TFE

TFE – Les difficultés de communication entre patients et soignants

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juin 2016, Justine Bertin, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier Nord Deux-Sèvres (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Les difficultés de communication entre patients et soignants ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

lit patient hôpital réanimation

Il n'est pas toujours aisé de communiquer avec les patients, comme le démontre Justine dans son TFE.

Justine débute ainsi son travail de recherche : « Un AVC toutes les 4 minutes ! Selon une étude de l’INVS (Institut de Veille Sanitaire), en janvier 2012, 470 000 personnes en France auraient déjà fait un AVC et les deux tiers ont toujours des séquelles. Les troubles du langage ou de l’articulation représentent 33.9 % des cas. Ainsi, je vous présente mon Travail d’Initiation à la Recherche en Soins Infirmiers (T.I.R.S.I.), qui porte le titre « SVP, écoutez-moi ! ». Ce titre fait référence aux difficultés de communication entre les patients et les soignants. Le mot « écoutez » représente aussi les différentes manières « d’entendre » le patient et ses demandes. De plus, le mot « s’il vous plait » signifie la détresse que peut ressentir une personne qui n’arrive pas à se faire comprendre.

J’ai fait le choix de partir d’une situation vécue en stage lors de ma deuxième année d’études. Le thème général porte sur les capacités d’adaptation de l’infirmière lors d’une prise en soins d’un patient présentant des difficultés de communication verbale. Afin de mener ce travail, je vais dans un premier temps vous décrire ma situation vécue avec cette patiente. Je répondrai ensuite aux questions que cette pratique a soulevées puis poursuivrai avec une analyse de ces interrogations afin d’arriver à la rédaction d’une question de départ provisoire. Cette question me permet de construire ma phase exploratoire qui m’autorise à rechercher plusieurs abords différents sur la communication soignant/soigné, la relation d’aide, la pathologie concernée et le contexte du soin. Ces recherches m’ont orientée afin de construire la question de départ définitive qui va ensuite me permettre d’appréhender les concepts de communication et d’adaptation suivant plusieurs axes. Puis, l’orientation de mon travail m’amène à établir une hypothèse de recherche. Afin d’affirmer ou infirmer mon hypothèse, j’ai réalisé trois entretiens semi-directifs auprès d’infirmières en service de soins qui m’ont permis de faire une analyse des réponses obtenues.

L’intérêt que je porte personnellement pour ce thème provient d’une remise en question suite à plusieurs situations où un défaut de communication a été révélé. Mes valeurs portent sur une prise en soins optimale qui passe par l’instauration d’un climat de confiance, une écoute active, une disponibilité et l’évaluation de la douleur. Une personne ayant des difficultés de communication ne peut exprimer ses demandes, c’est pour cela que trouver des moyens, des outils afin d’échanger avec le patient me paraît important. Sur le plan professionnel, ce travail m’a permis d’effectuer des recherches plus approfondies, afin de pouvoir le mettre en œuvre lors de mes prises en soins en stage, puis après l’obtention du diplôme d’État. De plus, établir une communication dans les soins est importante, la personne doit comprendre nos gestes et pourquoi nous les réalisons.

Lire le TFE - « SVP, écoutez-moi !»

Creative Commons License

Infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)