EN BREF

Burn-out : pourquoi les soignants sont en première ligne

On le savait déjà mais les chiffres le confirment encore une fois... Les professions médicales et para-médicales sont parmi les plus touchées par le burn-out. Explications. Toutes les études concordent : quel que soit le métier exercé (généraliste, interne, hospitalier, infirmière, sage-femme...), le taux de burn-out approche, voire dépasse les 40% parmi les professionnels de santé. Plusieurs facteurs spécifiques expliquent ce niveau inquiétant - le plus élevé de tous les métiers - explique Sarah Dauchy, psycho-oncologue à l'Institut Gustave Roussy à Villejuif (Val-de-Marne) : une charge émotionnelle très forte, des horaires changeants qui pèsent sur la vie familiale et sociale, un rythme de travail excessif et une forte tension, surtout pour les non-décideurs qui sont soumis à des décisions changeantes et parfois contradictoires.  

La suite est à lire sur lexpress.fr


Publicité

Commentaires (0)