TFE

TFE - Les conséquences de l'alopécie chez les femmes cancéreuses

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juin 2016, Mélanie Le Rolland, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHU de Caen (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Les conséquences de l'alopécie chez les femmes traitées par chimiothérapie lors d'un cancer ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

Femme cancer perte des cheveux

Mélanie a travaillé sur les conséquences de l'alopécie chez les femmes traitées par chimiothérapie lors d'un cancer.

Mélanie débute ainsi son travail de recherche : « En France en 2012 ont été recensés 355 000 nouveaux cas de cancer (200 000 pour les hommes et 155 000 pour les femmes) et 148 000 décès par cancer (85 000 hommes et 63 000 femmes).

Certains traitements contre le cancer entraînent une perte de cheveux appelée l’alopécie. Si cela peut sembler anodin au regard de la gravité de la maladie, cette perte est cependant très difficile à accepter, en particulier chez la femme. Durant mes études en Institut de Formation en Soins Infirmier, j’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes touchées par ce phénomène, ce qui m’a beaucoup marquée. Les patientes que j’ai rencontrées et dont j’ai décrit les situations semblaient extrêmement sensibles à leur chevelure et n’acceptaient pas le fait qu’un élément de leur féminité leur soit retiré.

L’oncologie est « la spécialité médicale portant sur le cancer. On parle également de cancérologie ou de carcinologie. Il s’agit de diagnostiquer et traiter les cancers et de les étudier pour mieux pouvoir lutter contre eux, pour apprendre à toujours mieux les déceler, pour mieux comprendre leur développement et ce qui cause leur apparition »1 . Je me suis intéressée à cette spécialité parce qu’il m’a semblé qu’au-delà de la pathologie elle-même, elle entraînait une nécessité relationnelle majeure de la part des professionnels de santé dans l’accompagnement des personnes atteintes d'un cancer, face à leur charge émotionnelle. L'attention de l'infirmière apportée à ces personnes me semble primordiale pour l'accompagner tout au long de la maladie. En effet, les effets secondaires des traitements de la maladie cancéreuse sont omniprésents et anxiogènes.

L'oncologie est une spécialité médicale qui m’attire depuis longtemps et ceci pour plusieurs raisons. Contrairement à d’autres spécialités, elle permet à mes yeux pour l’infirmière d’avoir l’occasion de prendre en soins le patient dans sa globalité et sur une longue durée. Cela peut lui permettre d’établir des liens avec la personne souffrante et donc d’établir avec elle une relation de confiance durable. De plus, la cancérologie peut revêtir un aspect médical ou chirurgical et concerne des organes très différents, ce qui montre que les activités infirmières peuvent être bien différentes.

Lors d'un stage de deuxième année en pneumologie, j'ai accompagné plusieurs personnes atteintes de cancer. Plusieurs personnes soignées ont évoqué la perte de leurs cheveux comme étant une épreuve très difficile à vivre et comme étant l'aspect le plus angoissant lors de l'annonce. Ainsi, une patiente, atteinte de la maladie de Hodgkin témoigne sur son blog internet : « Quand j'ai appris que j'avais le cancer, j'ai d'abord pensé à la mort. Puis très vite à mes cheveux. Je savais que j'allais les perdre. Ça a été dur. Pour moi, ils étaient un peu l'emblème de ma féminité, j'en ai toujours pris soin. »). La perte des cheveux est un des effets indésirables le plus redouté des personnes atteintes d'un cancer. C'est également le signe, visible par tous, qu'une personne est atteinte de cette pathologie. L'alopécie ouvre sur plusieurs problématiques telles que le regard du monde extérieur sur le physique de la personne, l'aspect identitaire des cheveux ainsi que l'esthétisme, qui joue donc un rôle sur le moral de la personne.

C'est pour cette raison que j'ai choisi, pour mon travail de fin d'études, de traiter le thème de l'alopécie chez les personnes atteinte d'un cancer. »

Lire le TFE - Les conséquences de l'alopécie chez les femmes traitées par chimiothérapie lors d'un cancer

Creative Commons License

Infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)