MODES D'EXERCICE

Travailler comme IDE au Québec, oui, mais...

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Des dispositions réglementaires existent via un arrangement de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles infirmière mais attention, deux côtés de l’Atlantique ce n’est pas vraiment pareil... Le regroupement des infirmiers français au Québec (RIFQ) nous l’explique, arguments à la clé...

France/Québec : petit arrangement entre ordres infirmiers...

Le 30 juin 2010 la France et le Québec signaient un arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) pour les infirmiers diplômés d'Etat français et les infirmières cliniciennes québécoises. Cet ARM est entré en vigueur en juillet 2011. Il s'inscrit dans l'entente France/Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles, signé par nos deux gouvernements en 2008.

Tous les ans se tient une réunion du « Comité bilatéral pour la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles » dont la mission est d'opérer le suivi et l'amélioration de ces arrangements;  la prochaine réunion va se dérouler le 25 juin 2013 à Paris.

Rappelons qu’en 2011, lors de l’entrée en vigueur de l'ARM, les diplômées françaises sur le sol québécois ont tout de suite perçu les problèmes de cet arrangement. Si un réel travail de suivi avait été fait, les personnes qui en étaient responsables auraient, sans aucune difficulté, pu s'informer, ne serait-ce qu'au travers d'articles de presse québécois , du problème de la (non)reconnaissance que les infirmières françaises connaissaient sur le territoire...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (13)

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#13

equivalence

ah la politique...cette équivalence a été obtenue grâce au RIFQ qui a d'abord informé les autorités françaises et qui par la suite a assuré le suivi des échanges entre les différents partenaires gouvernementaux Qc et Fr.
à ce jour cette équivalence a été entérinée par le MICC mais le MSSS n'a toujours pas donné l'information aux hôpitaux ce qui fait que la mise à jour n'est pas effective pour toutes et tous.
Contrairement à ce que les articles disent sur ce sujet, cela ne permet pas de travailler plus facilement, du travail il y en a, mais il permet de postuler sur des postes différents réservés aux cliniciennes (sauf bien entendu lorsqu'aucune n'a postulé dessus :) )
cela permet aussi d'Avoir un salaire plus élevé : certains postes sont occupés indifféremment par des techniciennes ou des bachelières, la seule chose qui change c'est le salaire.
Pour finir il est important de préciser que si on a pu obtenir le soutien de l'ordre québécois dans notre démarche (même s'il n'avait aucun pouvoir de faire changer la situation) nous n'en avons eu aucun de la part de l'ONI, qui n'était pas au fait de la situation et qui ne nous a pas soutenu dans notre démarche....pitoyable

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

263 commentaires

#12

Québec: les infirmières françaises exerceront plus facilement

Selon un article paru dans la presse québécoise du 6 février 2014 (AFP) "Les infirmières françaises installées au Québec et leurs collègues encore en France souhaitant s'y installer vont pouvoir exercer plus facilement dans les services de santé de la province francophone grâce à la reconnaissance de leur diplôme et de leur expérience professionnelle."
La suite est à lire sur ce lien http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201402/06/01-4736410-quebec-les-infirmieres-francaises-exerceront-plus-facilement.php

loulic

Avatar de l'utilisateur

258 commentaires

#11

@ mikaelm

C'est justement parce que l'ordre continue d'exister dans une certaine forme d'indifférence et sans aucun contrôle que ce genre d'accord est signé.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, l'ordre dispose encore d'un énorme pouvoir de nuisance et n'hésite pas à engager la profession dans les voies les plus foireuse en profitant justement de ce que tout le monde croit qu'il est mort.

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#10

?!?

norma, effectivement tu écris ce que tu veux, c'est d'ailleur ce que tu fais. L'article a parfaitement fait état de l'inaction de l'ONI, mais je dis que ce n'est pas le sujet car dans cette affaire ce n'est pas eux qui décident...en martelant les citations tu ne fais que leur donner plus dexistence qu'ils n'en ont vraiment....

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#9

l'ordre entité de défense de la profession en France?

@mickaelm
je cite:
"pour norma, merci de ne pas remplir les commentaires avec l'ONI, cet article n'est pas le lieu pour ce sujet, le RIFQ, tenait juste à décrire les faits, et ils sont on ne peut plus explicites."

de1): j'écris ce que je veux
et de
2)l'ONI sensé défendre la profession en France est l'entité qui a signé des accords foireux:donc l'ordre a toute sa place dans ce sujet !
donc

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#8

qq précisions

royan, pourrais tu développer un peu?? L'article du RIFQ, parle essentiellement du fait que le Québec nous spolie, et explique pourquoi. Tu mets en avant ton poste à mc gill, tres bien et où as tu travailler autrement car effectivement le milieu anglophone fonctionne différement. Les heures supp ne sont pas toujours volontaires, tu ne peux pas laisser croire cela comme tu ne peux pas dire non plus que les vacances l'été sont assurées, ce serait du mensonge pur et simple. et en ce qui concerne le francophone parles tu des hopitaux franco du québec seulement ou aussi de la fr?
pour norma, merci de ne pas remplir les commentaires avec l'ONI, cet article n'est pas le lieu pour ce sujet, le RIFQ, tenait juste à décrire les faits, et ils sont on ne peut plus explicites..

furiousnurse

Avatar de l'utilisateur

32 commentaires

#7

merci qui ?

.....et c'est l oni qui a signé l'accord de reconnaissance bilateral !
.....en toute désinvolture !

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#6

ONI absent !

je cite:

"Nous espérons clairement que Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, n’a pas l’intention de nous sacrifier sur l’autel de futures potentielles relations commerciales avec le canada…nous nous engageons bien évidement à communiquer massivement auprès du monde infirmier français pour faire connaître les actions de cette ministre vis-à-vis de notre corps professionnel, qui jusqu’à présent n’ont pas été ce que l’on pourrait appeler satisfaisantes. L’ONI est quant à lui complètement absent…"

sauf pour encaisser les chèques de cotisation par tous les moyens!

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#5

encore l'incompétence de l'ONI:surprise???

je cite:
"Comment l’ONI peut-il laisser écrire dans le magazine de l’OIIQ, via le témoignage d’une infirmière québécoise qui s’est prévalue de cet ARM et qui travaille dorénavant en France, qu’un infirmier anesthésiste est quasiment équivalent à un inhalothérapeute québécois alors que celui-ci a juste besoin d’un DEC (un bac français) pour exercer alors, qu’en France, il lui faut cinq années d’études après le baccalauréat, alors qu'une autre de ses missions est, selon ses termes, la défense de l'honneur de la profession?"

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#4

l'ONI :défenseur de la profession.........belle blague

je cite:

"L’ONI n’a pas, jusqu’à présent, officiellement demandé à ce que cette situation soit corrigée. Le RIFQ s’interroge d’ailleurs sur ce manque de suivi et de réactivité. Comment des personnes issues de cette même formation, du programme de 1992 pour certaines, et qui ont, selon les rôles et missions qu’elles se donnent, la charge de promouvoir la profession et de la représenter dans le cadre de ses missions (l’ONI est signataire de l’ARM) peuvent accepter cette situation ?"

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#3

ONI encore une fois très très très incompétent!

je cite:

"Lorsque nous avons commencé nos démarches du coté français, auprès du ministère de la santé et de l'Ordre national des infirmiers (ONI), qui n’avait pas connaissance de la problématique (!), il nous a fallu expliquer notre problématique et notre demande et les argumenter. Il nous paraît étonnant que les signataires ne maîtrisent pas les tenants et aboutissants d'une telle « entente » alors même que des courriers ont été envoyés dès 2010 par des infirmiers travaillant au Québec."

royan17200

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

Merveilleuse experience

Wouah....quel article. Je viens juste de rentrer en france apres 13 annees passees a montreal comme infirmiere (mc gill, hopital anglophone) c'etait merveilleux. Trop long ici pour raconter mon experience, mais travailler en milieu anglophone est incontestablement mieux qu'en francophone. J'ai toujours eu mes vacances, heures sup volontaires etc.. Je conseille fortement.

nicolashintze

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Douche froide

Lire cet article c'est comme se prendre un bon bain de glaçon : ça vous y fait réfléchir à deux fois avant d'y aller...