IDEL

La valeur ajoutée d'un infirmier libéral de pratique avancée

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Pascal Lambert, infirmier libéral à Paris, est très investi dans la défense et la promotion de la profession (il est vice-président du conseil départemental parisien de l’Ordre des infirmiers et administrateur de l’URPS). Pour accompagner et promouvoir le virage ambulatoire, il a passé en 2012 un master spécialisé en gérontologie à Marseille. Cette expérience légitime son projet professionnel. Interview. Merci à Avenir et Santé, revue de la Fédération nationale des infirmiers (FNI) de partager cet article avec la communauté d'Infirmiers.com.

Cet article est paru dans la revue de la FNI "Avenir et Santé", n° 422 dans la rubrique "Infirmier expert".

pascal lambert

Pascal Lambert, titulaire d'un master spécialisé en gérontologie

Avenir & Santé - Pourquoi après 23 ans de pratique libérale, avez-vous choisi de faire un master sciences cliniques infirmières en gérontologie ?

Pascal Lambert - J'ai toujours été attiré par ce thème, mon mémoire d'Ifsi, en 1987, portait déjà sur l'amélioration des conditions d'hospitalisation de la personne âgée pour un retour à domicile optimisé. Par ailleurs, l'évolution démographique et épidémiologique, et celle de la pratique libérale, nous amènent à traiter de plus en plus ce type de population chez elle. Il était donc évident pour moi de parfaire cette expertise terrain sur ce...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)