TFE

TFE - La considération positive inconditionnelle en psychiatrie

par .

En juin 2014, Yann Gréard, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers Henri Mondor (promotion 2011-2014) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « La considération positive inconditionnelle dans la relation d’aide en psychiatrie ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

psychiatrie tags peinture

Dans son TFE, Yann aborde la considération positive inconditionnelle en psychiatrie.

Yann débute ainsi son travail de recherche : « Pendant toute ma formation, un point clé du métier d’infirmier m’a interpellé : l’aspect relationnel. J’ai donc décidé de mettre à profit ce mémoire pour explorer cette partie de la profession. Le relationnel n’est pas une chose que tout le monde possède, il se construit, se développe et c’est grâce aux stages effectués que j’ai réussi à améliorer ma communication avec les patients. Ce côté relationnel est en constant développement. De plus, je centre mon sujet sur la psychiatrie, domaine où le relationnel est clé et omniprésent.

D’un point de vue professionnel, j’ai choisi d'orienter mon travail sur la psychiatrie car il s'agit d'une discipline où la prise en charge du patient est axée sur le relationnel et il faut savoir comment répondre « correctement » au patient, c'est-à-dire sans qu’il se renferme. La communication et l’entretien d’aide sont l’essence même des soins en psychiatrie. Qui plus est, chaque mot est important et peut changer le comportement du patient. Il faut prendre le temps d’écouter encore plus que dans les autres services, lui permettre de se livrer sans jugement. La communication fait partie intégrante du métier d’infirmier, c’est même le cœur de la profession et j’ai pu apercevoir au cours de mes différents stages que le relationnel en psychiatrie demande plus de compétences de la part du soignant.

Sur le plan personnel, j’ai trouvé pertinent de choisir cette analyse car je me suis retrouvé face à deux situations avec la même patiente qui ne se sont pas conclues de la même manière. La psychiatrie est une discipline qui m’a toujours intéressé durant les cours donnés à l'IFSI. Dans cette situation, j’ai été surpris, étonné de voir les choix des infirmières et mon interpellation m'a conduit à la choisir pour ce mémoire, afin d’explorer l’entretien d’aide et plus précisément les motivations à en réaliser un ou non.

Dans une première partie, j’exposerais la situation de départ choisie pour ce travail de fin d’études. Dans une seconde, j’aborderais le questionnement de cette situation. Puis, nous terminerons par une troisième partie comportant les champs disciplinaires de mon mémoire et nous terminerons par la méthodologie exploratoire. Nous passerons ensuite à l’enquête et son analyse. »

Lire le TFE « La considération positive inconditionnelle dans la relation d’aide en psychiatrie »

Pour accéder à tous les TFE c'est par ici

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Rédactrice Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)