TFE

TFE - L’humour dans la relation de soin

par .

En juillet 2013, Joris Beton, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmier Croix-Rouge Française de Valence (promotion 2010-2013) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « L’humour dans la relation de soin ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

infirmiers seringue humour

L'humour, « outil de soin » ?

Joris débute ainsi son travail de recherche : « Un Mémoire en Beton - L’humour dans la relation de soin » est un travail d’initiation à la démarche de recherche en soins infirmiers. Bien que le titre soit d’une extrême arrogance, il représente, pour l’élève infirmier que je suis, une forme de transition entre l’étudiant et le futur professionnel de santé. La construction de ce travail de fin d’études est d’ailleurs le reflet du contenu de la formation infirmière puisqu’il se découpe principalement en une partie théorique et en une partie pratique, dite « de terrain ». Tout l’enjeu et l’intérêt de cette initiation à la recherche est de confronter ces deux champs qui, l’un sans l’autre, n’auraient pas de sens.

J’ai ainsi pu observer, lors de mes différents stages, un élément très présent dans les échanges entre infirmiers et personnes soignées : l’humour. Je ne parle pas ici d’un humour « de comptoir » où l’infirmier raconte au patient la dernière blague Carambar qu’il a lue. Je parle davantage d’un humour vivant, parfois rassurant, parfois impertinent. Je parle d’un humour de l’instant, s’inscrivant dans une situation de soin unique entre un infirmier et une personne soignée.

J’ai pu découvrir, au travers de ce travail, que l’humour, pratiqué par un infirmier, peut être défini comme un formidable « outil de soin », puisqu’il semble procurer au patient une certaine forme de plaisir, ou a minima, réduit les sentiments pénibles, tels que la gène ou la souffrance. Il doit cependant être utilisé avec soin puisqu’il dépend d’un contexte qui tient compte du ressenti du patient, de l’histoire de sa maladie, de ses normes, de ses valeurs et de son...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

cecotine

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

humour

je suis infirmiere depuis quelque années mais je ne te dirais pas combien .... etant jury de mémoire je trouve ton sujet original et interessant .très bien structuré . En vérité j'ai adoré ! Effectivement l'humour est un excellent outil de travail je l'utilise au quotidien avec les patients je travaille en chirurgie orthopedique je me m'aperçois qu'ils sont souvent demandeurs.Je trouve qu'il n'est pas assez utilisé par le personnel soignant souvent ils considèrent le soin comme quelque chose de "grave" . Bravo !

Pestouille

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

Idem

J'ai moi même traité ce sujet en mémoire en 2007 et je le trouve juste parfait ! Bravo !

danlili

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

étonnant

merci d avoir fait ce TFE car cela m'a été frustrant de ne pas avoir pu le faire car en mon temps, risqué . Je me contente de l'utiliser dans mon travail à bon escient. Dommage que je ne peux le lire