IDEL

Les élections URPS des IDEL repoussées au 11 avril 2016

La direction de la sécurité sociale (DSS) a annoncé le 19 septembre dernier, dans un communiqué, le report des élections aux unions régionales des professionnels de santé (URPS) des infirmiers libéraux au lundi 11 avril 2016, au lieu du 7 décembre 2015. Elle explique cette décision par le grand nombre de professionnels non inscrits à l'ordre infirmier parmi ceux qui figurent sur les listes d'électeurs pour les URPS.

vote touche clavier

Pour l'intérêt des professionnels infirmiers libéraux et pour ceux qui souhaitent voter, tout en étant inscrits à l'Odre... la DSS repousse les élections URPS au mois d'avril 2016...

La DSS a procédé à la vérification des listes d'électeurs suivant leur situation au 1er août 2015, à partir des informations transmises respectivement par la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et l'Ordre national des infirmiers (ONI). L'écart significatif révèle un risque considérable tant sur le résultat des élections que sur l'appréciation de la représentativité dans les négociations conventionnelles futures, explique la direction ministérielle. L'intérêt des professionnels conduit donc l'administration à prendre la décision de reporter la date du scrutin, et le nouveau calendrier permettra d'offrir aux infirmiers qui souhaitent être électeurs, et le cas échéant candidats, la possibilité de s'inscrire à l'ordre, poursuit-t-elle. Elle ajoute que les conditions du fonctionnement courant des URPS en place seront adaptées pour tirer les conséquences de ce report.

A qui la faute ?

Dans un communiqué de vendredi, la Fédération nationale des infirmiers (FNI) rapporte que parmi les infirmiers libéraux répertoriés par les comités d'organisation des élections (COE), instances régionales organisatrices, 14 000 n'apparaissent pas sur les fichiers de l'ordre. Ce nombre, rapporté aux 84 000 infirmiers libéraux des listes ordinales, aurait représenté un risque majeur de recours devant les tribunaux à l'issue de la proclamation des résultats. Le syndicat ajoute que...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (19)

loulic

Avatar de l'utilisateur

259 commentaires

#19

mea culpa

La rage m'aveugle (ainsi que l'alcool frelaté) et me fait dire n'importe quoi.

Tant pis pour moi.

Toutes mes excuses pour mes interventions hors de propos.

loulic

Avatar de l'utilisateur

259 commentaires

#18

fni

Non, ça vient bien du communiqué de la FNI (qui n'a rien de mieux à foutre pour faire parler d'elle).

Reste à savoir dans quelle mesure cette FNI est autre chose qu'une chambre d'amplifications de l'ONI/CEFIEC et autres comités théodules trustés par une petite centaine d'infirmiers cumulards (et retraités pour certains).

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#17

oni

fni?tu veux dire l'oni,non,?

loulic

Avatar de l'utilisateur

259 commentaires

#16

De quoi je me mêle ?

La FNI (qui n'est pas un syndicat) :

"le report des élections permet à tous les [infirmiers libéraux] qui voudront s'inscrire à l'ordre national infirmier d'effectuer cette démarche et de pouvoir ainsi participer aux élections en tant qu'électeur, et le cas échéant en tant que candidat."

Ils se foutent de la gueule de qui ?

Que la FNI s'occupe déjà de ce pour quoi elle est mandaté (ah ben en fait rien d'ailleurs, puisqu'elle n'a pas de mandat d'ailleurs, ceci expliquant peut etre à quel point elle a besoin de bouffer à tous les rateliers et de venir faire suer les professionnels en activité).

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#15

fichier....

et bien justement ,l'ordre a profité des élections urps pour faire le compte des inf.lib.non inscrites,donc les voilà avec un fichier à jour.On ne va quand même pas reprocher à l'ordre de n'avoir pas fait l'enrôlement de force avant?Bref,le repport des élections est un autre exemple de l'efficacité du boycot de l'ordre,même si ce n'était pas le but recherché.14000 réfractaires,malgré les pressions,c'est quand même un chiffre!On attend avec impatience l'annulation des élections professionnelles hospitalières,avec les libérales c'était trop facile.

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#14

Oui çà fait un sacré paquet ...

Oui çà fait un sacré paquet ... et très peu de personnes qui ne représentent quelles mêmes, tout en prétendant parler au nom de la profession. Ces cumulards de la profession qui sont éloignés des patients depuis des années, qui ne rencontrent leurs confrères que lors des audiences en chambre disciplinaires, qui ne sont pas foutus de tenir un fichier, etc, etc.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#13

@Vesunna

qui dit "26 pays dans le monde se sont dotés d'un Ordre infirmier? "

mais alors combien de pays sans ordre ?
sont-ce tous des abrutis ?

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#12

Toujours le même blablabla ordinal

On s’en tape de ce qui se passe au Portugal et ça doit être réciproque.

80 organisations infirmières ? Que ça ? Avec toujours les mêmes aux manettes et, qui représentent qui au juste ?

En tout cas vous vous prenez depuis le début de sacrés râteaux aux élections successives et à ce jour, toujours ¾ des IDE sont encore non inscrit(e)s… ☺

Sinon, t’as toujours répondu… à part les libéraux que vous harcelez, menacez vous envisagez quoi contre la majorité des IDE salariés en exercice illégal, contre les structures qui les emploient, pour les patients qu’ils prennent en charge ?

Vous qui vous gargarisiez de réunir tous les secteurs d’activité, vous avez réussi à cliver profondément et durablement les IDEL et leurs collègues de structures car pas les mêmes droits mais plus de devoirs. C’est plus facile et plus rentable pour vos petites affaires de s’acharner su les sur les vaches à lait libérales casquent pour toute la profession à hauteur de 75 € par tête de pipe et 150 € par société.

Des sous IDE en quelque sorte.

Cela dit, cela n’empêche pas ton business d’être endetté à hauteur de 42 %.

Des sous IDE en quelque sorte.

vesunna

Avatar de l'utilisateur

52 commentaires

#11

Suite...sans espoir

La jeune diplômée à laquelle on demande 30€ et non 140€ comme au Portugal, doit également voir des accros qui se prennent pour les gardiens du temple de la bonne pensée anti-ordinale. Ces petits génies qui veulent nous éclairer sur ce qui est bon ou mauvais pour ce métier qui sont sûrement les seuls à aimer et défendre! Ces spécialistes du "post", qui tels de grands professeurs qui ont passé leur vie à faire de la médecine avec un stylo, passent leur vie à faire des soins infirmiers avec un clavier!
Faut-il encore rappeler que cet Ordre à été voulu par plus de 80 organisations infirmières(assos, syndicats,...) et que 26 pays dans le monde se sont dotés d'un Ordre infirmier? Ça fait un sacré paquet d'imbéciles!

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#10

Questionnement lu sur @

Le jeune diplômé.

Le jeune diplômé, tout heureux de pouvoir enfin essayer de vivre de son métier, et à qui on essaie de refiler une carte d'embarquement à 30 balles, doit être un peu déconcerté de tout ce raffut et se dire que la profession qu'il a choisie a décidément une odeur bizarre et un goût curieux.

Il y voit des sexagénaires accomplis faire du forcing pour rester à des places, à priori bonnes.

Il y voit une catégorie de professionnels qui se toisent par syndicats interposés et qui ont réussi le tour de force de déglinguer leurs élections à cause d'un tour de passe-passe improbable où il semble même que l'organisme régulateur soit partie-liée.

Il voit cette même catégorie de professionnels fustigée par l’État via la Cour des Comptes qui relève certaines anomalies et préconise des remèdes, disons amers.

Il y voit des salariés (fonctionnaires ou pas) pas mieux lotis à qui on demande de faire toujours plus en toujours moins de temps (il en profite pour expérimenter le jeûne, la rétention urinaire contrôlée, les étirements excessifs musculo-squelettiques, et d’autres prouesses corporelles dont il ignorait même l’existence).

Il y voit une fédération d’étudiants où les futurs diplômés se permettent de donner des leçons et de donner leur avis sur des sujets qu’ils ne connaissent pas.

Il voit aussi un ordre (il faut bien appeler un chat, un chat...) plus enclin à punir (ou à faire punir) quelques effrontés que de se concentrer sur l'unité de la profession, son honneur, sa promotion, enfin ce pour quoi on essaie de nous le vendre.

Le jeune diplômé doit se poser de légitimes questions : que peut-on lui répondre ?

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#9

Mystère ?

L'activité libérale est grandement mise en cause par les gouvernants mais l'oni préfère flatter la ministre de la santé qui s'est positionnée contre l'amendement voté par les Députés : l'oni défend-il la profession ou tout simplement sa peau ?

L'oni désire-il encore convaincre par son pouvoir de séduction ou contraindre en utilisant les grands moyens ?

Et pour ce qui est des salariés, ce serait intéressant de voir ce qui se passerait si tous les non-inscrits étaient, du jour au lendemain, interdits d'exercer : les grands visionnaires ordinaux ont certainement dû déjà anticiper...

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#8

Exercice illégal hahaha...

Vesunna tu esquives, 3/4 de la profession est en exercice illégal. Et ?

Vous êtes tellement lâches que vous ne vous attaquez qu'aux libéraux, vaches à lait de la santé.

vesunna

Avatar de l'utilisateur

52 commentaires

#7

Rêve

Je ne vois pas trop où est le cauchemar! En revanche je vois bien le rêve éveillé de ceux qui croient que l'Ordre va être supprimé par les députés!

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#6

Dégommé en plein vol.

L'oni a été dégommé en plein vol en avril par les Députés ; les Sénateurs vont peut-être lui permettre un dernier essai mais l'atterrissage sera définitif avant la fin de l'année quand les Députés prononceront le mot de la fin.

Et pendant ce temps un grand nombre d'infirmières et d'infirmiers exercent le plus sérieusement du monde sans se préoccuper de la dette de l'oni ou de la chute des cheveux de ses dirigeants.

Alors dire qu'il est obligatoire d'être inscrit pour exercer relève d'un rêve éveillé qui se transforme aujourd'hui en cauchemar.

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#5

2/3 des IDE non inscrits à l'ordre

Allez jusqu'au bout, que diantre ! Un peu de courage !

Interdisez d'exercer effectivement tous les IDE non inscrits à votre ordre et ce, tous secteurs confondus.

vesunna

Avatar de l'utilisateur

52 commentaires

#4

Que dit la loi

1 – Est- il obligatoire de s’inscrire au tableau pour exercer ?

Oui. Pour exercer sa profession, l’infirmier doit, conformément aux articles L. 4311-15 et L. 4112-3 à L.4112-6 du code de la santé publique :
- être inscrit au tableau tenu par l’Ordre national des infirmiers,
- faire enregistrer ses diplômes, titres, certificats ou autorisations auprès de la DDASS du département d’exercice professionnel (dans l’avenir, il est prévu que cet enregistrement se fera, lui aussi, auprès de l’Ordre).

Si vous n’exercez pas (c’est-à-dire si vous n’accomplissez aucun acte infirmier) vous ne serez pas inscrit(e) au Tableau de l’Ordre de votre département et n’aurez pas à payer la cotisation annuelle. Vous devez signaler cette situation par courrier à l’Ordre national des infirmiers, TSA 44136, 77282 Avon Cedex.

Tout infirmier qui exercerait sans être inscrit au tableau de l’Ordre s’exposerait à des poursuites pénales pour exercice illégal (article L. 4314-4 du CSP), ainsi que son éventuel employeur.

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#3

La chasse est ouverte !

Les dernières élections ont été marquées par une très forte abstention dans quasi toutes les régions.

On verra si le taux de participation à ces élections augmente avec des IDEL contraintes par l’ordre à s’inscrire à son tableau…

Convaincre vs contraindre...

Pour info, les urps sont financées obligatoirement par l'ensemble des IDEL inscrites ou pas.

Les IDEL non inscrites payeront alors que le droit de vote leur est retiré... Et ça c'est apparu le 22 août 2015 à la demande de ???

A suivre
.

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#2

ordre:la méthode Joseph Delteil

1-attraper un beau lapin de garenne en pleine course par les deux oreilles.2-L'attacher par les pattes arrières à un joli tronc d'arbre,si possible un résineux au centre d'un bois de 10 à 25 hectares.3-sans plus de façon mettre le feu à toute la forêt.4Manger la bête sans sel,assis sur les roches encore chaudes et parmi les essences divines de cet incendie sylvestre.......L'ordre est capable de s'attaquer au petit lapin libéral,mettre le feu à l'hôpital est plus problématique.

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#1

exercice illégal...

quand je pense à toutes les infirmières hors la loi hospitalières et aux syndicats hospitaliers irresponsables et que même ces gens participent à des élections !Je me demande:que fait la police!