EN BREF

Parcoursup : un nouvel afflux de candidats dans les IFSI pour 2020 ?

Nous sommes le 22 janvier 2020, date à laquelle la plateforme Parcoursup invite les lycéens et autres bacheliers à émettre "leurs voeux" pour la rentrée 2020. Dans un contexte de crise de l'hôpital, les IFSI ont rencontré en 2019 un surprenant succès pour leur première année sur Parcoursup, selon un article du Monde publié le 20 janvier dernier. Plus de 103 000 candidats ont postulé dans les différents établissements spécialisés. La plate-forme a même recensé 540 000 voeux, faisant des IFSI la formation la plus demandée, un engouement auquel personne ne s'attendait, assure Florence Girard, présidente de l'Association nationale des directeurs d'écoles paramédicales (Andep) et elle-même directrice d'un IFSI.

Cette année, le ministère, en accord avec les IFSI, va limiter le nombre de voeux à 5 (contre 10 voeux et autant de sous-voeux en 2019). Une manière de mieux identifier les préférences géographiques des candidats, espère le ministère. Quant au niveau d'exigence, il est resté le même, malgré une organisation du recrutement totalement bouleversée. Nous craignions que l'algorithme favorise les bacs généraux, nous avons été soulagés de voir que les bacs technologiques étaient finalement gagnants, commente Félix Ledoux, président de la Fédération Nationale des Étudiants en Soins Infirmiers (Fnesi). Le principal changement réside dans la moyenne d'âge des nouveaux étudiants, qui intègrent désormais les écoles plus rapidement après le BAC : 19,5 ans contre plus de 22 ans auparavant, obligeant les IFSI à adapter leurs lieux de stage pour les jeunes sans permis.

Alors que la suppression du concours continue de faire grincer des dents, comme Virginie Schlier, présidente du Syndicat national des professionnels infirmiers, d'autres estiment que ce nouveau mode de recrutement ne devrait en rien entâcher la sélection. On ne sait pas encore si l'année 2020 sera marquée par le même succès. Le nombre de candidats n'en reste pas moins en hausse, relève le journal. Pour les formateurs, les chiffres de 2019 témoignent d'une attractivité renouvelée de la formation en soins infirmiers, désormais pleinement intégrée au cursus universitaire

Toute l'info sur le site du Monde.fr 

A lire aussi : Le métier infirmier reste attractif par le sens qui lui est donné par les lycéens

A lire aussi : Parcoursup 2020 ce qu'il faut savoir

 

Publicité

Commentaires (0)