IBODE

"2013 sera l’année des Ibode !"

Brigitte Ludwig, présidente de l’Union nationale des associations d’infirmier(e)s de bloc opératoire diplômé (e)s d’État (Unaibode), l’a affirmé, trois jours durant, à l’occasion des 30e Journées nationales d’étude et de perfectionnement de l’association à Deauville du 29 au 31 mai : « oui, l’année 2013 sera bien l’année des Ibode ».

Brigitte Ludwig présidente de l'UNAIBODE

Brigitte Ludwig présidente de l'UNAIBODE

La très dynamique présidente, cadre de santé Ibode (Colmar), au discours riche et construit, milite en effet de longue date pour la valorisation du métier Ibode et son indispensable évolution réglementaire au regard de la réalité de l’exercice dans les blocs opératoires français. Elle nous l’explique : L’univers du bloc opératoire est de plus en plus complexe et notre métier requiert toujours plus de compétences et de technicité. Paradoxalement, l’attractivité de la formation Ibode est en perte de vitesse car la place des Ibode au bloc n’est pas exclusive. Au nombre de 6.000 environ, elles occupent en effet seulement 40 % des postes infirmiers. De fait, elles exercent en bonne intelligence avec leurs collègues infirmières DE mais sans exclusivité d’actes liée aux compétences acquises 18 mois durant leur formation de spécialité. Nous militons de longue date pour que cela évolue et que soit enfin reconnu aux Ibode un champ de compétences spécifiques intégrant des actes et des missions propres. Rappelons en effet que la formation Ibode, dense et exhaustive, est une réelle « plus-value » professionnelle en termes de qualité et de sécurité des soins dans les trois temps pré, per et post-opératoire et dans les trois fonctions dévolues aux Ibode : circulante, instrumentiste et aide-opératoire.

Champ exclusif mais pas exercice exclusif... Brigitte Ludwig, en présence d’Isabelle Monnier, représentante de la Direction générale de l’offre de soins, a donc souligné que ce volet « exclusivité des actes » était en passe d’être finalisé avec le ministère de la santé et qu’un décret était donc attendu prochainement, résultat de longs mois de travail et surtout d’un engagement et d’une pugnacité exemplaires. Un certain nombre...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)