EN BREF

Covid-19 : La FNI réclame l'extension des compétences vaccinales aux infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

La décision du gouvernement d’étendre les compétences vaccinales aux sages-femmes et aux pharmaciens, mais de limiter les infirmiers à la seule administration du vaccin, n’en finit pas de soulever l’indignation au sein de la profession. Alors que l’ONI estimait dans un communiqué diffusé le lundi 8 mars que les infirmiers libéraux constituent des vecteurs tout désignés pour l’accélération de la stratégie vaccinale, c’est au tour de la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) de monter au créneau et de réclamer l'accès des infirmiers à la prescription du vaccin. Dans un message particulièrement virulent, le syndicat s’insurge contre la décision du gouvernement, qu’il qualifie de clivage orchestré entre les professionnels de ville. Jugeant la stratégie vaccinale illisible et accusant le décret d’introduire une hiérarchie des prérogatives entre praticiens habilités à vacciner, la FNI considère l’action des pouvoirs publics comme une manœuvre destinée à cacher les problématiques d’approvisionnement en vaccins qu’il rencontre sur le territoire. La FNI exige du gouvernement une réécriture des dispositions du décret du 4 mars 2021 et l’inscription pleine et entière de la profession infirmière dans la stratégie vaccinale. La crise sanitaire en fait une urgence. Les pouvoirs publics doivent en prendre la mesure. A défaut le gouvernement prendrait le risque de démobiliser massivement les IDEL dans la lutte contre la pandémie, conclut le communiqué. Une revendication qui fait suite à celle formulée le samedi 6 mars par Convergence Infirmière puis par le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (SNIIL) le lundi 8 mars.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)