PUERICULTRICE

Une consultation de puéricultrices hospitalières fait ses preuves à Orléans

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Réduction des passages aux urgences pédiatriques et accompagnement des familles : la consultation de puéricultrices hospitalières dans le service de néonatalogie du CHU d'Orléans a fait ses preuves et ne demande qu'à être reconnue et élargie. Explications.

Une consultation de puéricultrices hospitalières fait ses preuves à Orléans

La consultation de puéricultrice ne se limite pas à la PMI. Elle est notamment présente dans le secteur hospitalier pour répondre aux besoins de conseils et d’accompagnement spécifique des parents.

Les consultations assurées par des puéricultrices sont actuellement mises en avant, notamment dans le cadre de la mission parlementaire de la députée Michèle Peyron concernant la Protection Maternelle et Infantile (PMI). Ce rapport, attendu pour janvier 2019, semble se diriger vers une demande de valorisation et de remboursement des consultations de puéricultrices afin de mobiliser au mieux les compétences des professionnels. La plateforme Assurer l’avenir de la PMI s’est également positionnée favorablement à ce sujet, y compris dans le cadre des consultations obligatoires de l’enfant avant 6 ans.

Mais la consultation de puéricultrice ne se limite pas à la PMI. Elle est notamment présente dans le secteur hospitalier pour répondre aux besoins de conseils et d’accompagnement spécifique des parents. A Orléans, l’équipe de néonatalogie a ainsi mis en place depuis 6 ans des consultations de puéricultrice au sein même du service. Initialement prévue pour la réalisation d’actes techniques tels que les bilans sanguins, elles se sont peu à peu développées devant l’engouement suscité par cette démarche. Le développement du projet a été rendu possible grâce à la mobilisation de l’ensemble du service, y compris l’encadrement. Une réflexion a été porté sur le financement de ces consultations pour aboutir aujourd’hui au financement d’un mi-temps réservé aux consultations, et à une cotation AMI par les infirmières puéricultrices. Réservées initialement aux nouveau-nés ayant été hospitalisés dans le service de néonatalogie, elles ont été progressivement ouvertes aux familles sortant de maternité et rencontrant une problématique spécifique : allaitement difficile, faible prise de poids du nourrisson, ictère important durant le séjour à la maternité nécessitant un suivi…

Diminuer le nombre de passages aux urgences et accompagner les famillesL’objectif principal de ces consultations est finalement de diminuer le nombre de passages aux urgences des nouveau-nés hospitalisés précédemment dans le centre hospitalier, en néonatalogie ou uniquement durant le séjour en maternité. En effet, devant les difficultés d’accès à un pédiatre, voire à un médecin généraliste pour leur enfant, les parents se rendent plus facilement aux urgences. Pourtant, il...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)