IDEL

Les indemnités kilométriques des infirmiers libéraux maintenues...

Lors d’un déplacement effectué en Martinique, la Ministre de la Santé Marisol Touraine a déclaré avoir décision de la sécurité sociale concernant la suppression des indemnités kilométriques des infirmiers libéraux. En conséquence de quoi, les indemnités kilométriques ne seront pas supprimées. Le SNIIL nous l'explique.

infirmière libérale voiture

Les indemnités kilométriques des infirmières libérales : le Sniil obtient leur maintien ! 

Cette annonce officielle de la Ministre de la Santé, réalisée en direct le 26 février dernier lors du journal télévisé de 13h sur Martinique 1ère, constitue une étape décisive dans le règlement du conflit qui oppose depuis des mois des centaines d’infirmiers libéraux aux Caisses primaires d’Assurance maladie un peu partout en France (Martinique, Guadeloupe, Savoie, Orne, Manche, Bouches du Rhône, Alpes-Maritimes…). Elle a été franchie grâce à la mobilisation des infirmières libérales martiniquaises lors du déplacement de la Ministre sur leur île, mais aussi grâce à la détermination du Sniil, seul syndicat infirmier libéral présent pendant ce mouvement et qui a mené, seul, la délégation reçue par les conseillers de la Ministre.   

Fort de cette première victoire, le Sniil reste cependant attentif par rapport à la suite des événements, tant les problèmes qui se posent au sujet des indemnités kilométriques sont divers selon les régions et départements. Il se tient, d’ores et déjà à la disposition du Ministère et de la Caisse d’Assurance Maladie pour entamer les discussions souhaitées par la Ministre sur ce sujet. On notera d’ailleurs que sur cette problèmatique  le Sniil n’avait pas attendu ce moment pour commencer à travailler avec l’Assurance Maladie au niveau national : des revendications avaient été portées dès décembre 2015…

Communiqué du SNIIL - 29 février 2016

Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL)

Publicité

Commentaires (2)

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#2

IDEL

Cette surenchère opportuniste des syndicats IDEL en période électoraliste des URPS en avril 2016 est plus que nauséabonde. Quand on sait que la convention en cours date de juillet 2007, quelle n'a été renégociée par aucun de ces 4 syndicats IDEL en juillet 2012 (???) et quelle est en vigueur jusque juillet 2017. Idem pour le protocole d'accord signé par ces mêmes 4 syndicats IDEL en 2008 avec la FNEHAD et qui aurait pu être renégocié tous les ans ! Ce protocole a été dénoncé unilatéralement,en octobre 2015, par la FNEHAD de madame Elisabeth Hubert (ancienne ministre Santé sous Chirac). Quand aux IDEL, si elles sont dans cette situation actuelle, elles le doivent en premier lieu à leur non connaissance des textes. Même si on pouvait espérer que les syndicats IDEL et l'Ordre infirmier (qui ne sert vraiment à rien du tout) fasse ce travail essentiel d'information. Après tout quand on est obligée de cotiser on est en droit d'en attendre un minimum syndical et ordinal en retour : que dalle !!!

infirmiere libre

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

SNIL usurpateur

AUTANT QUE JE SACHE IL Y AVAIT D AUTRES SYNDICATS QUI SE SONT INVESTIS DANS CE BRAS DE FER POURQUOI LE SNIL REPREND A SON COMPTE LES ACTIONS MENEES PAR LES AUTRES SERAIT CE POUR REDORER SON BLASON EN VUE DES URPS ????HONTEUX