EN BREF

Pour le CEFIEC, "il s'agit désormais de poursuivre le travail..."

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Nous attendions la réaction du Comité d'entente des formations infirmières et cadres (CEFIEC) suite à l'annonce, le 5 juillet dernier, par Agnès Buzyn et Frédérique Vidal de l'intégration des étudiants en soins infirmiers dans le processus ParcourSup, mettant ainsi fin aux concours d'entrée en Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) en 2019. Par communiqué du 9 juillet 2018, le CEFIEC qui a participé aux travaux de groupe dans le cadre de la mission interministérielle confiée à Stéphane Le Bouler, annonce faire évoluer son « Bureau National » pour l'adapter aux futurs enjeux liés au passage à l'université. Un séminaire CEFIEC est d'ores et déjà prévu le 20 septembre avec la participation, entre autres, de Stéphane Le Bouler, qui permettra de clarifier les avancées auprès de ses adhérents et faire un nouveau point d'étape.

Le CEFIEC rappelle que cette annonce ministérielle est le fruit d'un long travail de collaboration entre les associations et les acteurs de la mission. La Présidente du CEFIEC, Martine Sommelette, précise : ce n'est qu'un premier pas vers l'université. Il s'agit désormais de poursuivre le travail selon les quatre priorités fixées par la mission Le Bouler - les caractéristiques de la formation et ses attendus, les modalités d'admission, les dispositifs d'accompagnement de type « oui si ». L'enjeu pour le CEFIEC aujourd'hui n'est pas de revenir sur cette officialisation mais de poursuivre véritablement l'accompagnement des étudiants, des formateurs et des directeurs dans ce processus d'universitarisation et de tendre, à terme, vers le développement de la recherche en sciences infirmières avec la création d'une discipline infirmière. Du point de vue du CEFIEC, un important travail sera à mener dans les mois à venir, notamment pour répondre aux attendus de la formation. Un travail de collaboration devra se mettre en place avec l'Education Nationale pour garantir une sélection efficiente des étudiants et permettre une vision plus concrète de la profession infirmière. Par ailleurs, le CEFIEC, très attaché à garantir l'accès à tous les profils portera une attention particulière à l'intégration notamment des non bacheliers. 

Enfin, afin de poursuivre ses missions, le CEFIEC juge nécessaire l'évolution de son bureau national pour rendre son fonctionnement plus efficient. Ainsi, afin d'être en cohérence avec les intentions déclinées dans les 11 propositions du CEFIEC et d'optimiser son efficacité, les membres du bureau ont réfléchi à des évolutions. Celles-ci visent à repenser les missions des vice-présidents en cohérence avec les propositions.

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)