que ce que ses amies du sidiief lui disent...il a maintenant une chaise dans cette organisation auto-proclamée syndicat international..
- Borniche a contre-attaqué en supprimant le stage obligatoire de 75 jrs pour les Qc(nous avons aussi ce stage dans l'autre sens), en apportant un avenant à l'arm, alors même que personne ne lui demandait : même pas l'ordre québécois....

FRED60

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#1

Comment dire...

640 infirmier concernés sur 500000 en France, génial ça va nous changer la vie! Je comprend que Marisol intervienne là dessus et pas sur le chomage des IDE!