TFE

TFE - Les représentations de l'hygiène et la relation soignant-soigné

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En 2015, Alexandre Deschamps, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers CCM (promotion 2012-2015) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Urgence : venez comme vous êtes ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

lavage hygiène des mains

Alexandre s'est posé la question suivante dans son TFE : Dans quelle mesure les représentations de l’hygiène chez les soignants influencent la relation soignant-soigné lors d’une prise en charge d’un patient en état d’incurie ?

Alexandre débute ainsi son travail de recherche : « Je veux devenir infirmier depuis mon plus jeune âge. Cela remonte au collège, quand j’ai découvert la biologie humaine au programme des sciences de la vie et de la terre.

En parallèle, je rendais régulièrement visite à mon grand-père à l’hôpital. En effet, celui-ci était pris en charge en pneumologie pour une maladie professionnelle : la silicose. Il était mineur. Il était suivi par l’unité de soins palliatifs. Je pense que ces deux éléments ont déclenché chez moi l’envie de devenir infirmier et de prendre soin des autres. Cette idée ne m’a plus jamais quitté, j’ai d’ailleurs rapidement orienté mon parcours scolaire en ce sens.

Dès l’obtention de mon baccalauréat sciences et technologies de la santé et du social, j’ai continué à m’orienter vers cette profession car ce métier rassemblait qualités humaines et relationnelles. Avant mon entrée en formation, j’avais donc des représentations du soignant idéal, une idée du soignant que je voulais devenir.

A l’occasion d’un stage au service des urgences effectué en début de troisième année, j’ai pris conscience de la difficulté et de la précarité dans laquelle pouvaient se trouver certaines personnes. Au cours de mes différents stages, je me suis rendu compte de l’importance de l’hygiène, et que celle-ci en fonction de la situation pouvait être différente.

Par le biais des interventions SMUR, je me suis aperçu en me rendant au domicile des patients, que ceux-ci vivaient parfois dans des lieux insalubres.

Grâce à une analyse de la pratique, j’ai constaté que ma représentation de l’hygiène pouvait avoir une incidence dans la relation que j’entretenais avec les patients. J’ai constaté que lorsque je devais prendre en charge un patient en manque d’hygiène, je ressentais un mal être, j’avais des difficultés d’un point de vue relationnel. J’avais du mal, à reconnaître ce comportement qui ne correspondait pas à mes valeurs de soignant. Face à cette prise de conscience, désireux de réinterroger mes pratiques et de progresser dans la prise en charge des patients en état d’incurie, j’ai choisi d’orienter mon travail de fin d’étude sur les effets de la représentation de l’hygiène chez les soignants.

Dans un premier temps, j’exposerai la situation d’appel vécue en stage à l’origine de ce travail de fin d’étude et je vous ferai part du questionnement suscité par cette situation. Dans une seconde partie, j’aborderai le cadre théorique qui me permettra d’éclairer la situation et d’apporter des éléments de réponse. Enfin, une enquête de terrain me permettra d’analyser plus finement cette situation et de proposer une conclusion.

Mon questionnement m'a permis de faire émerger la question de départ suivante : Dans quelle mesure les représentations de l’hygiène chez les soignants influencent la relation soignant-soigné lors d’une prise en charge d’un patient en état d’incurie ? ».

Lire le TFE - Urgence : venez comme vous êtes

Creative Commons License

Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)