EN BREF

Covid-19 : Castex confirme le confinement le week-end dans le Pas-de-Calais

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Jean Castex a ouvert sa conférence de presse, jeudi 4 mars, sur des nouvelles encourageantes. Nous ne sommes pas confrontés, en tous cas pas à ce stade, à une hausse exponentielle de l’épidémie, comme certains modèles le prévoyaient, s'est ainsi réjoui le Premier ministre, faisant valoir que sur les sept derniers jours, le nombre de contaminations quotidiennes a augmenté de 1,4%, alors que ce même chiffre était de +14 % au cours de la semaine précédente. Autre bonne nouvelle : la contamination chez les personnes âgées continue de se réduire, a-t-il assuré, soulignant le rôle de la vaccination dans ces bons résultats. Jean Castex en est toutefois rapidement venu à exposer les éléments préoccupants. Nos établissements de santé restent toujours soumis à une forte pression (...) qui ne se relâche pas et qui pèse sur nos soignants, a-t-il rappelé, avant d'évoquer des situations territoriales très contrastées. Le gouvernement a ainsi placé trois nouveaux départements, les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube, sous surveillance renforcée en raison de la progression du Covid-19 (avec 250 cas positifs pour 100 000 habitants), qui porte à 23 le nombre de départements sous ce statut et concernés par de nouvelles mesures. 

Le département du Pas-de-Calais sera ainsi confiné dans son intégralité le week-end, à partir de ce samedi 08h, en raison d'une circulation accrue de l'épidémie de coronavirus, a annoncé Jean Castex, l’incidence y étant en progression très rapide et dépassant dorénavant le seuil des 400 pour 100 000 habitants, soit presque deux fois la moyenne nationale, a expliqué le Premier ministre en pointant aussi la saturation des services de réanimation, au plus haut de tous les départements français. Par ailleurs, les grandes surfaces commerciales non alimentaires de plus de 5 000 m2 seront fermées dans le département et les centres commerciaux non alimentaires de plus de 10 000 m2 (et plus seulement ceux de plus de 20 000 m2 comme jusqu'à présent), seront fermés à compter de vendredi soir dans l'ensemble des départements à risque. Le Premier ministre a également invité les habitants des 23 départements placés sous surveillance renforcée à ne pas quitter ces territoires, et recommandé à tous les Français de ne pas dépasser la jauge des 6 personnes lors des moments conviviaux, comme lors des fêtes de fin d'année. 
Concernant la vaccination, Jean Castex a promis au moins 20 millions de personnes vaccinées d'ici la mi-mai. Le Premier ministre a également profité de son intervention pour appeler solennellement les personnels des Ehpad à se faire vacciner très rapidement pour permettre le retour d'une vie sociale apaisée dans ces établissements. La vaccination contre le Covid-19 sera autorisée dans les pharmacies à compter de la semaine du 15 mars pour les personnes de plus de 50 ans présentant une comorbidité, a encore annoncé Jean Castex. Les patients concernés n'auront pas besoin d'une prescription médicale et pourront se rendre directement en officine pour y recevoir le vaccin AstraZeneca, a indiqué le Premier ministre, ajoutant que les personnes de 50 à 74 ans qui n'ont pas de pathologie particulière pourront à leur tour se faire vacciner à compter de mi-avril. Se projetant à l’été, le Premier ministre a enfin annoncé que les doses reçues permettraient de proposer la vaccination à 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans, alors que 3,2 millions de personnes ont pour l'instant reçu une première injection, et plus de 1,7 million ont été vaccinées avec deux doses.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)