EN BREF

Un nouveau collectif de soignants réclame un "Ségur 2"

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Déçu par les résultats du Ségur de la santé, le collectif Santé en danger souhaite «une réouverture rapide des négociations» et revendiquait mardi plus de 80.000 membres, ainsi que le soutien d'une douzaine de syndicats de soignants. Lancée fin juillet par le Dr Arnaud Chiche, anesthésiste-réanimateur à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), cette initiative a rapidement pris de l'ampleur sur Facebook, où le groupe "Collectif santé en danger" dépassait les 83.000 abonnés mardi après-midi.

Malgré les annonces en faveur de l'hôpital (8,2 milliards d'euros de revalorisations salariales, 6 milliards pour l'investissement, 15.000 recrutements...) des corps de métier ont été exclus et certaines revendications non satisfaites, estime ce collectif, qui entend obtenir un Ségur 2 au mois d'août, sinon dès la rentrée, au plus tard.

D'autres organisations minoritaires représentant les sages-femmes, kinés, infirmiers, ambulanciers, ou encore les médecins libéraux se sont également jointes à la démarche.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le Figaro.fr

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)