EN BREF

Décès d'une patiente après un don de plasma : l'infirmière condamnée

Après une audience début septembre, la décision du tribunal a été rendue hier. Dans le procès du don de plasma, le docteur, l’infirmière et l’établissement français du sang (EFS) étaient jugés pour homicide involontaire. Le médecin, d’abord condamné en septembre, a finalement été relaxé. Par contre, l’infirmière, a écopé d’une peine de 18 mois de prison avec sursis et une interdiction définitive d’exercer sa profession.

Pour rappel, Eve Marre, une architecte de 29 ans, était décédée en 2009 après une erreur de dosage alors qu'elle faisait un don de plasma. L'infirmière inculpée était soupçonnée d'avoir utilisé deux poches identiques de citrate de sodium en préparant deux kits simultanément. Elle était également accusée d'avoir tu son erreur pendant que les médecins urgentistes cherchaient la cause du malaise de la patiente.

Lire les articles "Lyon : morte après un don de plasma" et "L'infirmière et l'EFS condamnés dans le procès du don de plasma"

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

640 commentaires

#1

on est des pro de santé

on ne peut pas avoir plus d'explications sur le pourquoi du comment, plutot qu'un simple renvoi vers un autre site ?