TFE

TFE - La relation soignante en situations d'urgences

par .

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juin 2015, Antoine Bourdon, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHU de Nantes (promotion 2012-2015) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « La relation soignante en situations d'urgences ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

lit patient couloir d'hôpital

En quoi les soins relationnels peuvent-ils influencer la prise en soins en situations d'urgences ? Telle est la question que s'est posé Antoine dans son travail de fin d'études.

Antoine débute ainsi son travail de recherche : « Avant mon entrée en formation d’infirmier, j’ai toujours porté un vif intérêt pour les situations relevant de l’urgence. Je suis secouriste dans une association de Sécurité Civile depuis plus de 4 ans maintenant, et mon projet professionnel infirmier depuis mon entrée en formation est de travailler dans un service d’urgence ou de soins critiques.

Afin de mieux comprendre et maîtriser ces situations d’urgences pour améliorer et perfectionner mes pratiques professionnelles, j’ai voulu réaliser mon travail de fin d’étude en lien avec une situation de relation entre le soignant et la personne soignée dans un contexte d’urgence. Ce mémoire doit m’aider à réfléchir sur mes pratiques et l’objectif est de me décentrer des soins qualifiés de « techniques » dans la profession au profit de l’aspect relationnel qui peut être créé avec le patient, même en situation d’urgence. Ce concept de relation fait partie intégrante du rôle propre infirmier et il figure parmi les champs de compétences que l’étudiant infirmier acquiert au cours de sa formation à travers la compétence 6 qui s’intitule « communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins ». Le patient n’est pas un objet de soins, c’est une personne qui ressent des émotions, et celles-ci sont encore plus présentes quand le pronostic vital de la personne est susceptible d’être engagé.

Je suis donc parti d’une situation d’urgence vécue au cours d’un stage en deuxième année d’école d’infirmier. De cette situation est né un questionnement de départ puis ma démarche méthodologique avant d’amorcer une réflexion autour de l’urgence, des soins relationnels et de la relation soignant-soigné en situations d’urgences.

Les soins relationnels peuvent s’appliquer dans les soins infirmiers dispensés dans n’importe quel service ou lieu d’exercice de l’infirmier. L’aspect critique et le temps qui est compté dans les situations d’urgences n’excluent pas l’utilisation des outils relationnels à travers les différents modes de communications et de relations. Tout acte de soin implique une relation soignant-soigné avec plus ou moins l’établissement d’une relation de confiance selon la personne et son état de santé. Les services d’urgences ou de soins critiques tels que la réanimation connotent une part très «technique» dans la réalisation des tâches infirmières, mais la dimension relationnelle est tout aussi essentielle comme le mettent en avant les différents professionnels de santé interrogés. Cette dernière a un retentissement sur l’état de santé du patient à travers une modification des constantes hémodynamiques comme la diminution du pouls ou de la tension artérielle chez un patient en état de stress. Sans échange avec la patient, il n’y a pas non plus de relation de confiance et donc de coopération dans les soins. Les soins techniques et relationnels sont complémentaires, et chaque professionnel doit pouvoir concilier les deux ».

Lire le TFE « La relation soignante en situations d'urgences »

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)