TFE

TFE - Collaboration infirmier-aidant naturel dans les soins palliatifs

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En mai 2016, Lucie Aucourt, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers d'Annecy (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Collaboration infirmier-aidant naturel dans les soins palliatifs ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

lit patient décès

Comment l’infirmier inclut-il les aidants naturels en déni dans les soins palliatifs? Telle est l'une des questions que s'est posée Lucie dans son travail de recherche.

Lucie débute ainsi son travail de recherche : « Les soins palliatifs représentent un domaine vaste dans l’univers médical, mais relativement récent dans l’Histoire de l’humanité. Ce n’est qu’au XIXème siècle qu’ils prirent un nouveau tournant. Mais l’actualité témoigne du fait que le développement des soins palliatifs est loin d’être accompli.

Lors de ma deuxième année de formation, j’ai eu l’occasion de découvrir ce que sont les soins palliatifs, lors d’un stage effectué en hospitalisation à domicile. J’ai rapidement pris conscience de l’écart entre la réalité et l’image que je m’en étais faite. Je pensais naïvement que les fins de vie se déroulaient dans une ambiance sereine, où la douleur est soulagée, le patient ne souffre pas, et où la famille est présente à ses côtés pour le soutenir. Or, la réalité n’est pas toujours aussi belle! J’ai été confrontée à différents comportements autour de la fin de vie et de la mort. C’est pourquoi j’ai choisi deux situations d’appel qui mettent en scène des aidants naturels épuisés, niant une réalité souvent difficile à accepter. Durant les soins, j’avais l’impression que leurs comportements nuisaient à la prise en charge. En effet, il me semblait être face à un mur. Je n'imaginais pas procéder à un accompagnement en fin de vie sans une « bonne » collaboration de l’aidant naturel. Mais existe-t-il un bon comportement de l’aidant? Quels sont les outils qui favorisent une collaboration saine entre les soignants et les aidants? Quel est le rôle de l’aidant, dans les soins palliatifs ? Comment l’infirmier inclut-il les aidants naturels en déni dans les soins palliatifs?

Ce travail de fin d’études m’a permis de faire des recherches et de nombreuses lectures pour m’informer au mieux sur l’actualité autour de la fin de vie, mais aussi les questions qu’elle peut soulever. Je me suis documentée sur les concepts de l’infirmière, des soins palliatifs, de l’aidant naturel ainsi que sur les mécanismes de défense tels que le déni. Ensuite, j’ai confronté la théorie avec la réalité du terrain en procédant à des entretiens, afin d’évaluer le développement des soins palliatifs dans les mentalités des professionnels qui exercent, et à travers eux, celui dans les divers services où ils travaillent.

Il est temps pour vous, de découvrir ces situations qui m’ont interrogée, et par la suite qui m’ont permis de façonner ma manière de concevoir l’accompagnement en soins palliatifs ».

Lire le TFE - Collaboration infirmier-aidant naturel dans les soins palliatifs (PDF)

Creative Commons License

Infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)