IBODE

S’épanouir en devenant infirmier de bloc opératoire

Marine, Sylvain et Cécile, tous trois infirmiers de bloc opératoire (Ibode), racontent pourquoi ils ont choisi d’exercer cette spécialité, ses spécificités et ce qu’ils tirent de cette profession. Merci à l'Union Nationale des Associations d'Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d'État (Unaibode) d'avoir partagé ces témoignages.

Une IBODE en tenue de bloc

Entrer pour la première fois dans un bloc opératoire peut parfois être déstabilisant.

Être Ibode, c’est avant tout une fierté personnelle, s’exclame Marine, Ibode à Reims. C’est s’investir dans un processus de formation continue qui va de pair et qui est en adéquation avec son métier. On est Ibode car on est passionné par ce que l’on fait, parce qu’on souhaite travailler dans un cadre sécuritaire, pérenniser, développer et améliorer ses connaissances initiales et en faire bénéficier ses pairs par la formation, la transmission du savoir.

D’infirmier à Ibode

Rappelons que pour devenir Ibode, un infirmier doit passer un concours et se former durant 18 mois. La spécialité a en effet ses spécificités et permet d’exercer les rôles d’infirmier circulant, d’instrumentiste et d’aide-opératoire. La formation est d’autant plus nécessaire que les Ibode se sont vus attribuer des actes exclusifs qu’ils sont les seuls habilités à réaliser. On est Ibode car on est passionné par ce que l’on fait, parce qu’on souhaite travailler dans un...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)