ADMISSION EN IFSI

Des candidats contraints de repasser le concours dans le Languedoc-Roussillon

par .

À la suite d'une inversion de sujets lors de l'épreuve d'aptitude pour le concours d'entrée à l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nîmes, le 25 mars 2015, les candidats sont contraints de repasser l'examen.

Les candidats de plusieurs Ifsi du Languedoc-Roussillon doivent passer à nouveau l'épreuve de culture générale.

Le 25 mars 2015, une inversion de sujets a eu lieu lors de l'épreuve d'aptitude pour le concours d'entrée à l'Ifsi du CHU de Nîmes sur l'un des quatre sites d'examen. Les candidats se sont en effet vu remettre les sujets de culture générale en lieu et place des tests psychotechniques. Une dizaine de minutes après le début de l'épreuve, les sujets ont été récupérés et échangés contre les tests d'aptitude. La pause de 45 minutes a ensuite permis aux informations -et aux sujets- de circuler et d'être étudiées... Mais ces mêmes sujets ont été distribués lors de l'épreuve de culture générale et étaient, de fait, déjà connus de nombreux candidats.

Plusieurs instituts de formation en soins infirmiers du Languedoc-Roussillon ont donc décidé, après avis de l'Agence Régionale de Santé, d'annuler et de reprogrammer l'épreuve de culture générale. Les candidats en ont été informés dès le 28 mars 2015. L'ARS Languedoc-Roussillon explique sur son site Internet que lors de l’épreuve de culture générale du concours d’entrée à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) du CHU de Nîmes le 25 mars 2015, une inversion de sujets sur l’un des quatre sites d’examens a entraîné une rupture du principe d’égalité de traitement des candidats. Afin de préserver l’équité et de garantir le bon déroulement du concours, la Direction générale du CHU, après avis de l’Agence régionale de santé (ARS) du Languedoc-Roussillon, a décidé de l’annulation de l’épreuve et de sa reprogrammation dans les plus brefs délais. Conscient des désagréments causés aux candidats par ce dysfonctionnement, le CHU de Nîmes met tout en œuvre pour communiquer au plus tôt le nouveau calendrier d’examen. L'épreuve est reprogrammée le 29 avril de 14h à 16h. Les candidats concernés seront avisés individuellement. Le CHU de Nîmes adresse ses plus sincères excuses pour les désagréments causés. Pour toute information, vous pouvez contacter le 04 66 68 69 10.

Pour plusieurs candidats d'autres Ifsi de la région, c'est la douche froide. Sur le forum d'Infirmiers.com, Sasa souligne que c'est démoralisant, moi qui pensais en avoir enfin fini avec les écrits, nous revoilà partis pour un tour. titi indique :  Pareil pour moi, ça aurait du être le dernier. J'espérais nfin pouvoir décompresser mais il faut s'y remettre.... D'autres encore s'interrogent, comme ana : la reprogrammation tombe le même jour que Limoges, comment je fais? Je n'ai aucun recourt possible??. La question se pose effectivement, puisque ce changement de date n'est pas du fait de la candidate...

Face à cette situation, il semble évident que l'institut n'avait guère d'autre choix que de programmer à nouveau l'examen, et ce pour garantir l'égalité de traitement entre les différents candidats.

À Béziers, l'épreuve est reprogrammée le 22 avril. À Carcassonne le 14 avril. À Montpellier, le 13 avril. A Sète le 16 avril. À Bagnols-sur-Cèze et Nîmes, le 29 avril...

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Journaliste aurelie.trentesse@infirmiers.com @ATrentesse

Publicité

Commentaires (2)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

16 commentaires

#2

que se passera t il pour les étudiants?

Sur le forum , des témoignages de certains jeunes venant de loin pour passer le concours
si c'est clairement établi que les concours où l'étudiant ne se présente pas ,il ne sera pas remboursé du dit concours
là, où l'erreur est reconnue , quelle solution pour eux?

témoin un jeune ayant planifié avec soin les choix de concours pour ne pas en avoir 2 le même jour, se voit contraint de ne pas repasser cette "seconde épreuve", considérant que remettre encore plusieurs centaines d'euros pour ce concours bis, est impossible à tenir
(déplacement (loin), hébergement, repas, qu'il n a sûrement pas pris au Hilton)

et pour les candidats, ne serait ce pas possible de les laisser "choisir" le lieu où le concours correspond à leurs disponibilités, vu que les dates diffèrent d'un institut à l'autre?
tout en respectant leur choix initial
par ex passer à Béziers mais maintenir l'inscription à Montpellier ou Nîmes..

ou alors étudier cette éventualité pour un concours ultérieur?

utopie? je n en sais rien mais à situation exceptionnelle, il faut une solution exceptionnelle

en tous cas, à vous les étudiants, je vous souhaite bon courage, vous en avez bien besoin

Snatch

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

Chapeau bas aux distributeurs de sujets!

Bon courage à tous ceux qui doivent repasser le concours. . Meme ceux qui ont essayé de gruger pendant la pause :) !